Posts Tagged ‘maladies’

Comment vivre sans espérance d’avenir ?

mars 10, 2020

Quelles belles personnes, que d’émotion.

Le changement climatique a déjà un impact sur la santé dans certaines régions

août 1, 2019

Risque accru de maladies entériques ou virales, problèmes de santé mentale, malnutrition, obésité…

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/sante/le-changement-climatique-a-deja-un-impact-sur-la-sante-dans-certaines-regions/article-news-1172113.html

« On ne peut pas remettre des malades de longue durée au travail de manière arbitraire »

octobre 27, 2018

par Gaston Van Dyck

Pour certaines maladies, la ministre Maggie De Block (Open Vld) entend établir une durée « normale » d’incapacité au travail. Pour une légère dépression, par exemple, ce serait deux semaines, pour un infarctus, soixante jours… Réaction d’Anne Delespaul, spécialiste santé du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple.

La suite sur : https://solidaire.org/articles/ne-peut-pas-remettre-des-malades-de-longue-duree-au-travail-de-maniere-arbitraire

Les méandres du trajet de réintégration : https://www.enmarche.be/services/incapacite-de-travail-et-invalidite/les-meandres-du-trajet-de-reintegration.htm

Pourquoi Mme De Block ne s’intéresse-t-elle pas plutôt aux conditions de travail responsables de toutes ces maladies ?

Les non vaccinés ne présentent aucun risque pour la collectivité

novembre 25, 2017

L’immunologiste Tetyana Obukhanych explique pourquoi les enfants non vaccinés ne présentent aucun risque pour le grand public. Elle démontre que la discrimination à leur égard est totalement injustifiée. Et que la vaccination elle-même n’est pas exempte de dangers.

La suite sur : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2017/11/les-non-vaccines-ne-presentent-aucun-risque-pour-la-collectivite-demonstration.html

Les horribles expérimentations scientifiques des Américains

mars 10, 2017

Dans les années 1940, des chercheurs américains ont secrètement inoculé des maladies à des Guatémaltèques. Le site Slate revient dans un long reportage sur le calvaire de ses cobayes et de leur famille. Mais aussi sur leur demande de justice qui pourrait faire trembler les États-Unis.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/international/les-horribles-experimentations-scientifiques-des-americains/article-normal-626975.html

Karen Messing dévoile les souffrances invisibles au travail

février 11, 2017

par Irène Kaufer

Généticienne de formation, professeure à l’Université du Québec à Montréal, Karen Messing s’est intéressée aux conditions de travail qui rendent les gens malades : que ce soient des radiations, des produits dangereux, des postures difficiles ou des horaires incompatibles avec une vie personnelle. Descendant de son piédestal de scientifique, elle a eu cette attitude révolutionnaire : écouter les personnes concernées, en particulier les ignoré·es en bas de l’échelle sociale, dont une majorité de femmes.

La suite sur : http://www.axellemag.be/karen-messing-devoile-les-souffrances-invisibles-au-travail/

En dépit de toutes les alertes scientifiques, Bruxelles s’apprête à autoriser les perturbateurs endocriniens

décembre 21, 2016

par Nolwenn Weiler

C’est aujourd’hui, mercredi 21 décembre, que la Commission européenne doit voter la liste des critères permettant de définir les perturbateurs endocriniens (PE). Ces substances chimiques que l’on retrouve dans mille et un produits de la vie quotidienne (tongs, ordinateurs, boîtes de conserve, rideaux de douche, téléphone portables…) et dans de nombreux pesticides, sont capables de mimer l’action de nos hormones, et peuvent provoquer des cancers, des dysfonctionnements du système nerveux ou encore engendrer des problèmes de reproduction. Omniprésents dans l’environnement, ils sont particulièrement redoutables pour les fœtus, même à des doses infimes. Ce qui, au pays des toxiques, leur donne une place singulière.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Les-perturbateurs-endocriniens-sauves-par-la-Commission-europeenne

La commission européenne n’en a rien à foutre de la santé des citoyens, seule l’intéresse la santé financière des entreprises. http://www.bastamag.net/A-Bruxelles-la-vie-des-personnes-est-moins-prioritaire-que-la-bonne-sante-de-l

Coca, Pepsi : l’industrie du soda manipule les politiques de santé publique

octobre 15, 2016

Mauvaise nouvelle pour nos artères, l’industrie du sucre et de la junk food continue de frapper. En l’espace de 5 ans, les deux géants mondiaux du soda, les groupes Coca-Cola et Pepsi, auraient aidé au financement de pas moins de 96 organismes de santé impliqués dans la recherche et la prévention. Révélée par l’American Journal of Preventive Medecine, l’affaire vient une nouvelle fois confirmer l’influence des colosses industriels dans l’élaboration des politiques de santé publique.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/coca-pepsi-lindustrie-du-soda-manipule-les-politiques-de-sante-publique/

La grande invasion

novembre 1, 2015

Notre quotidien le plus banal est farci de produits chimiques. Incrustés dans les plastiques, les détergents et les grille-pains, nichés dans les aliments, les boîtes de conserve, les jouets, les shampooings, ils sont invisibles et partout à la fois, y compris dans nos corps.

A voir sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article29706

Risques toxiques : comment les cancers des ouvriers sont occultés par les industriels

mai 11, 2015

par Nolwenn Weiler

Souvent convoquée pour énoncer des vérités indiscutables, la science n’est pas neutre. Depuis 50 ans, elle participe même activement au développement incontrôlé des risques industriels : amiante, nucléaire, pesticides ou perturbateurs endocriniens. C’est ce que révèle le livre La science asservie. Santé publique : les collusions mortifères entre industriels et chercheurs., écrit par Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche à l’Inserm et spécialiste des questions de santé au travail. Elle y défend aussi une autre conception du travail scientifique, ancré dans la réalité des ouvriers, premières victimes des risques industriels. « En 1984, un ouvrier avait quatre fois plus de risques de mourir d’un cancer qu’un cadre supérieur. En 2008, ce risque est dix fois plus élevé », explique-t-elle. Entretien.

A lire sur : http://www.bastamag.net/Risques-industriels-On-veut-faire-disparaitre-ceux-qui-ont-ete-contamines

Claude Semal : Hoboken