Posts Tagged ‘Monsanto’

Glyphosate mon amour ! …. par Allan Barte

septembre 20, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35664

Glyphosate : des ONG accusent les agences européennes d’évaluation « biaisée » : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35669

Publicités

Monsanto refuse de s’expliquer devant les députés européens

septembre 15, 2017

par Jean-Jacques Régibier

Dans un courrier adressé aux présidents des groupes politiques, Monsanto refuse d’être auditionné par des députés européens à propos du glyphosate, et attaque le fonctionnement des institutions européennes.

La suite sur : http://www.humanite.fr/monsanto-refuse-de-sexpliquer-devant-les-deputes-europeens-642044

« Il faut mettre au pas ces multinationales peu scrupuleuses qui se moquent de la santé des consommateurs. »

Comment Monsanto soigne sa communication : http://www.lalibre.be/actu/planete/comment-monsanto-soigne-sa-communication-59bb59becd70fc627d86d5e3

100 000 pages de secrets de l’industrie chimique ont pris la poussière dans une grange de l’Orégon pendant des décennies … jusqu’à ce jour

août 28, 2017

par Sharon Lerner

Pendant des décennies, certains des secrets les plus sales, les plus sombres de l’industrie chimique ont été conservés dans la grange de Carol Van Strum. Vétuste, humide, recevant la visite occasionnelle d’un ours brun, ladite structure vieille de 80 ans dans l’Oregon rural a abrité plus de 100 000 pages de documents obtenus par divulgation légale lors des procès contre Dow, Monsanto, l’Environmental Protection Agency (EPA), l’US Forest Service, l’Air Force, et les compagnies papetières, entre autres.

La suite sur : http://www.les-crises.fr/100-000-pages-de-secrets-de-lindustrie-chimique-ont-pris-la-poussiere-dans-une-grange-de-loregon-pendant-des-decennies-jusqua-ce-jour-par-sharon-lerner/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

Interdisez dès maintenant ce pesticide destructeur !

août 8, 2017

On fait face à l’arrivée d’un nouveau pesticide destructeur produit par Monsanto: le dicamba.

Le dicamba existe en fait depuis 50 ans. Toutefois, les agriculteurs et agricultrices l’utilisaient rarement en raison de sa toxicité. Monsanto a donc créé des cultures résistantes au dicamba et fait beaucoup de promotion auprès des agriculteurs et agricultrices. Les ventes du pesticide ont immédiatement monté en flèche.

Et maintenant, toutes les cultures qui ne proviennent par des laboratoires de Monsanto sont en train de mourir.

L’état de l’Arkansas vient tout juste d’interdire ce pesticide dans l’espoir de protéger ses agriculteurs et agricultrices des dégâts qu’il cause. En effet, une division du ministère de l’Agriculture a interdit l’utilisation et la vente de dicamba après que des milliers d’hectares de champs de soja aient subi les conséquences dévastatrices de la dispersion de l’herbicide dans les champs avoisinants.

Le dicamba est ainsi l’herbicide le plus toxique qu’on connaisse. Nous devons dès maintenant passer à l’action pour bloquer le dicamba en Europe, et ce, avant qu’il ne ravage nos cultures.

Même les experts sonnent l’alarme sur les effets dévastateurs du dicamba sur les cultures qui n’ont pas été génétiquement modifiées: «Je n’ai jamais rien vu de tel», s’est exclamé Larry Steckel de l’université du Tennessee. Il n’y a que Monsanto qui en tire des bénéfices: plus le dicamba est utilisé, plus nombreux seront les agriculteurs et agricultrices obligées d’acheter auprès de Monsanto des semences résistantes.

Depuis des années, les membres de SumOfUs sont au front et se battent à la fois contre le glyphosate de Monsanto et contre les néonicotinoïdes qui tuent les abeilles. Avec chaque coup, nous réduisons l’influence des géants de l’agrochimie. Assurons-nous de gagner également cette bataille contre le dicamba!

Dites à la Commission européenne d’imposer dès maintenant une interdiction d’urgence sur le dicamba.
Plus d’informations
Arkansas Farmers Contre Monsanto, BASF
Justice Pesticides. 14 juin 2017.
[en anglais] Damage From Wayward Weedkiller Keeps Growing
NPR. 6 juillet 2017.
OGM – États-Unis: le glyphosate obsolète? Le dicamba débarque
Inf’OGM. 22 novembre 2016.

Pour signer la pétition : https://actions.sumofus.org/a/interdisez-des-maintenant-ce-pesticide-destructeur/?akid=33334.8812595.PwaQZD&rd=1&source=fwd&t=2

Mange, c’est du breveté

juillet 25, 2017

C’est le légume de l’été. Celui qui va vous accompagner à coup sûr pendant vos vacances. Le melon, évidemment. Chacun d’entre nous en avale en moyenne près de 4 kilos par an. Ce que l’on sait moins, c’est que plus de la moitié des 309 variétés autorisées à la vente en France, ont en fait été mises au point par les géants de l’agrochimie.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35211

NON AU GLYPHOSATE

juin 11, 2017

La Commission européenne est sur le point de proposer à nouveau l’autorisation du glyphosate, un produit chimique toxique destiné à être pulvérisé sur l’ensemble de nos champs et aliments. Depuis qu’un institut membre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le glyphosate dans la catégorie des produits « probablement cancérigènes », Monsanto multiplie les attaques afin de décrédibiliser cette décision, allant jusqu’à financer ses propres études.

Or, l’information faisait la une du journal Le Monde jeudi dernier : un scientifique indépendant de renommée mondiale a analysé les données de ces « études » financées par l’industrie chimique et divulguées récemment.[1] Sa conclusion ? L’OMS a raison ! Plusieurs cas de tumeurs observés dans ces mêmes études auraient été ignorés par les autorités de réglementation européenne ! [2]

Il y a moins de quatre mois, nous lancions une Initiative citoyenne européenne (ICE) avec nos partenaires européens afin de combattre la pseudoscience, et de mettre fin aux accords passés en coulisses aux dépens de la santé des citoyens européens. [3] Si à travers cette Initiative nous parvenons à rassembler un million de signatures, alors la Commission européenne sera obligée de répondre à nos revendications ! À la date d’aujourd’hui, 941 000 citoyens ont apposé leur signature sur notre pétition. Il ne nous reste plus que trois semaines pour obtenir les 59 000 signatures manquantes !

Si nous ne parvenons pas à atteindre le million de signatures d’ici à la fin de ce mois, la Commission pourrait renouveler l’autorisation du glyphosate en toute impunité, sans même prendre en compte notre Initiative citoyenne européenne. C’est pourquoi chaque signature compte. Nous vous remercions de signer dès maintenant !
Oui, je signe l’ICE !

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a fermé les yeux sur les résultats d’une étude qui démontrait qu’un pesticide couramment employé avait provoqué des tumeurs sur des rongeurs… C’est ce qu’a révélé un scientifique indépendant, qui a passé en revue les données brutes d’études financées par l’industrie ! Cette découverte montre que l’Autorité européenne de sécurité des aliments suit aveuglément les preuves directement fournies par l’industrie des pesticides. Ensemble, nous pouvons arrêter le glyphosate. Rejoignez-nous !

https://act.wemove.eu/campaigns/ice-glyphosate-fr?utm_source=civimail-7332&utm_medium=email&utm_campaign=fr_201670609

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34848

Monsanto l’équarisseur … par Gros

juin 3, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34774

Un Belge aurait participé à la dissimulation des dangers potentiels du Roundup

avril 25, 2017

Selon des documents révélés par la justice californienne dans le cadre d’un procès contre la multinationale Monsanto, le géant américain de l’agro-chimie aurait fait rédiger des études scientifiques par ses propres services avant de solliciter des scientifiques reconnus pour qu’ils y apposent leur signature.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/environnement/un-belge-aurait-participe-a-la-dissimulation-des-dangers-potentiels-du-roundup/article-normal-651331.html

Tribunal Monsanto : la firme américaine reconnue coupable d’atteinte aux Droits humains

avril 21, 2017

par Rémi Barroux

Six mois après le procès citoyen intenté au géant de l’agrochimie, les juges ont rendu, mardi, leur « avis consultatif » et demandent la reconnaissance de l’écocide dans le Droit international. Les conclusions du Tribunal international Monsanto sont sans appel. La compagnie américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles a été reconnue coupable de pratiques portant atteinte à de nombreux Droits humains.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34389

Seeds of Freedom – NO MONSANTO

avril 13, 2017