Posts Tagged ‘Méditerranée’

Numéro 387 : Disparu en Méditerranée

septembre 21, 2020

Pendant ce temps des êtres humains se noient en Méditerranée, l’Europe assassine

septembre 20, 2020

Le bateau de sauvetage Sea-Watch 4 immobilisé par l’Italie : « Une manoeuvre systématique pour empêcher les opérations »

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/europe/le-bateau-de-sauvetage-sea-watch-4-immobilise-par-l-italie-une-manoeuvre-systematique-pour-empecher-les-operations-5f673af9d8ad5862192e8d93

La Méditerranée est un vaste cimetière
« Au cours des cinq dernières années, plus de 19.000 migrants sont morts en tentant la traversée risquée de l’Afrique vers l’Italie. »

Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager » : https://reporterre.net/Carola-Rackete-Il-ne-s-agit-plus-d-etre-optimiste-ou-pessimiste-mais-de-s-engager

Europe de la HONTE

août 21, 2020

https://www.lalibre.be/international/europe/les-morts-s-accumulent-au-large-de-l-europe-5f3e9b807b50a677fbd2855d

Lignes de pêche abandonnées, résultat : l’agonie d’une baleine

juillet 24, 2020

https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-queue-amputee-une-baleine-agonise-dans-la-mediterranee-5f1a991b7b50a677fb2ab0d4

L’ONG Sea Watch reprend ses opérations de sauvetage

juin 8, 2020

L’ONG allemande Sea Watch va reprendre ses opérations de sauvetage de migrants en Méditerranée et a pour ce faire instauré des mesures de prévention du Covid-19 sur son bateau humanitaire, a-t-elle annoncé lundi.

La suite sur : https://www.lalibre.be/dernieres-depeches/belga/l-ong-sea-watch-reprend-ses-operations-de-sauvetage-5ede5d999978e21bd0579f7c

A lire d’urgence : Lesbos, la honte de l’Europe de Jean Ziegler.

« En mission pour l’ONU, Jean Ziegler s’est rendu en mai 2019 à Lesbos, cette île grecque qui abrite le plus grand des cinq « centres d’accueil » de réfugiées en mer Egée. Sous la haute autorité de l’Union européenne, plus de 18 000 personnes y sont entassées dans des conditions inhumaines, en violation des principes les plus élémentaires des droits de l’homme. Le droit d’asile y est nié par l’impossibilité même dans laquelle se trouvent la plupart des réfugiés de déposer leur demande; le droit à l’alimentation, quand la nourriture distribuée est notoirement avariée, le droit à la dignité, quand les rats colonisent les montagnes d’immondices qui entourent le camp officiel, quand les poux infestent les containers dans lesquelles les familles doivent s’entasser; les droits de l’enfant, quand la promiscuité livre les plus vulnérables aux violences sexuelle et les prive, bien sûr, de tout accès à l’éducation.
La honte de l’Europe.
Pour la plupart, ces réfugiés sont venus d’Irak, de Syrie, d’Afghanistan, d’Iran. Ils évoquent ici leur long calvaire : la torture, l’extorsion, le pillage, les passeurs infâmes, les naufrages, les familles décimées, les tentatives de refoulement de Frontex et des garde-côtes grecs et turcs.
Les responsables des camps disent leur point de vue, les militants des organisations humanitaires expliquent les obstacles qu’il leur faut lever au quotidien pour sauver des vies. Le dossier est accablant.
Jean Ziegler, s’indigne, alerte, exige.

https://www.lalibre.be/international/europe/l-europe-preoccupee-des-recits-de-torture-a-la-frontiere-croate-5ee37d927b50a66a595c3940

L’Union européenne « préoccupée », une fois de plus, mais quant à agir, alors là il n’y a plus personne. Union européenne de la HONTE.

Déchets toxiques dans les calanques

décembre 15, 2019

Pendant des décennies, une usine de production d’alumine a déversé des boues toxiques chargées de métaux lourds dans la Méditerranée, près de Cassis. Depuis, la fosse de Cassidaigne a été intégrée au Parc national des Calanques et les boues rouges sont pressées et stockées à terre, dans des décharges situées à proximité de zones résidentielles.

Quand les criminels seront-ils jugés et CONDAMNES à de lourdes peines ?

Nous recherchons des exilé.es ayant été sauvé.es en Méditerranée en 2016 et 2017

octobre 20, 2019

par Yannis Youlountas

Nous recherchons de toute urgence des témoignages d’exilé.es (même anonymes) ayant été sauvé.es en mer Méditerranée entre juillet 2016 et août 2017 par le navire de sauvetage iuventa10.

La suite sur : http://blogyy.net/2019/10/20/nous-recherchons-des-exile-es-ayant-ete-sauve-es-en-mediterranee-en-2016-et-2017/

… »On sait ce qui se passe, mais on fait semblant de ne pas savoir. Si j’accepte de vous parler, c’est parce que si toutes les voix s’unissent, on peut sensibiliserles gens. Nous sommes des gouttes mais ces gouttes, toutes ensemble, font un océan.

… »Ecrivez ce que vous avez vu, racontez-le partout. Il le faut. Sur le continent, ils ne se rendent pas compte de ce qui arrive, je ne veux pas dire ce qui arrive à Lampedusa – cette île n’est pas leur but, c’est un lieu de transit, une étape de leur odyssée – ce que je veux dire, c’est ce que vivent vraiment tous ces pauvres gens qui arrivent ici, les atrocités qu’ils ont dû subir, le mépris de leur existence, l’humiliation de leurs rêves et de leurs espoirs. »

(La Loi de la mer – Davide Enia – Albin Michel)

Comment pouvons-nous encore nous regarder dans un miroir ?

octobre 17, 2019

Le récit d’un plongeur italien ayant retrouvé le corps d’une migrante enlaçant son bébé.

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/europe/le-recit-d-un-plongeur-italien-devant-le-corps-d-une-migrante-enlacant-son-bebe-5da879bcd8ad583887f5f58e

« C’est pour qu’il n’y ait plus de témoin sur cette scène de crime » : le coup de gueule du pilote d’un avion humanitaire interdit de vol en Méditerranée

septembre 15, 2019

Le pilote José Benavente, qui repère en Méditerranée les bateaux de migrants en difficulté, réagit sur franceinfo alors que son avion est bloqué sur l’île italienne de Lampedusa.

La suite sur : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/naufrage-a-lampedusa/le-coup-de-gueule-du-pilote-d-un-avion-humanitaire-interdit-de-vol-en-mediterranee-pour-qu-il-n-y-ait-plus-de-temoin-sur-cette-scene-de-crime_3610593.html

Laisser noyer les sans-papiers

août 31, 2019

par Clair Rivière, Pierre Isnard-Dupuy

En 2018, six personnes sont mortes chaque jour en essayant de traverser la Méditerranée. Pas assez pour l’Europe, qui fait tout pour empêcher le sauvetage des migrants par les ONG. Alors que l’Italie ferme ses ports et poursuit les secouristes en justice, les Pays-Bas donnent dans les tracasseries administratives. La France offre des bateaux aux gardes-côtes libyens, pourtant impliqués dans de sordides affaires de trafic d’êtres humains. À Tripoli, c’est la guerre ; viols et tortures sont quotidiens. Qu’importe : les victimes ne sont ni blanches ni riches.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Laisser-noyer-les-sans-papiers

Du passé qu’avons-nous appris ? http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42079