Posts Tagged ‘Mawda’

Mawda : une enfant tuée, la vérité escamotée

mai 16, 2019

Une opinion de Martin Vander Elst, doctorant en anthropologie à l’UCLouvain.

Cet appel est signé par plusieurs acteurs du monde universitaire (1).

Les réseaux de soutien « Mawda » de Mons, de Liège et de Bruxelles appellent ce samedi 18 mai à manifester à Mons (manifestation à l’initiative du Groupe Montois de Soutien aux Sans-papiers : « une enfant tuée, la vérité escamotée »), un an après le décès de la petite Mawda, pour une vérité judiciaire.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/mawda-une-enfant-tuee-la-verite-escamotee-5cdc1f1bd8ad586a5a147988

Menaces ?

mai 31, 2018

Décès de Mawda: Theo Francken menace les recteurs des universités belges d’un « retour de boomerang » : http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/deces-de-mawda-theo-francken-menace-les-recteurs-des-universites-belges-d-un-retour-de-boomerang-5b0fb561553291b8015c1687

Une enfant est morte

mai 29, 2018

Une enfant est morte. Elle est morte d’une balle dans la tête tirée par un policier belge. Elle est morte sans ses parents, mis au cachot pendant qu’elle agonisait dans une ambulance. L’enquête sur ces faits inimaginables suit son cours.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/belgique/une-enfant-est-morte/article-opinion-845743.html

Mawda, c’est ma mère qu’on assassine

mai 25, 2018

Une opinion d’un petit-fils de « migrants » juifs qui a souhaité conserver l’anonymat.

Mes grands-parents fuyaient, traqués comme des bêtes. Avec ma maman qui n’avait que quelques mois.

Ces quelques lignes sortent de mes tripes. Mawda, Esther, Hanna, Arielle, Elza ou Rebecca : destins communs ? Encore et encore, 78 ans plus tard, est-ce possible ?

La suite sur : http://www.lalibre.be/debats/opinions/mawda-c-est-ma-mere-qu-on-assassine-5b06d3f8553291b8013ab454

http://www.lesoir.be/158719/article/2018-05-25/deces-de-mawda-degoutant-inhumain-bart-de-wever-sattire-les-foudres-en-evoquant

« Balle perdue »

mai 24, 2018

par Laura Drompt

On sait que pour les réfugiés arrivés en Europe, le parcours est semé d’embûches. Pour Mawda, fillette de 2 ans, ce parcours a été brutalement interrompu vendredi dernier à la hauteur de Mons, en Belgique, d’une balle dans la tête. Pardon, «dans la joue», comme l’expliquait le parquet à la suite du drame, évoquant une «balle perdue» tirée en direction du chauffeur. Qu’importe, le résultat est le même.

La suite sur : https://lecourrier.ch/2018/05/23/balle-perdue/