Posts Tagged ‘pomme de terre’

La justice européenne annule l’autorisation de mise sur le marché d’une pomme de terre OGM

décembre 15, 2013

Le Tribunal de l’Union européenne a annulé, vendredi 13 décembre, la décision de la Commission européenne d’autoriser la mise sur le marché de la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora, développée par le groupe allemand BASF. « La Commission a violé les règles procédurales des régimes d’autorisation des OGM dans l’Union », indique la Tribunal dans son arrêt.

La suite à lire sur : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/12/13/la-justice-europeenne-annule-l-autorisation-de-mise-sur-le-marche-d-une-pomme-de-terre-ogm_4333867_3244.html

041

Encore une bonne nouvelle : http://philippehua.com/2013/08/25/monsanto-les-rats-quittent-le-rafiot/

Suite du procès OGM à Wetteren.

mai 8, 2013

par les Amis de la Terre

Mardi, le 28 mai, les 11 activistes seront de nouveau devant le tribunal dans le procès « du 11 de Wetteren ». Il y a exactement deux ans, les accusés ont participé au fauchage de quelques pommes de terre génétiquement modifiées à Wetteren pour attirer l’attention sur les problèmes, et les conséquences liées à l’introduction des OGM dans l’agriculture et la chaîne alimentaire. Les partisans des OGM-patates se présentent régulièrement comme les experts comme eux seuls savent ce qui est bien pour l’homme et l’environnement. Il est temps d’établir la fausseté de ce mythe.

Lire la suite sur : http://amisdelaterre.be/spip.php?page=activite&id_article=1802

Le « procès patates » criminalise l’activisme citoyen.

février 15, 2013

par William Peynsaert

En mai 2011, des activistes avaient arraché un cinquième d’un champ de pommes de terre génétiquement modifiées afin d’attirer l’attention sur les dangers potentiels des OGM et de mettre enfin cet important débat de société à l’ordre du jour. La vigilance citoyenne se paie cher, très cher : peine de prison et gros dommages et intérêts.

La suite à lire sur : http://www.ptb.be/nieuws/artikel/le-proces-patates-criminalise-lactivisme-citoyen.html

Pommes de terre OGM : BASF retire ses demandes d’autorisation dans l’Union européenne.

janvier 30, 2013

Le numéro un mondial de la chimie, l’allemand BASF, a annoncé mardi 29 janvier avoir décidé de retirer ses demandes d’autorisation de commercialisation dans l’Union européenne de ses pommes de terre génétiquement modifiées (OGM) : Fortuna, Amadea et Modena.

La suite à lire sur : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/29/pommes-de-terre-ogm-basf-retire-ses-demandes-d-autorisation-dans-l-ue_1824126_3244.html

Soutien aux 11 de Wetteren.

janvier 7, 2013

Soutien aux 11 de Wetteren. Faisons le procès des OGM, pas celui des libérateurs de champ.
Venez à TERMONDE (BE), 15 janvier 2013, 8h

Le 29 mai 2011 des centaines d’activistes ont décontaminé un champ d’essai OGM à Wetteren. Ils ont remplacé des pommes de terre génétiquement modifiées par des variétés biologiques, sans manipulation génétique, délicieuses et saines.

Le « Grand Echange de patates » a eu lieu sans violence, et de façon publique. Le but de l’action était de stimuler le débat sur le bon sens / non-sens de la présence d’ OGM dans nos champs et dans nos assiettes. Avec succès : le débat citoyen s’est développé entretemps dans les journaux, les forums internet, à la radio et à la TV. Les écoles et les universités y participent, mais également le monde politique, agronome et les ONG. L’action de désobéissance civile a sensibilisé les gens aux dangers des OGM, et le rôle de la recherche publique en cette matière. Les gens se rendent compte que le monde a besoin de solutions durables et équitables face aux défis alimentaires de l’avenir.

La justice poursuit onze des militants pour « association de malfaiteurs ». Une demande d’indemnisation de 200.000 euros a été formulée à leur égard. En effet : l’Institut Flamand de Biotechnologie, l’université de Gand, l’école supérieure de Gand et l’ILVO ne réclament pas seulement l’indemnisation pour les coûts de six mois de protection par des sociétés privées, mais également les coûts de la manifestation pro-OGM, des contacts du secteur biotech avec la presse, et des dizaines d’heures que des professeurs ont passées en faisant de la propagande OGM par email ou Facebook.

Mener des campagnes pour une agriculture durable n’est pas un crime et l’acte d’accusation d’association de malfaiteurs est antidémocratique. Plus de nonante personnes se sont portées volontaires pour comparaître également en justice. Parmi les comparants se trouvent des paysans, des politiciens, des personnes du monde académique, des représentants de diverses associations, des activistes environnementaux, des citoyens concernés, des faucheurs volontaires français,… . Leur geste est un signal fort qui montre que les onze accusés font partie d’un vaste mouvement social. Donnez-nous aussi votre soutien aux onze inculpés!

Venez au procès le 15 janvier 2013 (rassemblement 8h devant le palais de Justice à Termonde, Justitieplein 1, nous y prendrons le petit-déjeuner ensemble, echangerons des infos, préparons des frites bio, il y aura de la musique…)!

Vous pouvez aussi:

– Proclamez votre commune « libre d’OGM », organisez une soirée à notre bénéfice, ou un débat
– Enregistrez un message de soutien et l’envoyer à field.liberation@gmail.com
– Contribuez généreusement au compte de soutien BE59 5230 8045 6626 au nom de Crop Resistance (Triodos BIC: TRIOBEBB)
– Achetez ou vendre de la bière de soutien aux Faucheurs. Vous pouvez l’acheter à Bruxelles, Liege, Namur, …. Pour les contacts//points de vente, voir ici

Info sur l’action: fieldliberation.wordpress.com
Contact: field.liberation@gmail.com

PS Le tribunal de Termonde (Jusitieplein 1 – Termonde) est facilement joignable par train
depuis Bruxelles: 07h25 (voie 1)
depuis Namur: 06h20 (voie 9)
depuis Liège: 06h00 (voie 3)

http://fieldliberation.wordpress.com/2012/12/19/steun-aan-de-11-van-wetteren-soutien-aux-11-de-wetteren-support-the-wetteren-11/

Encore d’autres infos sur : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article132597

Les patates ont du coeur.

avril 2, 2012

un concours d’épluchage de pommes de terres, une tonne, au profit du Foyer des Orphelins et des resto du coeur.

http://rtc.be/emissions/focus/1448641-focus–concours-epluchage-pommes-de-terre

 

La première patate OGM dans nos assiettes ?

octobre 31, 2011

Le groupe de chimie allemand BASF a annoncé lundi avoir demandé l’autorisation européenne de cultiver à des fins commerciales la première pomme de terre génétiquement modifiée (OGM) destinée avant tout à l’alimentation humaine, baptisée Fortuna. «L’introduction sur le marché est prévue pour 2014 ou 2015»,

La suite à lire sur : http://www.20minutes.fr/ledirect/815496/basf-veut-cultiver-premiere-pomme-terre-ogm-destinee-assiettes

Barroso et les OGM.

février 9, 2010

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, veut relancer le processus d’autorisation de la culture de deux OGM controversés très vite après la prise de fonctions de sa nouvelle équipe, la semaine prochaine, ont assuré à l’AFP plusieurs sources européennes. « L’autorisation de la culture du maïs MON810 et de la pomme de terre Amflora est une de ses priorités », a confié une source au sein de l’exécutif bruxellois, sous couvert de l’anonymat. « Il veut aller vite pour se débarrasser de ce problème qui lui a pourri son premier mandat », a confirmé un responsable européen.

Mais la Commission a démenti cette assertion. « Le président Barroso n’a aucune intention d’imposer la culture des OGM », a affirmé lundi soir à l’AFP sa porte-parole Pia Ahrenkilde Hansen. « Aucune décision n’a été prise concernant ces deux produits », a-t-elle assuré.

La première réunion de la nouvelle Commission est prévue le 17 février, « mais le programme de travail est encore en cours d’élaboration », a précisé la porte-parole, Pia Ahrenkilde Hansen. Monsanto attend le renouvellement de l’autorisation pour la culture du MON810, seul OGM cultivé à ce jour dans l’UE, et la société BASF bataille pour sa pomme de terre. D’énormes intérêts financiers sont en jeu. BASF estime entre 30 et 40 millions d’euros par an les revenus dégagés par Amflora, si sa culture est autorisée.
 

« Barroso ne raisonne qu’en termes de marchés et de relations commerciales », a souligné le responsable européen. « Il se fonde sur les avis scientifiques qui disent que ces OGM ne présentent pas de risques pour la santé, mais ne se préoccupe pas des possibles conséquences à long terme sur l’environnement », a déploré la source au sein de la Commission. Le départ de Stavros Dimas, commissaire à l’environnement opposé à la culture des OGM, facilite la tâche à M. Barroso. Mais il doit tenir compte des réticences des Etats. Six pays, dont la France et l’Allemagne, ont interdit la culture du MON810, et onze Etats ont demandé à pouvoir interdire toutes les cultures d’OGM.

M. Barroso a subi un revers politique l’an dernier lorsque vingt-deux pays ont voté contre sa demande de faire lever les interdictions, et les gouvernements européens sont aujourd’hui très réticents à autoriser les produits OGM en raison de l’opposition de l’opinion, inquiète de leur possible toxicité. « Nous attendons de voir comment il compte s’y prendre », a commenté un diplomate.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/02/08/barroso-veut-etendre-la-culture-d-ogm-a-toute-l-ue_1302523_3214.html

109 nouveaux OGM à l’assaut de l’Europe.

juin 22, 2009

Vous reprendrez bien une assiette de riz « LL62 » de Pioneer ? Ou une portion de patates sautées BASF ? Peut-être une cuillère de maïs « BT11 » de Syngenta, ou de « Mon 810 » de Monsanto ? Vous imaginez la scène… Cette fiction n’est pas si loin de la réalité. Les multinationales biotech n’ont pas renoncé à disséminer leurs OGM en Europe. Plusieurs demandes d’autorisation seront étudiées fin juin par les Etats membres. Les associations écologistes travaillent à des alternatives pour leur barrer la route. Car les conséquences écologiques, économiques et sociales des OGM se révèlent chaque jour plus catastrophiques.

La contre-offensive des OGM en Europe est lancée. Pas moins de 109 plantes transgéniques font l’objet d’une demande d’autorisation à l’importation auprès de la Commission européenne. Plus de la moitié de ces demandes concernent du maïs, comme le « BT11 » de Syngenta ou le « TC 1507 » de Pioneer. On trouve aussi du coton, du colza, du soja, des betteraves sucrières, des tournesols ainsi qu’une pomme de terre de BASF ou un riz, le « LL62 » de Bayer. Ces deux dernières cultures risquent d’être directement destinées à l’alimentation humaine. Autant de noms évocateurs de l’inquiétante mainmise des multinationales de biotechnologies sur l’agriculture qu’Hélène Gassie, de l’association écologiste Les amis de la terre, détaille ici : http://bastamag.net/spip.php?article592

Gratin lyonnais.

mars 25, 2009

Pour 6 personnes : 900 g de pommes de terre – gros sel – 50 g de beurre + 30 g pour le plat – 2 c à s d’huile d’olive – 450 g d’oignons émincés – 1 gousse d’ail écrasée – sel fin, poivre – 30 cl de bouillon de volaille – romarin.

Epluchez et lavez les p de t. Faites-les précuire 10 min à l’au bouillante salée. Egouttez-les, laissez-les tiédir, puis coupez-les en tranches fines. Préchauffez le four à 200° (th 6/7).

Faites chauffer 25 g de beurre et l’huile sur feu moyen. Faites-y revenir les oignons 5 min. Ajoutez l’ail. Salez et poivrez.

Beurrez un plat allant au four. Répartissez-y les p de t et les oignons aillés en couches successives, en commençant et en terminant par des p de t. Arrosez de bouillon. Parsemez du reste de beurre en parcelles. Couvrez d’aluminium et enfournez pour 40 min.

Enlevez l’aluminium. Faites dorer 5 min sous le gril du four. Décorez de romarin et servez très chaud.

Choississez des p de t à chair ferme (belle de Fontenay, nicolas, roseval,…