Posts Tagged ‘pêche industrielle’

Vote désastreux pour l’océan au Parlement européen

mars 13, 2019

La Commission de la pêche du Parlement européen choisit la destruction de l’océan plutôt que sa protection

Cataclysme pour l’océan.

Aujourd’hui, 24 des 27 députés membres de la Commission de la pêche du Parlement européen votaient le Règlement qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques au secteur de la pêche, à l’aquaculture et à la protection de l’environnement marin pour la période 2021 à 2027. Alors que les nations membres de l’Organisation mondiale du commerce cherchent à interdire multilatéralement les subventions qui favorisent la surcapacité des flottes et la surpêche, les parlementaires, eux, viennent de désavouer l’engagement de l’Union européenne auprès de la communauté internationale en proposant au contraire de réintroduire ces aides néfastes. Une série d’amendements rétrogrades,[1] adoptée à 12 votes contre 9, permet de financer la construction, le renouvellement et la modernisation des flottes de pêche européennes et donc d’accroître la pression sur les populations de poissons et les milieux marins.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/vote-desastreux-feamp/

« Ils viennent de décider, en leur âme et conscience, de balayer d’un revers de main tous les objectifs fixés par l’Union européenne pour mettre un terme à la surpêche et à la surcapacité alors que 69 % des stocks de poissons sont encore surexploités en Europe. C’est un désastre.»

Mathieu Colleter, responsable science et politique

Publicités

De la confiture aux cochons : l’envers du décor de l’aquaculture

février 14, 2019

Comment la pêche industrielle réduit des poissons parfaitement comestibles en farines pour les élevages de poissons, de porcs et de volailles.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/dossier-peche-minotiere/

Cash investigation – Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles

février 7, 2019

Ils étaient près de 20 000 en 20001 Ils sont aujourd’hui moins de 12 0002

décembre 7, 2018

Les pêcheurs côtiers ne quittent plus le port ou parcourent des distances insensées pour pêcher quelques kilos de poissons. Trop peu pour couvrir les frais de carburants, les salaires, l’entretien du bateau et faire vivre une famille. Gwen, Stéphane, Gérard, Frédéric… tous témoignent des difficultés qu’ils rencontrent pour exercer leur métier de pêcheur-artisan et pour défendre leurs intérêts.

La suite sur : https://pecheursartisans.bloomassociation.org/home-2/?utm_source=CO-EP&utm_medium=email&utm_campaign=pecheursartisans&utm_content=3

« Des aides financières au prix du silence

Gwen est président de l’association indépendante des ligneurs de bar de la pointe de la Bretagne. Afin de promouvoir cette technique de pêche durable, il a sollicité un financement européen qui lui a été octroyé. Mais à quel prix ?

Le Président du comité départemental des pêches du Finistère a été clair : le financement accordé par le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) sera conditionné à l’arrêt de la communication « négative sur la filière » par l’association.

C’est un abus de pouvoir.

Parce que nous ne pouvons pas accepter que quelques industriels fassent régner la terreur sur tout un secteur. Parce que nous ne pouvons pas accepter que la survie de milliers de pêcheurs artisans dépende de décisions arbitraires, anti-démocratiques et illégales, nous avons besoin de vous pour dénoncer ces scandales.

En nous aidant à analyser le fléchage et l’utilisation des subventions publiques allouées au secteur de la pêche au cours des vingt dernières années, vous nous permettrez d’apporter les preuves scientifiques irréfutables du fonctionnement opaque et abusif du secteur de la pêche dont sont victimes les pêcheurs artisans comme les ligneurs de la Pointe de Bretagne.

Un grand merci pour avoir signé nos pétitions. Aujourd’hui, allez plus loin en faisant un don pour exiger plus de transparence et d’équité ! »
L’équipe de BLOOM

Antarctique : Touche pas à mon krill

mars 15, 2018

Connaissez-vous le krill ? Ce petit crustacé en forme de crevette est essentiel à la survie des baleines et manchots adélie. Il est à la base de la chaîne alimentaire de l’océan Antarctique. Malheureusement, le krill est convoité pour ses qualités nutritionnelles et fait l’objet d’une pêche intensive dont l’appétit ne cesse de grandir. Le protéger, c’est protéger tout l’écosystème de l’Antarctique.

La suite sur : https://www.greenpeace.fr/antarctique-touche-pas-a-mon-krill/?utm_medium=180315_PushInfo_RapportKrill&utm_source=email&utm_campaign=Oceans-Antarctique#video

Des lois & des hommes

février 15, 2017

John O’Brien, petit pêcheur de l’île d’Inishbofin en Irlande, se retrouve dépossédé de son droit de pêche traditionnelle, car pris au piège entre les mécanismes politico-économiques de son pays et les lois européennes. Avec l’aide d’un groupe d’insulaires, d’experts internationaux et d’ONG, il va mener une croisade européenne de 8 ans, qui le mènera jusqu’au Parlement à Bruxelles. Contre vents et marées, John va tenir le cap face aux lobbies industriels et tenter de changer le système qui lui a tout enlevé.

La suite sur : https://ubuntu-culture.com/des-lois-des-hommes/

La trahison d’Intermarché sur la pêche profonde

janvier 21, 2015

Il y a un an, après avoir âprement bataillé et fait échouer le vote du Parlement européen sur l’interdiction du chalutage profond, le groupe Intermarché « tendait la main » aux ONG – et en particulier à BLOOM – qui avaient exposé leurs pratiques de pêche destructrices en grande profondeur, notamment par le biais d’une BD virale réalisée par Pénélope Bagieu[1]. Cette BD avait suscité un engouement hors du commun pour la pétition de BLOOM, avec près de 900 000 signatures récoltées contre le chalutage profond.

La suite sur : http://www.bloomassociation.org/la-trahison-dintermarche-sur-la-peche-profonde/

Encore une victoire du lobby de la pêche industrielle. Les imbéciles !

décembre 11, 2013

par Rémi Ink

Le Parlement européen s’est prononcé ce mardi contre l’interdiction de la pêche en eaux profondes pour les navires utilisant des chaluts ou des filets maillants de fond. Une décision prise tout en demandant une réglementation accrue de cette technique.

Cette technique de pêche est réputée très destructrice pour les fonds marins. Les écologistes espéraient une interdiction de la pêche en eaux profondes, non rentable économiquement, selon eux. Les pêcheurs souhaitaient qu’elle soit encadrée, mais pas bannie.

La suite à lire sur : http://www.franceinfo.fr/politique/le-parlement-europeen-n-interdit-pas-la-peche-en-eaux-profondes-1244307-2013-12-10

Surpêche : les poissons pourraient disparaître d’ici 2035.

juin 17, 2013

par Nolwenn Weiler

Les mers sont surexploitées et cela commence à devenir assez inquiétant. Une espèce de poisson sur trois est menacée d’extinction. Les autres peinent à se renouveler alors que le nombre de captures augmente. Sur le banc des accusés : la pêche industrielle, allègrement subventionnée en Europe, et finalement peu créatrice d’emplois. Face à cette menace, des artisans pêcheurs ont décidé de s’allier avec l’organisation écologiste Greenpeace, et des ONG pointent les mauvaises pratiques des grandes enseignes. Enquête.

A lire sur : http://www.bastamag.net/article3116.html

Dans les griffes des pirates.

janvier 18, 2011

ARTE – 20h40 – mardi 18/1          

D’un côté, il y a d’anciens pêcheurs devenus pirates parce que leur activité artisanale a disparu en raison de la pêche industrielle pratiquée par les gros chalutiers, souvent d’origine étrangère. Ils sillonnent désormais les eaux du golfe d’Aden et du nord de l’océan Indien et prennent en otages les équipages des cargos, porte-conteneurs et autres pétroliers naviguant au large de la corne de l’Afrique. De l’autre, il y a ces marins arraisonnés, parfois maltraités, les forces de l’opération « Atalanta » et la mise en place, depuis 2008, d’une flotte de guerre européenne. Témoignent encore, pour tenter de cerner les mécanismes de cette piraterie moderne et les moyens de la stopper, l’avocat londonien Stephen Askins et les juristes spécialisés dans les difficiles négociations sur le versement de rançons dont le montant ne cesse d’augmenter. Stephen Askins expose les alternatives possibles, selon lui, pour résoudre ces conflits.

Rediffusions :
27.01.2011 à 10:30
www.arte.tv