Posts Tagged ‘nucléaire’

Classée secret défense, la sécurité nucléaire reste aujourd’hui la zone opaque d’une industrie exposée au risque terroriste. Captivante autant qu’alarmante, cette enquête internationale révèle d’énormes failles en la matière.

décembre 18, 2017

Disponible : 05/12/2017 au 03/02/2018

Alors que les accidents de Tchernobyl ou de Fukushima ont alerté sur la sûreté nucléaire, la sécurité des installations, classée secret défense, reste encore entourée d’un épais mystère. Pourtant, au-delà de la vulnérabilité des sites mise en lumière par les opérations de militants écologistes, l’enquête sur les attentats de Bruxelles de mars 2016 a révélé que le nucléaire belge constituait bien une cible potentielle pour des terroristes en quête d’armes de destruction massive. De l’attentat-suicide et la chute d’un avion de ligne sur un réacteur aux cyberattaques en passant par les drones, les actes de sabotage ou la fabrication artisanale de bombes sales – un mélange d’explosifs et de matières radioactives –, les menaces, reconnues par les experts, sont réelles. Dès lors, comment nos installations sont-elles protégées pour affronter ces risques multiples et comment la communauté internationale s’organise-t-elle pour sécuriser les matières et éviter les trafics ?

A voir sur : https://www.arte.tv/fr/videos/067856-000-A/securite-nucleaire-le-grand-mensonge/

Publicités

Un accident inédit révèle de graves dysfonctionnements en matière de sûreté nucléaire en France

décembre 13, 2017

par Nolwenn Weiller

En mars 2016, lors d’une opération de remplacement, un générateur de vapeur de 465 tonnes chute en plein cœur de la centrale nucléaire de Paluel, en Normandie. Un accident grave et inédit, qui par miracle ne cause ni blessé grave ni contamination radioactive. Depuis, des experts ont enquêté sur les causes de l’accident. Consulté par Bastamag, leur rapport, dont les conclusions seront résumées aux salariés ce 1er décembre, révèle des dysfonctionnements majeurs dans la préparation et la surveillance du chantier, en grande partie liés au recours massif à la sous-traitance. Des failles inquiétantes, alors que les chantiers de rénovation des centrales vont se multiplier.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Un-accident-inedit-revele-de-graves-dysfonctionnements-en-matiere-de-surete

Il n’y a pas de raison que cela se passe différemment en Belgique.

Voyage au bout de la fin du monde

novembre 30, 2017

Depuis plusieurs années, le Néerlandais Bob Thissen et le Belge Frederik Sempens sillonnent des endroits désertés, des « no man’s land » laissés à l’abandon. Le duo a récemment publié sur sa chaîne YouTube plusieurs vidéos édifiantes montrant la plus sévère zone d’exclusion autour de la centrale nucléaire de Fukushima.

La suite sur : https://fr.sott.net/article/31469-Voyage-au-bout-de-la-fin-du-monde-Un-Belge-et-un-Neerlandais-ont-filme-la-zone-interdite-de-Fukushima

« Une catastrophe nucléaire peut aussi arriver chez nous. Nous l’avons vraiment réalisé en visitant Fukushima. On aimerait que l’être humain prenne conscience du danger après un événement aussi tragique, mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas », conclut-il.

Mais qu’on arrête d’avoir l’air surpris par cet écolo-tartuffe !

novembre 11, 2017

Hulot, la ligne rouge est franchie ?

par Jean-Marie Brom

Il y a moins de deux semaines, le ministre de la « Transition écologique et solidaire » prétendait que « la première ligne rouge, c’est l’instant où je me renierai ». En annonçant que le gouvernement ne pourrait (ou ne voulait ? ) pas tenir l’objectif de 2025 pour la réduction à 50 % de la part du nucléaire , maître Hulot s’est–il souvenu de ses déclarations de 2011 : « L’objectif de sortir du nucléaire est un objectif prioritaire. C’est un changement d’état d’esprit »… Ce qu’il y a surtout à retenir, c’est qu’entre un militant et un ministre, il y a effectivement un sacré changement « d’état d’esprit »…

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36130

Il n’y a qu’à prendre la liste des sponsors de sa Fondation, tout est dit …

Mickaël Ferrier : « Fukushima c’est une situation de guerre »

octobre 27, 2017

« Les morts de Fukushima ne sont plus des morts : ce sont des déchets nucléaires », écrivait Mickaël Ferrier dans son ouvrage Fukushima, récit d’un désastre, paru en 2012. Un livre hybride, alliant le vécu et l’analyse de l’enquêteur et de l’écrivain-philosophe qui porte sur le Japon le regard respectueux d’un étranger y vivant et travaillant depuis plus de vingt ans. Ferrier était à Tokyo quand le sol se mit à trembler. « On dirait une bête qui rampe, un serpent de sons, la queue vivante d’un dragon. Je comprends pourquoi les Japonais représentent le tremblement de terre sous la forme d’un poisson-chat, mi-félin, mi-mollusque. » Il décide très vite de se rendre sur les côtes ravagées par le tsunami afin de documenter, de questionner et d’aider. « Dans un désastre, les courbes disparaissent, toute la rondeur du monde, sa douceur et son embonpoint, n’en reste plus que le tranchant. » Prenant le lecteur par la main, il retrace les petits gestes et les réflexes de ceux qui évitèrent le pire. Il faudrait à présent penser avec Fukushima, car ce que symbolise cette centrale blessée « maudite dans la terre, dans le ciel et dans la mer » nous concerne tous, nous dit l’auteur. En 2011, juste avant le printemps, près de 18 000 morts et disparus laissèrent un vide sur le sol japonais : qu’adviendra-t-il des survivants, condamnés à une « demi-vie » ?

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/mickael-ferrier-fukushima-cest-situation-de-guerre/

Gros coup de pompe pour Tihange 1

septembre 18, 2017

par Laurent Lambrecht

Nouveau coup dur pour Tihange 1. Alors qu’aux dernières nouvelles, le réacteur hutois devait redémarrer cette nuit, son indisponibilité a été portée à la fin novembre par Engie Electrabel.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/gros-coup-de-pompe-pour-tihange-1-59bf7e38cd703b659265d4be

Macron ridicule ! Rendez-nous Rémi

septembre 8, 2017

Convoqué au commissariat du 13ème ce jeudi pour une action clown contre le nucléaire au local de « En Marche.. arrière », notre ami Rémi des Désobéissants s’est vu signifier une garde à vue ! Il parait que le ridicule ne tue plus… mais il laisse quand même des traces !

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article13410 et : http://www.desobeir.net/2017/08/08/les-clowns-en-marche-arriere-sinvitent-au-siege-de-la-republique-en-marche/

Si vous le pouvez : Pour aider à payer les frais d’avocat : https://www.helloasso.com/associations/la-boite-militante/collectes/soutien-a-remi-convoque-au-commissariat-pour-une-action-contre-macron

Procès contre un militant antinucléaire : le 12 septembre à Paris soutenons notre compagnon face à l’ogre Areva

août 28, 2017

Le 12 septembre prochain notre compagnon antinucléaire Jean Revest est traîné par Areva devant le tribunal de Paris, coupable aux yeux de l’atomiste d’avoir publié un écrit critiquant le nucléaire. Ni pour saccage ou détérioration mais simplement pour avoir oser penser et s’être exprimé. Le lobby veut faire un exemple pour effrayer tout un chacun et faire taire à tout jamais la moindre critique de l’ordre atomique. Face à cette déclaration de guerre contre la liberté d’expression : venons soutenir notre ami devant les grilles du Palais. Il encourt 1 an d’emprisonnement et 75 000€ de punition. Exigeons la relaxe !

La suite sur : http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2017/07/21/Proc%C3%A8s-le-12-septembre-2017-:-Soutenons-notre-compagnon-Jean-revest-contre-Areva

La Hague, un cimetière radioactif de plus en plus dangereux

mai 17, 2017

par Jacky Bonnemains

Produire du plutonium à partir du combustible usé des centrales nucléaires, les États-Unis l’ont fait à Hanford, la France le fait toujours, à La Hague. L’un et l’autre de ces sites sont devenus des décharges radioactives confrontées à des enjeux de sécurité colossaux.

La suite sur : https://reporterre.net/La-Hague-un-cimetiere-radioactif-de-plus-en-plus-dangereux

Mais non ça ne pètera jamais (suite)

mars 24, 2017

(Résumé de l’épisode précédent : jamais le nucléaire n’a connu pareille crise en matière de sûreté. Dans ce domaine, elle est double. Un : l’’an dernier, l’ASN, le « gendarme du nucléaire », a découvert que des pièces cruciales de 46 générateurs de vapeur répartis dans pas moins de 18 réacteurs souffraient de graves défauts de fabrication (deux fois trop de carbone), qui les fragilisent énormément. Mais ils continuent de tourner. Deux : en épluchant les certificats de pièces fabriquées à la forge du Creusot, ce même « gendarme » s’est aperçu que des centaines de documents avaient été falsifiés de façon à ce que des pièces défectueuses soient malgré tout installées dans les réacteurs.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34141