Posts Tagged ‘pêcherie’

Le MSC une fois de plus dans la tourmente

septembre 8, 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE — De nombreux acteurs dont BLOOM lancent aujourd’hui la campagne On The Hook, dont l’objectif est de mettre en lumière une nouvelle dérive du MSC. Plus particulièrement, On The Hook dénonce la volonté du MSC de renouveler la certification de la plus grande pêcherie de thon au monde, dans le Pacifique Ouest.

La suite sur : http://www.bloomassociation.org/le-msc-encore-dans-la-tourmente/

Pour une pêche durable : une seule solution le poisson MSC.

avril 28, 2009

Le Marine Stewarship Council est une organisation internationale indépendante ayant développé un programme d’éco-étiquetage pour les pêcheries durables.

Pour en savoir plus : http://www.pourunepechedurable.fr/

Pour la préservation de la planète : tous nos gestes comptent et plus nous serons nombreux à réfléchir aux conséquences de nos actes plus nous aurons de poids face à ceux qui ne pensent qu’à faire du fric.

Bravo et merci à Greenpeace.

août 17, 2008

Débutait hier en Mer du Nord une opération de grande envergure initiée par Greenpeace pour protéger les fonds marins. A cet effet, l’association internationale a commencé à couler quelque 150 blocs de granit de deux à trois tonnes chacun au large des récifs de l’île de Sylt, située au Nord de l’Allemagne.

L’objectif de cette mission est d’empêcher le passage des chalutiers de fond qui fragilise cette zone pourtant protégée par l’Union européenne. En effet, pour reconnu qu’il soit, ce statut ne la préserve pas pour autant des pêches intensives associées au chalutage de fond. Celui-ci consiste à tirer d’énormes filets lestés sur le fonds marin. Reliés à des roues en caoutchouc et des plaques en métal, ils ratissent le sol en détruisant presque tout sur leur passage.
A ce balayage dévastateur, s’ajoutent les activités d’extraction de sable et de gravier, lesquelles constituent une menace supplémentaire pesant sur les écosystèmes réfugiés au sein des récifs de Sylt.

Intervenant dans un espace officiellement déclaré comme protégé par l’UE, Greenpeace a enjoint l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark et la Grande-Bretagne à lui apporter leur soutien dans ses actions pour faire interdire dans cette zone toute pêcherie.
A l’échelle mondiale, l’association réclame parallèlement la création de réserves marines sur 40 % de la surface océanique pour permettre aux milieux perturbés de se régénérer.

Cecile Cassier

http://www.univers-nature.com

Cécile Cassier