Posts Tagged ‘pauvreté’

« Nous avons été mis à genoux par un virus microscopique »

juillet 19, 2020

La pandémie de Covid-19 pourrait faire basculer 100 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté, mettant en lumière « la fragilité de notre monde » inégalitaire, a estimé samedi le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/sante/le-coronavirus-revele-la-fragilite-de-notre-monde-selon-le-patron-de-l-onu-nous-avons-ete-mis-a-genoux-par-un-virus-microscopique-5f13245cd8ad58621946a574

Des parlementaires proposent à nouveau de passer les menottes aux squatteurs d’immeubles inoccupés

juillet 11, 2020

par Georges de Kerchove

Un SDF qui se débrouille pour avoir un toit sur la tête, risque jusqu’à un an de prison.

Chaque soir, avec les habitants du quartier, j’applaudis le personnel médical et tous ceux qui par solidarité s’exposent pour aider les plus vulnérables. Et les personnes vivant dans la pauvreté figurent parmi ceux-là.

J’ai également applaudi le Gouvernement quand il a débloqué plusieurs centaines de milliers d’euros pour l’accueil des sans-abri, même si ce montant est dérisoire. Même si ce geste aurait dû être fait depuis longtemps, indépendamment de la crise. Une des premières responsabilités d’un Etat n’est-elle pas d’assurer à chacun un logement décent ?

La suite sur : https://atd-quartmonde.be/des-parlementaires-proposent-a-nouveau-de-passer-les-menottes-aux-squatteurs-dimmeubles-inoccupes/

https://www.lalibre.be/belgique/societe/si-on-mettait-un-point-final-au-sans-abrisme-5f08982d9978e25031bba867

Michel Midi Spécial Coronavirus 36 avec Christine Mahy – Pauvres et virus, doublement victimes?

juillet 2, 2020

Riche, la Belgique ? Mais 16 % des Belges vivaient sous le seuil de pauvreté déjà avant le coronavirus ! Aujourd’hui, combien sont-ils ? D’autant que le gouvernement les a oubliés dans ses mesures et que les contacts de proximité ont fort diminué. Christine Mahy, du réseau wallon de lutte contre la pauvreté, reproche au gouvernement de ne pas avoir écouté – une fois encore – les gens de terrain. Elle n’est pas tendre non plus pour l’UE. Laisser les pauvres sur le côté, est-ce une bonne stratégie pour la Santé publique ?

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/michel-midi-special-coronavirus-36-avec-christine-mahy-pauvres-et-virus-doublement-victimes/

Avoir faim dans nos sociétés riches : un scandale

juin 4, 2020

« Le superflu des riches devrait servir pour le nécessaire des pauvres; or le nécessaire des pauvres sert pour le superflu des riches. » (J. Domat)

Le manque de sens politique des pauvres est un mythe

juin 2, 2020

par Jean-Pierre Beyeler

En ce moment on parle beaucoup de se protéger de la maladie, et c’est bien-sûr nécessaire. Reste l’inquiétude que les mesures prises pour faire face à la crise sanitaire précipitent beaucoup de nos contemporains dans la famine. Partout dans le monde, les pauvres sont durement impactés. Dans le texte1 qui suit, extrait d’un livre d’entretiens avec Gilles Anouil, Joseph Wresinski évoque cette période particulière de mai 1968 où la faim était aussi présente dans les cités et les bidonvilles.

La suite sur : https://www.atd-quartmonde.org/le-manque-de-sens-politique-des-pauvres-est-un-mythe/

et : https://www.atd-quartmonde.org/un-cri-sans-haine/?pk_campaign=newsletter-2020-06-01-fr

Engager l’humanité à se repenser

En Italie, les « nouveaux pauvres » du coronavirus

mai 15, 2020

Elle ne donne pas son identité mais dit sa « honte »: « Anna », une femme de ménage romaine, fait partie de ces « nouveaux pauvres » d’Italie, privés de revenus par le coronavirus et contraints de recourir à l’aide alimentaire.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/europe/en-italie-les-nouveaux-pauvres-du-coronavirus/article-news-1288599.html

Facile de critiquer, toi qui a commandé, en ligne, pendant la pandémie, tout et n’importe quoi !

mai 13, 2020

par Céline Bouckaert

Lundi, les commerces ont rouvert leurs portes après presque deux mois de fermeture. Dès huit heures du matin, des queues se sont formées devant certaines enseignes, Primark et Action notamment. Immédiatement, les clients « coupables » de se précipiter dans les magasins se sont pris une volée de critiques sur les réseaux sociaux.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/files-devant-les-chaines-discount-certaines-personnes-n-ont-pas-d-alternative/article-normal-1287669.html

On va devoir se bouger le cul, vraiment, « la faim est criante »

mai 9, 2020

par Le Partageux

Le fil qui suit nous vient de Valence mais il pourrait venir de partout. Ainsi le préfet de Seine-Saint-Denis, c’est pas une militante associative et c’est loin de la Drôme, a alerté le gouvernement sur le risque d’« émeutes de la faim ».

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/24396

Le confinement prendra sans doute fin mais la crise sociale et économique ne fait que commencer

mai 7, 2020

Une opinion de La Ligue des droits humains et de sa Commission Droits économiques, sociaux et culturels.

La crise sanitaire à laquelle nous sommes brutalement confrontée n’est que la première étape de la plus grande crise économique et sociale que l’on va connaître depuis la Seconde Guerre Mondiale. Ses effets sont et vont être encore dévastateurs pour nombre de personnes.

Sans aborder ici la nécessité de repenser notre pacte social, la Ligue des droits humains (LDH) et sa Commission Droits économiques, sociaux et culturels proposent certaines mesures à mettre urgemment en place au cours des prochaines semaines et mois (l’entièreté du propos est disponible sur le site de la LDH ) :

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/le-confinement-prendra-sans-doute-fin-mais-la-crise-sociale-et-economique-ne-fait-que-commencer-5eb3d36cd8ad580d3d87c150?cx_testId=1&cx_testVariant=cx_1&cx_artPos=2#cxrecs_s

Les plus pauvres, oubliés du confinement, sont penseurs d’avenir

mai 2, 2020

Une opinion de Georges de Kerchove, membre de l’équipe nationale du Mouvement ATD Quart Monde en Belgique.

Chaque jour, nous sommes submergés par des tas d’informations, parfois difficiles à maîtriser et à trier. Des éléments ponctuels nous sont assénés au quotidien. On décompte le nombre journalier ou cumulé des victimes et des contaminés, et les chiffres donnent le vertige. On se risque à comparer la gestion de la crise avec des pays voisins. Des experts montent au créneau pour vanter tel remède ou contester telle mesure. Des bureaux d’étude évaluent les ravages dans le tissu économique et le prix à payer pour les réparer. Des spéculateurs parient sur le rebond de la bourse. Des fake news se mêlent aux informations fiables. Les politiques anticipent les perspectives de déconfinement, que d’autres déjà critiquent. Certains s’inquiètent du respect de la vie privée qui pourrait être mis à mal pour tracer les porteurs du virus. Des associations citoyennes tirent la sonnette d’alarme : si les réseaux de solidarité ne se réinventent pas d’urgence, des fléaux tels que la faim toucheront les plus vulnérables, même dans notre pays.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/les-plus-pauvres-oublies-du-confinement-sont-penseurs-d-avenir-5ea996dad8ad580d3d809d64