Posts Tagged ‘poème’

Les voeux de Georges Ibrahim Abdallah

janvier 7, 2020

Union juive française pour la paix

Pour la nouvelle année, Georges Ibrahim Abdallah nous a envoyé ce magnifique poème de http://ujfp.org/spip.php?article7614 palestinien de 1948 (1939-2014). Ce poème, c’est ce qui anime Georges. Et c’est la Palestine.

A lire sur : http://ujfp.org/spip.php?article7614

Pétition de soutien à Dareen Tatour qu’Israël veut renvoyer en prison pour ses poèmes

août 2, 2019

Dareen Tatour, poétesse palestinienne, appelle à la soutenir en signant la pétition ci-dessous. Déjà emprisonnée, puis libérée, pour avoir publié sur les réseaux sociaux un poème intitulé « Résiste ô mon peuple, résiste », elle risque d’être à nouveau incarcérée, la Cour Suprême israélienne ayant fait appel d’une décision rendue en sa faveur.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article407

Résiste, mon peuple, résiste leur

Résiste, mon peuple, résiste leur.
A Jérusalem, je me suis habillée de mes blessures et j’ai respiré mes douleurs
Et j’ai porté l’âme dans ma paume
Pour une Palestine arabe.

Je ne succomberai pas à la « solution pacifique »
Je ne baisserai pas mes drapeaux
Jusqu’à ce que je les expulse de ma terre.
Je les ai mis de côté pour un moment qui va venir.

Résiste, mon peuple, résiste leur.
Résiste au vol du colon
Et suis la caravane des martyrs.

Déchire cette constitution honteuse
Qui a imposé dégradation et humiliation
Et nous a dissuadé de rétablir la justice.

Ils ont brûlé des enfants innocents ;
Quant à Hadil, ils l’ont abattue en public,
Tuée en plein jour.

Résiste, mon peuple, résiste leur.
Résiste à l’assaut du colonialiste.
Ne fais pas attention à ses agents qui sont parmi nous
Qui nous enchaînent avec l’illusion pacifique.

Ne crains pas les langues qui doutent ;
La vérité dans ton cœur est plus forte,
Tant que tu résiste sur une terre
Qui a vécu les raids et la victoire.

Alors Ali a appelé depuis sa tombe :
Résiste, mon peuple rebelle.
Écris-moi comme de la prose sur le bois d’agar ;
Mes restes vous ont comme une réponse.

Résiste, mon peuple, résiste leur.
Résiste, mon peuple, résiste leur.

Dareen Tatour

Quand la boucherie de 14-18 se perpétue un siècle plus tard…

novembre 12, 2018

Chaque année, les Français commémorent la grande boucherie de 1914, prélude à la guerre totale de 1939. Pas pour se féliciter de l’illusoire victoire sur l’Allemagne mais bien au contraire pour s’affliger du déchaînement de barbarie déclenché par l’incroyable inconscience des somnambules qui dirigeaient nos pays et qui, manifestement, continuent à les diriger aujourd’hui. Comme disait si bien Paul Valéry, la guerre, c’est « le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas ».

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article14833

Netanyahou déclenche une guerre depuis le « Sommet de la Paix » : http://www.europalestine.com/spip.php?article14828

« On ne lâche rien » : http://www.europalestine.com/spip.php?article14832

Dareen Tatour : Trois ans de prison : corps ligoté, esprit libre : http://www.europalestine.com/spip.php?article14841

La « liberté d’expression » vue par Israël

août 2, 2018

Netanyahou se met au premier rang des manifestations pour la liberté d’expression, du moment qu’il ne s’agit pas de la liberté d’expression dans son pays ! La poète israélienne Dareen Tatour vient d’être condamnée à 5 mois de prison ferme pour un poème contre l’occupation publié sur sa page Facebook et le dessinateur Avi Katz vient d’être viré pour avoir publié une caricature des dirigeants israéliens les représentant en cochons après le vote de la loi institutionnalisant l’apartheid israélien.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article14523

et

Silence, on meurt : http://europalestine.com/spip.php?article14527

Une jolie fille de 17 ans a fait quelque chose de grave…

janvier 25, 2018

par Théophraste R.

Sale temps pour le chanteur poète israélien Jonathan Geffen qui a osé écrire un poème (1) en faveur d’Ahed Tamimi.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/une-jolie-fille-de-17-ans-a-fait-quelque-chose-de-grave-5691.html

« Une jolie fille de 17 ans a fait quelque chose de grave
Et lorsqu’un fier officier israélien
A perquisitionné sa maison
Elle lui a foutu une baffe
Elle est née dans cette situation et avec cette gifle
50 ans d’occupation et humiliation
Et le jour où l’histoire de ce combat sera racontée
Toi Ahed Tamimi,
Aux cheveux rouges
Comme David qui a giflé Goliath
Tu seras au même rang que
Jeanne d’Arc, Hannah Senesh et Anne Frank ».

Conspirationnisme israélien : la famille Tamimi … N’existe pas !http://europalestine.com/spip.php?article13861

Gaza : un poème comme une bouteille à la mer…

octobre 17, 2017

pour que le « Gaza, on oublie pas » soit davantage qu’un slogan…

L’espoir subsiste dans nos cœurs

Vie blessée,

Brûlure ardente,

Douleur indicible,

Situation désastreuse, épouvantable,

Long temps d’oppressante et fatale meurtrissure,

Attaques meurtrières et illégales par une armée des ténèbres,

Blocus impitoyable,

Lâcheté odieuse d’une occupation aveugle

Génocide à grande échelle !

Des enfants nés d’un silence entre la mer et l’olivier,

Protégés par une étoile errante,

victimes de la folie et de la cruauté

Des enfants qui meurent de froid sous les décombres

Des innocents apeurés, effrayés, angoissés et stressés,

Autour d’eux, des ruines,

Leur quotidien, jour et nuit.

Scier les barreaux de la cage pour être libre

Autant de défis relevés, d’obstacles vaincus

Dans une Palestine qui cherche à respirer,

Palestine , magnifique lampe dans ce monde obscur.

Par sa bonté, sa détermination et à sa persévérance,

Par un combat qui est l’honneur de son monde meurtri,

Elle ne lâchera pas cette flamme éveillée.

Elle n’est pas que des bombes et des gravats

Elle est aussi les épices sur un marché

Les fraises et les fleurs dans les champs

Les barques sur la mer

Les odeurs et les bruits

les mariées heureuses

Et le bonheur de la musique .

Elle est l’accueil d’un peuple qui fait la guerre à la guerre,

Qui construit l’espoir et prépare l’avenir.

Avec des yeux ouverts sur la lumière

Avec ses blessés,

Avec son marché aux mille senteurs,

Mais avec sa jeunesse, cette lueur d’espoir

Qui demain deviendra le feu d’artifice du bonheur et de la paix.

Que de beaux projets fleurissent dans son jardin de sagesse

Soutenus par les braves, admiratifs de son élan de résistance

Les solidaires qui soutiennent corps et âme sa lutte

Les solidaires ont le cœur est noyé de chagrin et de trouble

Quand les injustices sont répétées et impunies

Les solidaires qui croient fermement en l’ issue victorieuse de son combat !

Une victoire inéluctable contre la haine

La solidarité entre les peuples détruira les murs ,

Même les plus hauts.

La Palestine aux mille fruits, feuilles et parfums

Sème les grains d’espoir pour un avenir en paix

Elle continue à s’accrocher à la vie,

Elle forme des vœux légitimes et humains

Exprimés avec des mots fougueux,

Ecrits sur une page ensanglantée que la nuit enveloppe.

Par Ziad Medoukh

http://www.europalestine.com/spip.php?article13529

Les cris de la terre

juin 25, 2017

de Mokhtar El Amraoui

http://mokhtarives.blogspot.be/2017/06/les-cris-de-la-terre.html

Procès de Dareen Tatour, emprisonnée depuis 18 mois en Israel pour un poème

mars 28, 2017

Le gouvernemet français, relayé par les médias dominants se déchaînent contre l’arrestation d’un journaliste par le gouvernement Poutine en Russie, mais l’emprisonnement d’une poètesse par Israël depuis 18 mois n’a pas l’air de les émouvoir. Dareen Tatour, incarcérée pour avoir publié un poème sur Facebook doit passer en procès ce mardi.

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article12820

Et : https://www.ifex.org/israel/2016/09/07/profile_dareentatour/fr/

« Message à l’avenir » de Laurence Vielle

mars 1, 2017

Je t’écris d’un pays où le pôle nord a changé de cap
les moteurs dévastent l’air
noircissent nos poumons
les enfants galopent dans des écrans
les animaux sont abattus à grande vitesse
pour fournir à nos panses viande terne
on achète on consomme on jette
notre temps file file et file
nous construisons l’arme qui nous tue tous
en poussant juste sur un bouton
nous divisons la planète par lignes invisibles
interdit de les franchir si tu demandes asile
nous rêvons de conquérir l’espace
pour affamer une autre terre
nos frères meurent de faim de froid
à même les trottoirs aux pays des nantis
les plus âgés croupissent dans les mouroirs
l’eau la belle eau la ruisselante
nous la filtrons pour apaiser nos soifs
Dans ton coeur qui demain battra
un peu du mien y chantera
chante oui chante le demain d’aujourd’hui
tu lis ces mots c’est que tu vis
célèbre la vie qui passe
marche marche arpente les chemins
et de tes mains à d’autres reliées
aime oui aime le monde qui est tien
et de tes lèvres et de ton souffle
invente les mots de ton poème
chair lumineuse aux enfants de demain.

http://www.poetenational.be/message-pour-lavenir-de-laurence-vielle/

Ziad Medoukh, de Gaza, gagne le premier prix de la poésie francophone 2016

mai 31, 2016

Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, a gagné le premier prix de la poésie francophone lors du Concours Europoésie 2016.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article11923