Posts Tagged ‘manifestation’

Rappelle toi du couvre-feu….

octobre 17, 2020

par Erwandekeramoal

Amis de l’universalisme et du foie de veau aux cerises réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 17 octobre 2020, 26è jour de Vendémiaire dédié à l’aubergine. L’aubergine cela me fait toujours penser aux uniformes des contractuelles et les uniformes aux flics et les flics à Papon rafle-62et Papon aux pires saloperies qu’un représentant de l’État puisse commettre.

La suite sur : http://lescenobitestranquilles.fr/2020/10/rappelle-toi-du-couvre-feu/

Israël raciste ? Israël Apartheid ?

octobre 13, 2020

Un panneau posté lundi à l’entrée d’une colonie juive basée sur une terre palestinienne en dit long sur la situation et la mentalité en Israël.

La suite sur : https://europalestine.com/2020/10/13/israel-raciste-israel-apartheid/

Bibi, le cher ami de Macron, détruit les écoles, sans réaction de nos gouvernements : https://europalestine.com/2020/10/13/israel-ordonne-la-demolition-dune-nouvelle-ecole-palestinienne/

Des citoyen.nes agissent : https://europalestine.com/2020/10/12/les-crimes-du-marchand-de-mort-elbit-exposes-en-plein-centre-de-londres-album-photos/

Quand la police muselle les soignant.es

octobre 1, 2020

par Camille Wernaers

« Si la police charge, il faut absolument que vous protégiez cette personne qui est en situation de handicap. »
Cette phrase qui fait froid dans le dos, une journaliste et une photographe d’Axelle l’ont entendue alors que des policier.ères bloquaient l’avancée de la manifestation pour la santé organisée par le collectif La santé en lutte, dimanche 13 septembre à Bruxelles.
Nous suivions une infirmière pour un article. Le personnel de santé, composé à 80 % de femmes selon les statistiques officielles, réclamait ce jour-là plus de budget, moins de marchandisation dans le secteur du soin ou encore plus d’effectifs pour nous soigner correctement. Des revendications qui ne sont pas nouvelles, mais que la crise sanitaire rend visibles. Notre témoin, qui a vécu de près la pandémie de Covid-19 et ses conséquences, attendait cette manifestation depuis des mois pour crier sa colère.

C’était sans compter sur la police anti-émeute et son autopompe dressée sur le chemin des 7 000 manifestant.es. D’un coup, nous n’avons plus entendu les slogans « Du fric pour l’hôpital public » et « Hôpital précaire, patient au cimetière ».
Derrière nous, une soignante répétait dans son mégaphone : « Laissez-nous passer ! »

Notre photographe a pu se faufiler près des policier-ères pour prendre quelques images. Elle raconte : « Ils m’ont demandé ce que je faisais là. J’ai dit que j’avais le droit de circuler. Un policier m’a rétorqué que je devais choisir mon camp et que j’aurais dû réfléchir avant de venir. je lui ai répondu qu’eux aussi devraient réfléchir et qu’il n’y a pas de camp. »

Plus tard, la police a chargé la fin du cortège. Des manifestant.es ont été poursuivi.es jusque dans la rue adjacente. Sur les réseaux sociaux, des infirmières témoignent anonymement : la police avait demandé à certaines d’entre elles de retirer leurs blouses de soignantes, probablement pour empêcher que des images d’arrestations du personnel soignant soient diffusées et fassent polémique. 35 personnes ont été arrêtées, non sans violences policières.

Le collectif Street-Medic – des secouristes qui opèrent dans les manifestations – a fait les comptes : une cinquantaine de personnes gazées par la police (la plupart du temps à des distances dangereuses pour les yeux, ce qui comporte un risque de brûlures chimiques); un violent coup de matraque porté à la tête d’un manifestant a entraîné une plaie ouverte importante; deux personnes ont eu chacune deux doigts brisés par des coups de matraques, d’autres ont reçu des coups de pied de la part de policier.ères et plussieurs côtes cassées ont été diagnostiquées.

A quoi servait ce coûteux dispositif policier ?

Après avoir félicité le personnel de santé pour son travail, est-ce que nos politiques préféreraient qu’il se taise ?

Des questions qui nous concernent toutes et tous.

(Edito – Axelles n°232 – Octobre 2020)

La coalition contre l’extrême droite Stand-Up dénonce la manifestation du Vlaams Belang

septembre 27, 2020

« La coalition contre l’extrême droite et le fascisme Stand-Up dénonce la manifestation du Vlaams Belang qui se tiendra ce dimanche aux abords de Bruxelles alors que « la marche ‘Oostende tegen racisme’ (Ostende contre le racisme, NDLR) prévue le même jour est interdite », a-t-elle annoncé dans un communiqué dimanche.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/la-coalition-contre-l-extreme-droite-stand-up-denonce-la-manifestation-du-vlaams-belang-5f70344d7b50a677fbe3c514?cx_testId=1&cx_testVariant=cx_1&cx_artPos=1#cxrecs_s

 » « Alors que de nombreux mouvements sociaux se sont vu interdire ou limiter leur droit à la liberté d’expression, et que la marche ‘Oostende tegen racisme’ prévue le même jour est interdite, le Vlaams Belang reçoit l’autorisation de propager ses idées nauséabondes au plus proche de la capitale. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

http://resistances-infos.blogspot.com/2020/09/un-groupuscule-dextreme-droite-wallon.html

« Il est encore fécond le ventre d’où a surgi la bête immonde. » (Bertold Brecht)

La liberté d’informer en pleine dérive en France

septembre 19, 2020

Un an après Lubrizol : « Nous ne sommes pas condamnés à vivre dans un environnement dangereux »

septembre 9, 2020

Un an après l’incendie du site Lubrizol à Rouen, l’appel « Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs », signé par de nombreuses organisations et personnalités, invite à se mobiliser le 26 septembre devant les sites industriels dangereux près de chez vous. Sur 500 000 installations classées pour la protection de l’environnement, 459 000 échappent à toute inspection !

La suite sur : https://www.bastamag.net/Lubrizol-seveso-appel-Notre-maison-brule-et-nous-ne-regarderons-plus-ailleurs

Tous dans la rue le 12 septembre

septembre 1, 2020

par Pierrick Tillet

Il suffit de regarder la une des journaux de ce weekend pour comprendre que rien, définitivement rien n’est à attendre de la présidentielle de 2022. Des figures fatiguées et fatigantes qui attendent le 8 avril 2022 comme une bouée de sauvetage pour reprendre la main, eux qui à droite comme à gauche ont été totalement largués par les mouvements sociaux de ces derniers temps, à commencer bien sûr par celui des Gilets jaunes.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/26689

« On ne porte peut-être pas le même maillot mais nous avons le même objectif : la fin d’un monde, le leur, le début d’un monde meilleur, le nôtre » (Jérôme Rodrigues).

Va-ton les voir dans la rue toutes celles et ceux qui se donnaient bonne conscience en applaudissant sur leur balcon ?

L’ethnocide se poursuit à Gaza

août 24, 2020

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le gouvernement israélien vient d’annoncer de nouvelles restrictions de nature à étrangler davantage encore la bande de Gaza et ses deux millions d’habitants.

RASSEMBLEMENT LE SAMEDI 5 SEPTEMBRE A PARIS !

La suite sur : https://europalestine.com/2020/08/23/israel-renforce-le-blocus-de-gaza-rassemblement-samedi-5-septembre-a-paris/

Muhammad Tamimi à nouveau kidnappé : https://europalestine.com/2020/08/24/muhammad-tamimi-a-nouveau-kidnappe-videos/

Les bâtiments du fabricant d’armes israélien Elbit, badigeonnés du sang des Palestiniens

août 22, 2020

Après un rassemblement en début de semaine à Oldham près de Manchester, pour exiger la fermeture d’Elbit, une usine d’armement israélienne occupée à plusieurs reprises, des militants britanniques ont badigeonné de rouge plusieurs sites d’Elbit, dont son siège, ce vendredi, pour symboliser le sang des Palestiniens.

La suite sur : https://europalestine.com/2020/08/21/manifestation-a-manchester-contre-le-fabricant-darmes-israelien-video/

Pourquoi ces tueurs de blaireaux sont-ils soutenus par le préfet ? Avoir un peu de courage est-il si difficile ?

août 11, 2020

Après l’annulation de l’arrêté municipal de Valaire par le tribunal administratif d’Orléans le 15 juillet, le Préfet autorise à nouveau le massacre des blaireaux par déterrage, alors que de nombreux députés lui ont demandé de l’abroger, et que la Région et de nombreuses communes du Loir-et-Cher ont émis le voeu pour que cette pratique soit interdite et ont envoyé une lettre à la ministre de la Transition écologique.
La pression d’un syndicat agricole et de la FDC ont eu raison des réticences du Préfet !

La suite sur : https://one-voice.fr/fr/blog/le-prefet-du-loir-et-cher-autorise-la-periode-complementaire-de-venerie-sous-terre-des-blaireaux.html?tr=23