Posts Tagged ‘pêche’

347 fois

janvier 15, 2020

La marine de guerre israélienne a tiré 347 fois sur des pêcheurs gazaouis en 2019, et l’occupant a changé 20 fois les règles concernant l’accès des pêcheurs à leurs eaux territoriales !

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article761

Terroristes israéliens en action :

Déchets toxiques dans les calanques

décembre 15, 2019

Pendant des décennies, une usine de production d’alumine a déversé des boues toxiques chargées de métaux lourds dans la Méditerranée, près de Cassis. Depuis, la fosse de Cassidaigne a été intégrée au Parc national des Calanques et les boues rouges sont pressées et stockées à terre, dans des décharges situées à proximité de zones résidentielles.

Quand les criminels seront-ils jugés et CONDAMNES à de lourdes peines ?

Six milliards de plus pour piller les océans… Une victoire de plus pour les lobbies

novembre 28, 2019

par Augustin Langlade

Mardi 12 novembre, la Commission européenne de la Pêche a voté l’ouverture de nouvelles négociations qui vont conduire, entre 2021 et 2027, à accorder des subventions supplémentaires de 6 milliards d’euros à l’industrie de la pêche.

La suite sur : https://lareleveetlapeste.fr/six-milliards-de-plus-pour-piller-les-oceans-une-victoire-de-plus-pour-les-lobbies/

Le Parlement européen confirme sa volonté de détruire la pêche européenne

novembre 13, 2019

Aujourd’hui, lors du premier vote majeur en Commission de la pêche du nouveau Parlement européen, les 28 députés membres de cette commission ont décidé de réouvrir les vannes de la surpêche en Europe.[1]

Avec 20 votes contre 6 (et 2 abstentions), ils confirment la position catastrophique adoptée par l’ancien Parlement en avril 2019.[2] Cette position permet, entre autres, la réintroduction des aides à la construction de nouveaux navires, alors qu’elles avaient été interdites en 2004 en raison de leur rôle direct dans la surcapacité et la surpêche en Europe.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/cp-vote-pech-12-nov/

Demandez aux États parties à la CITES d’inscrire le requin taupe-bleu à l’Annexe II

août 8, 2019

Une décision sera prise au cours de la prochaine réunion de la CITES du 16 au 28 août alors ne perdez pas de temps et signez !

Sur : https://action.ifaw.org/page/46039/action/1?utm_source=SFMC&utm_medium=email&ms=FONDN190801002&cid=7012A0000012up3

Subventions à la pêche : cataclysme pour l’océan

juin 28, 2019

Aujourd’hui, mardi 18 juin 2019, le Conseil de l’Union européenne a adopté son orientation générale sur le prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques aux secteurs de la pêche et de l’aquaculture ainsi qu’à la protection du milieu marin pour la période 2021-2027. La position du Conseil encourage la destruction des écosystèmes marins et incite à une gestion défaillante de la pêche européenne. Vingt années d’efforts de la communauté internationale pour interdire les subventions néfastes d’ici 2020 viennent de voir s’effondrer tout espoir d’avoir un océan productif et en bonne santé. Des années de négociations à l’ONU depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992, à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et d’avis donnés par de nombreux scientifiques pour interdire ces subventions néfastes d’ici 2020 sont balayés d’un revers de la main.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/cataclysme-ocean/

Merci l’Europe et merci Macron (« La France a joué un rôle majeur dans cette position : le gouvernement a fait alliance avec l’Espagne et l’Italie pour bafouer les engagements internationaux de l’Union européenne en proposant de réintroduire et de maintenir les aides les plus nocives au sein de l’Union européenne, qui les avait pourtant éliminées. »)

Subventions à la pêche : vote catastrophique au Parlement européen

juin 8, 2019

Aujourd’hui, jeudi 4 avril 2019, le Parlement européen a voté sur le prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques aux secteurs de la pêche et de l’aquaculture ainsi qu’à la protection du milieu marin pour la période 2021-2027. « Le résultat final constitue une véritable offense aux engagements de l’UE en faveur du développement durable, étant donné que la réintroduction de subventions néfastes comme les aides à la construction et à la modernisation alimentera la surcapacité et la surpêche. Nous nous attendions à un mauvais résultat, mais pas à un tel désastre ni à un tel niveau d’irresponsabilité« , a réagi Mathieu Colléter, Responsable Science & Relations institutionnelles chez BLOOM. En effet, le FEAMP 2021-2027 encouragera la destruction des écosystèmes marins et une gestion encore plus défaillante de la pêche européenne. Ce bond en arrière de quinze ans envoie un signal extrêmement négatif à la communauté internationale, alors que des négociations sont en cours à l’Organisation mondiale du commerce pour interdire ces subventions néfastes d’ici fin 2019, comme le prévoit l’Objectif de Développement Durable 14.6 des Nations unies.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/subventions-peche-vote-catastrophique/

Vote désastreux pour l’océan au Parlement européen

mars 13, 2019

La Commission de la pêche du Parlement européen choisit la destruction de l’océan plutôt que sa protection

Cataclysme pour l’océan.

Aujourd’hui, 24 des 27 députés membres de la Commission de la pêche du Parlement européen votaient le Règlement qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques au secteur de la pêche, à l’aquaculture et à la protection de l’environnement marin pour la période 2021 à 2027. Alors que les nations membres de l’Organisation mondiale du commerce cherchent à interdire multilatéralement les subventions qui favorisent la surcapacité des flottes et la surpêche, les parlementaires, eux, viennent de désavouer l’engagement de l’Union européenne auprès de la communauté internationale en proposant au contraire de réintroduire ces aides néfastes. Une série d’amendements rétrogrades,[1] adoptée à 12 votes contre 9, permet de financer la construction, le renouvellement et la modernisation des flottes de pêche européennes et donc d’accroître la pression sur les populations de poissons et les milieux marins.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/vote-desastreux-feamp/

« Ils viennent de décider, en leur âme et conscience, de balayer d’un revers de main tous les objectifs fixés par l’Union européenne pour mettre un terme à la surpêche et à la surcapacité alors que 69 % des stocks de poissons sont encore surexploités en Europe. C’est un désastre.»

Mathieu Colleter, responsable science et politique

Le cabillaud frais pêché en Islande : un gage de qualité et de durabilité

mars 12, 2019

Le scandale sur le cabillaud de Norvège congelé, dénoncé sur France 5, qui fait un détour par la Chine pour être gonflé en eau n’est le reflet que d’une réalité. Il existe une pêche qualitative et durable. On a remonté l’approvisionnement de Delhaize qui se targue de proposer du poisson blanc ultra-frais pêché à la ligne.

La suite sur : https://www.lalibre.be/lifestyle/food/le-cabillaud-frais-peche-en-islande-un-gage-de-qualite-et-de-durabilite-5c862b96d8ad5878f0f824ee

Ils étaient près de 20 000 en 20001 Ils sont aujourd’hui moins de 12 0002

décembre 7, 2018

Les pêcheurs côtiers ne quittent plus le port ou parcourent des distances insensées pour pêcher quelques kilos de poissons. Trop peu pour couvrir les frais de carburants, les salaires, l’entretien du bateau et faire vivre une famille. Gwen, Stéphane, Gérard, Frédéric… tous témoignent des difficultés qu’ils rencontrent pour exercer leur métier de pêcheur-artisan et pour défendre leurs intérêts.

La suite sur : https://pecheursartisans.bloomassociation.org/home-2/?utm_source=CO-EP&utm_medium=email&utm_campaign=pecheursartisans&utm_content=3

« Des aides financières au prix du silence

Gwen est président de l’association indépendante des ligneurs de bar de la pointe de la Bretagne. Afin de promouvoir cette technique de pêche durable, il a sollicité un financement européen qui lui a été octroyé. Mais à quel prix ?

Le Président du comité départemental des pêches du Finistère a été clair : le financement accordé par le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) sera conditionné à l’arrêt de la communication « négative sur la filière » par l’association.

C’est un abus de pouvoir.

Parce que nous ne pouvons pas accepter que quelques industriels fassent régner la terreur sur tout un secteur. Parce que nous ne pouvons pas accepter que la survie de milliers de pêcheurs artisans dépende de décisions arbitraires, anti-démocratiques et illégales, nous avons besoin de vous pour dénoncer ces scandales.

En nous aidant à analyser le fléchage et l’utilisation des subventions publiques allouées au secteur de la pêche au cours des vingt dernières années, vous nous permettrez d’apporter les preuves scientifiques irréfutables du fonctionnement opaque et abusif du secteur de la pêche dont sont victimes les pêcheurs artisans comme les ligneurs de la Pointe de Bretagne.

Un grand merci pour avoir signé nos pétitions. Aujourd’hui, allez plus loin en faisant un don pour exiger plus de transparence et d’équité ! »
L’équipe de BLOOM