Posts Tagged ‘multinationales’

Le Congo, le cobalt et les grandes multinationales minières

novembre 23, 2018

par Tony Busselen

Le Congo semble pris dans une spirale sans fin de violence et de pauvreté. Personne ne peut prédire comment se dérouleront les élections, prévues pour le 23 décembre. Une chose est toutefois sûre : le Congo est un des pays les plus riches au monde en matières premières, et cette richesse est le véritable enjeu de toutes les luttes dans ce pays.

La suite sur : https://solidaire.org/articles/le-congo-le-cobalt-et-les-grandes-multinationales-minieres

Pourquoi le continent devient invivable? La nouvelle conquête de l’Afrique : https://solidaire.org/articles/pourquoi-le-continent-devient-invivable-la-nouvelle-conquete-de-l-afrique

Publicités

Raf Custers : “Les multinationales cherchent à se rendre invisibles”

novembre 18, 2018

par Alex Anfruns

Un pouvoir démesuré et concentré dans les mains d’une poignée de multinationales, fantasme ou réalité ? Quelles sont les stratégies mises en place par l’UE afin de s’assurer l’accès aux matières premières ? Comment les BRICS (les cinq pays dits “émergents”: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) évoluent-ils dans ce contexte ? Quel est la marge de manœuvre des pays du Sud qui envisageraient de se développer ? Raf Custers, auteur de “Chasseurs de matières premières“, répond à ces questions et nous éclaire sur les enjeux colossaux du sous-sol et les mouvements tectoniques qu’ils entraînent pour notre vie quotidienne. Entretien.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/raf-custers-les-multinationales-cherchent-a-se-rendre-invisibles/

STOP à l’impunité des multinationales

octobre 27, 2018

AGIR : https://www.reclaimhumanrights.net/

Le Conseil des Droits de l’homme des Nations-Unies s’est réuni à Genève à la mi-octobre. Parmi ses tâches : avancer dans l’écriture d’un traité pour protéger les populations des abus commis par des entreprises. L’occasion, pour un consortium belge d’ONG et de syndicats, de mobiliser sur cet enjeu.

La suite sur : https://www.enmarche.be/politique/politiques-sociales/stop-a-l-impunite-des-multinationales.htm

Polluées, menacées, déplacées : ces communautés amazoniennes aux prises avec des multinationales européennes

septembre 27, 2018

par Erika Campelo, Ivan du Roy

C’est un petit coin de l’immense Amazonie, transformé en zone industrielle géante : fonderie d’aluminium appartenant à un groupe norvégien, usine de transformation d’argile de la multinationale française Imerys, terminaux portuaires où transitent soja, bœufs vivants et matières premières issues de la forêt amazonienne… Le tout rythmé par le ballet quotidien de milliers de semi-remorques. Déjà plusieurs fois déplacées, les communautés locales supportent aussi depuis vingt ans des pollutions à répétition, qui contaminent nappes phréatiques et rivières. Mais elles commencent à organiser la résistance. Basta ! s’est rendu sur place.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Polluees-menacees-deplacees-ces-communautes-amazoniennes-aux-prises-avec-des

Un document révèle comment les multinationales entravent toute action climatique ambitieuse

septembre 25, 2018

Derrière leurs beaux discours publics sur le climat, les multinationales continuent à s’opposer à tout objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nouvelle illustration avec un document interne de BusinessEurope, le plus important lobby patronal européen regroupant tout le gratin des multinationales du vieux continent, mais aussi des États-Unis. Ce document interne révélé par Greenpeace montre comment BusinessEurope, actuellement présidé par Pierre Gattaz, ancien patron du Medef, entend faire capoter le projet d’introduire des objectifs climatiques plus ambitieux au niveau de l’Union européenne à l’horizon 2030.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Un-document-revele-comment-les-multinationales-entravent-toute-action

Apple 3 en 1: les iPhone 9, XS et XS Plus arrivent le 12 septembre

août 27, 2018

par Alexis Carantonis

http://www.lalibre.be/economie/digital/apple-3-en-1-les-iphone-9-xs-et-xs-plus-arrivent-le-12-septembre-5b841b815532f06fc892f325

« Nous achetons des produits sans connaître leur provenance ni leurs conditions de fabrication. L’exemple des nouvelles technologies est éloquent : toujours plus friands d’objets high-tech, nous achetons- et jetons aussi rapidement – ces objets, sans penser aux conséquences humaines et environnementales.
En Europe par exemple, plus de
cent millions de GSM sont abandonnés chaque année, après avoir été utilisé seulement quelques mois.
De l’extraction de minerais dans les mines artisanales de la République Démocratique du Congo, où travaillent des enfants et sévissent des groupes armés, aux usines de production en Asie, où travaillent des migrants dans des conditions parfois proches de l’esclavage…jusqu’à nos poches : tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de nombreuses personnes n’ont d’autre choix que d’accepter des salaires indécents, des conditions de travail précaires et dangereuses pour tenter de survivre.
Nous ne pouvons donc plus fermer les yeux sur les enjeux humains liés à notre consommation.

(Agathe Smith – Valériane 133 – septembre/octobre)

Alliance pour un traité

août 25, 2018

Nous appelons les États à participer activement aux prochaines négociations concernant le traité international visant à assurer la protection des droits humains contre les activités des entreprises transnationales et autres entreprises.

La suite sur : http://www.treatymovement.com/declaration

Pour signer : http://www.treatymovement.com/signez-fre

Fichés $

juin 6, 2018

par Cyril Pocréaux

C’est un concept à la mode. Emmanuel Macron en avait plein la bouche pendant la campagne, il l’a infusé à l’Elysée : la bienveillance.
Faire assaut d’amabilités. Ne pas contrarier.
Mais peut-être n’en avait-on pas saisi la portée : c’est avant tout à l’égard des multinationales qu’elle prévaut, cette bienveillance…

Inaugurant une fresque sur un site de Sanofi, en septembre dernier, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, se faisait aussi le porte-parole du géant pharmaceutique : « Il ne faut pas critiquer des entreprises qui réussissent », prévenait-il.
Interrogé sur la Dépakine, et sur sa visite lui aussi chez Sanofi, à l’initiative du lobby patronal le Cercle de l’Industrie, le Premier ministre Édouard Philippe répliquait, droit dans ses bottes : « Il n’est pas normal de dénigrer une entreprise française qui fonctionne bien. »
Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, lui, défendait la même ligne, en moins arrogant : « Je rappelle que c’est une entreprise qui représente 27 000 salariés dans notre pays. »
D’où notre interrogation : à partir de combien de victimes, physiques ou morales, de combien de milliards évaporés peut-on critiquer une grande firme française ?

La suite sur : http://www.fakirpresse.info/fiches

Dans quel monde on vit !

janvier 24, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36826

Mais http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36828

L’angle sécuritaire : Chaos climatique, crises humanitaires et nouveaux militarismes

janvier 12, 2018

par Juan Tortosa , Nick Buxton

La rédaction de SolidaritéS s’est entretenue avec Nick Buxton, consultant en communication. Il travaille comme éditeur et collaborateur au sein de la communauté de chercheurs·euses du Transnational Institute (Amsterdam). Il est spécialiste du changement climatique, du militarisme et de la justice économique.

La suite sur : http://www.cadtm.org/L-angle-securitaire-Chaos

« Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence injustifiée, qu’elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel. Le risque d’une désastreuse ascension d’un pouvoir illégitime existe et persistera. Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et nos processus démocratiques. Nous ne devrions jamais rien prendre pour argent comptant. Seule une communauté de citoyens prompts à la réaction et bien informés pourra imposer un véritable entrelacement de l’énorme machinerie industrielle et militaire de la défense avec nos méthodes et nos buts pacifiques, de telle sorte que sécurité et liberté puissent prospérer ensemble1. » (Eisenhower)