Posts Tagged ‘patronat’

Quand la politique étrangère européenne devient commerciale

février 3, 2017

par Raf Custers

Depuis bientôt un an l’Union européenne prépare sa nouvelle Stratégie globale. La publication de ce document est annoncée pour le mois de juin. Un événement majeur pour la politique étrangère de l’Union européenne. La nouvelle stratégie fait l’objet d’une consultation (non publique) depuis octobre 2015. Une constante : des plaidoyers pour que la diplomatie économique soit incluse dans la politique étrangère de l’Union européenne. Cette stratégie est appliquée par Federica Mogherini, la haute représentante de l’UE. Les États membres agissent seuls, mais, si ça les dépasse, ils demandent que l’Union européenne les représente. De cette Europe bipolaire, les Pays-Bas sont un bel exemple. Ce pays assure la présidence de l’Union européenne pendant ce premier semestre 2016.

La suite sur : http://www.investigaction.net/quand-la-politique-etrangere-europeenne-devient-commerciale/

« On n’est jamais si bien asservi que par soi-même. » (J-F. Vézinat)

février 1, 2017

Surveillance. Quand les patrons se transforment en Big Brother.

par Loan Nguyen

Si le patronat a toujours été avide du contrôle de ses salariés, les nouvelles technologies lui permettent de devenir omniscient et invisible, et de poser des normes de travail toujours plus standardisées. Face à ces mutations, syndicats et salariés se battent pour garder leur autonomie.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33645

Questionnement … par Lécroart

janvier 23, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33563

Politique et chômage… par La Belette http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33553

IWW Belgique : « renoncer à l’objectif du plein emploi »

janvier 19, 2017

Le syndicalisme a perdu de son aura. Vilipendé par les grands médias (pour sa « violence » et ses « prises en otage des usagers »), accusé par ceux d’en haut d’entraver la bonne marche libérale — le « comportement archaïque des syndicats », titrait Le Figaro à l’occasion de grèves, pourtant droit constitutionnel — et par les franges les plus critiques du mouvement social de se perdre en magouilles et compromis, bureaucratisation et liens avec le pouvoir obligent. L’IWW — Industrial Workers of the World — est un syndicat international, pour partie libertaire, fondé en 1905, à Chicago ; le préambule de sa Constitution s’avance ainsi : « La classe ouvrière et la classe patronale n’ont rien en commun. Il ne peut y avoir de paix tant que la faim et le besoin touchent des millions de travailleurs et que les quelques privilégiés, qui forment la classe patronale, jouissent de toutes les bonnes choses de la vie. » Le refus de la professionalisation et l’horizontalisme comptent au nombre de ses pilliers : un syndicat qui, jure-t-il, entend porter sans louvoyer les revendications populaires, d’hier et de demain. Entretien avec sa section belge.

La suite sur : http://www.revue-ballast.fr/iww-belgique-renoncer-a-lobjectif-plein-emploi/

« Les entreprises de travail adapté deviennent des bureaux d’intérim bon marché »

janvier 16, 2017

par Gaston Van Dijck

Depuis 2015, en Flandre, les entreprises de travail adapté et les ateliers sociaux sont regroupés sous le label de « maatwerkbedrijven » (entreprises de travail sur mesure). Mais sur mesure pour qui ? Pour les clients – de plus en plus des multinationales –, ou pour leurs travailleurs, les gens souffrant d’un handicap par rapport au travail ?

La suite sur : http://solidaire.org/articles/les-entreprises-de-travail-adapte-deviennent-des-bureaux-d-interim-bon-marche

Pas de bol, obligé et autre négligence…

janvier 9, 2017

Si Hollande n’a « pas eu de bol », si ON a « obligé » Valls à utiliser le 49.3, si Lagarde fut quelque peu « négligente » en refilant 400 patates à Tapie, on peut bien considérer que DSK glissa sur une savonnette avant d’empaler une femme de chambre à l’insu de son plein gré.

La suite sur : http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/archive/2017/01/09/pas-de-bol-oblige-et-autre-negligence-933918.html

Le gouvernement Michel-De Wever sape les fondements de la sécurité sociale

janvier 4, 2017

par Joris Van Gorp

Le Parlement va bientôt débattre du « projet de loi de Réforme du financement de la sécurité sociale » de la ministre Maggie De Block, un projet de loi qui porte atteinte aux fondements mêmes de notre sécurité sociale. Seule une plus grande justice fiscale peut assurer une base financière solide à la sécurité sociale afin de faire face aux besoins croissants de la population.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/le-gouvernement-michel-de-wever-sape-les-fondements-de-la-securite-sociale

« Faciliter les licenciements »: la régression sociale signée M.#Valls dans le JO, #Loitravail …

décembre 30, 2016

Il doit se dire « ça c’est fait ! ». Si un jour votre boite vous vire dans un délai d’un mois et avec facilité – vous ou quelqu’un de votre entourage, ou demain vos enfants-, vous saurez qui remercier: « Manuel Valls, l’agresseur social«

La suite sur : https://extimite.net/2016/12/29/faciliter-les-licenciements-la-regression-sociale-signee-m-valls-dans-le-jo-loitravail/

« Une gifle à la figure de l’establishment »

décembre 22, 2016

par Han Soete

« Il faut dénoncer de manière implacable la cupidité et l’avidité de la caste politique en Europe. Je ne vois pas pourquoi nous devrions laisser cette critique à l’extrême droite. Et je suis convaincu que si l’on veut faire barrage aux Marine Le Pen, Filip De Winter et consorts, il faut un « parler vrai » de gauche, un langage de gauche très fort. » C’est ce que dit Peter Mertens, président du PTB, dans cet entretien, dans lequel il assène en effet à l’establishment quelques crochets… du gauche.

La suite sur : http://ptb.be/articles/une-gifle-la-figure-de-l-establishment

CICE: la (vraie) France des assistés

décembre 11, 2016

Vingt-deux milliards. 22 000 000 000. C’est un métier, que de faire sentir l’énormité d’un chiffre comme ça. Que ça ne reste pas une abstraction avec plein de zéros. Que ça prenne corps, un peu, jusqu’à chez vous. Je serais informaticien, là, je fabriquerais un « convertisseur de CICE » . Vous entreriez le nom d’un métier : « Infirmier », par exemple.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33148