Posts Tagged ‘mer’

La quasi-totalité du réchauffement climatique due à l’Homme

janvier 19, 2021

Les processus naturels sont « négligeables » en la matière. La planète a gagné plus de 1°C depuis le milieu du XIXe siècle, provoquant déjà une multiplication d’événements météo extrêmes à travers le monde, des canicules aux inondations en passant par les ouragans.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-quasi-totalite-du-rechauffement-climatique-due-a-l-homme-600607d97b50a652f7ee3604

par virginie Roussel
Notre vie sur terre est liée à la mer: un documentaire scientifique, magnétique et bouleversant
Un documentaire à découvrir ce mardi à 22h40 sur Arte.

https://www.lalibre.be/culture/medias-tele/notre-vie-sur-terre-est-liee-a-la-mer-un-documentaire-scientifique-magnetique-et-bouleversant-6005c80a9978e227df9b2017

Nous sommes des terroristes environnementaux

« Ce matin la mer est calme »

janvier 12, 2021

par Emilien Bernard

Dans Ce matin la mer est calme, Antonin Richard raconte son expérience de marin-sauveteur en Méditerranée centrale, zone privilégiée des migrations maritimes de fortune.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Ces-milliers-de-personnes

http://cqfd-journal.org/Bras-de-fer-en-Mediterranee

« Pêcher au risque de sa vie », ou comment Israël a détruit l’industrie de la pêche à Gaza

septembre 9, 2020

par Ramzy Baroud

Le 16 août dernier, la marine israélienne a fermé la mer de Gaza, déclarée zone militaire. Quelques jours plus tard, des pêcheurs de Gaza ont décidé de prendre le risque d’aller pêcher à deux ou trois milles nautiques de la côte de Gaza. Dès qu’ils ont lancé leurs filets, les balles de la marine israélienne se sont mises à siffler autour d’eux.

La suite sur : https://www.france-palestine.org/Pecher-au-risque-de-sa-vie-ou-comment-Israel-a-detruit-l-industrie-de-la-peche

Le sel de la mer, pour la première fois à Jaffa

août 22, 2020

oar Dareen Tatour

Priver les gens du droit le plus simple – de voir la mer – est un crime de l’occupation israélienne. Toute une génération de Palestine a grandi sans savoir ce que « mer » veut dire.

Le 8 août, des infos ont commencé à circuler sur des centaines de Palestiniens de Cisjordanie qui se rendaient en « contrebande » dans leur pays occupé en 1948, en particulier dans les villes côtières de Palestine (Jaffa, Acre et Haïfa). Ils allaient passer par des ouvertures dans le mur de l’apartheid – pas à un point de contrôle, juste une ouverture dans le mur de l’apartheid. J’ai décidé de rencontrer un moment qui pourrait ne pas se répéter souvent, peut-être même jamais, tant que l’occupation existera sur cette terre ! Ainsi, sans longtemps réfléchir, j’ai décidé de documenter le moment où ces Palestiniens ont rencontré la mer de leur pays pour la première fois de leur vie, pour témoigner de leurs émotions, de leurs pensées et de leurs sentiments.

La suite sur : https://agencemediapalestine.fr/blog/2020/08/20/le-sel-de-la-mer-pour-la-premiere-fois-a-jaffa/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=qui_sera_le_prochain_a_trahir_la_palestine&utm_term=2020-08-21

Resist, my people, resist them.

In Jerusalem, I dressed my wounds and breathed my sorrows

And carried the soul in my palm

For an Arab Palestine.

I will not succumb to the “peaceful solution,”

Never lower my flags

Until I evict them from my land.

I cast them aside for a coming time.

Resist, my people, resist them.

Resist the settler’s robbery

And follow the caravan of martyrs.

Shred the disgraceful constitution

Which imposed degradation and humiliation

And deterred us from restoring justice.

They burned blameless children;

As for Hadil, they sniped her in public,

Killed her in broad daylight.

Resist, my people, resist them.

Resist the colonialist’s onslaught.

Pay no mind to his agents among us

Who chain us with the peaceful illusion.

Do not fear doubtful tongues;

The truth in your heart is stronger,

As long as you resist in a land

That has lived through raids and victory.

So Ali called from his grave:

Resist, my rebellious people.

Write me as prose on the agarwood;

My remains have you as a response.

Resist, my people, resist them.

Resist, my people, resist them.

Sauvons nos océans : arrêtons d’exploiter les mines en haute mer

juillet 6, 2020

L’entreprise de dragage DEME (qui extrait les matériaux situés dans les fonds marins) contourne les règles du droit maritime international. Le PTB a déposé une résolution au Parlement fédéral, visant à suspendre l’exploitation minière en mer, une nouvelle industrie qui cause des dommages irréparables à nos océans.

La suite sur : https://www.ptb.be/sauvons_nos_oc_ans_arr_tons_d_exploiter_les_mines_en_haute_mer

Encore un petit effort et nous aurons tout foutu en l’air sur notre planète !

Eau contaminée de Fukushima: vers un rejet dans l’environnement

décembre 24, 2019

Le rejet dans l’environnement (mer ou air) de l’eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi est l’unique option restante après que les experts eurent exclu un stockage de longue durée, ont précisé mardi à l’AFP les autorités japonaises.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/eau-contaminee-de-fukushima-vers-un-rejet-dans-l-environnement/article-news-1232231.html

Les citoyens européens sont solidaires

août 16, 2019

Ceci est un message urgent : Plus de 130 personnes, dont des dizaines d’enfants, sont actuellement bloquées en pleine mer, après que Malte et l’Italie, les deux pays les plus proches, ont refusé de les laisser accoster.

Après huit jours de navigation par une chaleur accablante, les conditions de vie sur le bateau deviennent insupportables. L’organisation espagnole propriétaire du navire Open Arms a lancé un appel désespéré aux dirigeants européens pour qu’ils acceptent de laisser accoster un navire qui arrivera très bientôt à court de carburant et de vivres. [1]

Nous vous appelons à vous lever avec nous, pour montrer à nos dirigeants que les citoyens européens sont solidaires.

Agir : https://act.wemove.eu/campaigns/les-citoyens-europeens-sont-solidaires?utm_source=civimail-25344&utm_medium=email&utm_campaign=20190816

https://www.lalibre.be/international/europe/malgre-l-accord-de-l-ue-le-navire-open-arms-reste-bloque-face-a-lampedusa-5d56c4a7f20d5a58a8f532cc

Réfugiés : « J’étais du côté de l’humanité »

février 8, 2019

par Le Partageux

On retrouve en Méditerranée, au large des côtes italiennes, une épave contenant 117 réfugiés morts et cela provoque l’émotion d’Ilda Curti.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/15099

Décharge sauvage du Havre : quand la mer paie l’addition de la société de consommation

mai 19, 2018

par Barnabé Binctin

En périphérie du Havre, gravats, ferrailles, plastiques, produits chimiques et autres rebuts en tous genres ont été déversés en pied de falaise pendant des dizaines d’années, jusqu’à l’interdiction de cette décharge. Les lieux rejettent depuis, au gré des tempêtes, leurs 3 millions de tonnes de déchets dans la mer. Associations et habitants lancent l’alerte. Alors qu’il a présenté son plan pour l’« économie circulaire » ainsi que des mesures anti-gaspillage, le Premier ministre Édouard Philippe, ancien maire du Havre, les écoutera-t-il ? L’État soldera-t-il enfin le passif des dizaines de décharges sauvages qui perdurent ?

La suite sur : https://www.bastamag.net/Decharge-sauvage-du-Havre-quand-la-mer-paie-l-addition-de-la-societe-de

« Un hymne éhonté à la jouissance sans entraves. »

avril 7, 2018

Requiem of the sea

par Yann Fiévet

Plus personne n’en doute vraiment désormais : la planète va à vau-l’eau. L’expression est ici bien choisie quand on sait que la preuve la plus flagrante de la décrépitude de la biosphère est l’état toujours plus dégradé de nos océans. Rapport après rapport la consternation nous envahit. Déjà la mer que nos aïeux ont côtoyée n’existe plus. Pourtant, nous faisons mine d’ignorer ce fait démoralisant. Nous vivons sur la terre ferme et préférons penser que la mer, au loin, reste propre et tranquille. Les vrais navigateurs au long cours tentent vainement de nous gâcher l’optimiste. Tout comme ceux des scientifiques qui ne croient pas à la régénérescence naturelle des milieux aquatiques. « Homme libre toujours tu chériras la mer », nous prédisait Charles Baudelaire. Pourtant, nous ne chérissons plus que l’idée que nous nous faisons d’une mer mythique sans doute à jamais disparue. Alors, l’Homme toujours plus prédateur et fier de sa puissance lança le Symphony of the seas ! Un hymne éhonté à la jouissance sans entraves. Demandez le programme…

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37518