Posts Tagged ‘privatisation’

Services publics : carton rouge pour les gouvernements

septembre 25, 2017

par Michaël Verbauwhede

Face aux menaces de privatisations, aux coupes budgétaires, au détricotage du statut et des pensions, les travailleurs des services publics se mobilisent. Ils étaient des centaines devant le Parlement wallon et le Parlement flamand. Une première étape dans la résistance sociale avant la grève nationale du 10 octobre.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/services-publics-carton-rouge-pour-les-gouvernements

Publicités

Comment la fin du statut a préparé la privatisation de bpost

septembre 5, 2017

par Maxime Vancauwenberge, Simon De Beer

« Le moment décisif dans la modernisation des entreprises comme bpost […] s’est produit quand elles ont eu la possibilité de pouvoir recruter des contractuels et pas nécessairement des statutaires », a expliqué Marc Descheemaeker, ex-CEO de la SNCB et membre de la N-VA. Par « modernisation », entendez privatisation…

La suite sur : http://solidaire.org/articles/comment-la-fin-du-statut-prepare-la-privatisation-de-bpost

L’Etat s’en fout !

août 28, 2017

par Patrick Mignard

L’affirmation est un peu lapidaire mais correspond, hélas, parfaitement à la situation actuelle. À nous tous, on nous a appris à l’École, dans les cours d’instruction civique et dans tous les discours politiques que l’on entend dans les médias, que l’État est le représentant de l’intérêt général, l’arbitre de la société civile, celui par qui la stabilité et le bien être collectif sont assurés. Dans la doxa républicaine, l’État tient une place de choix dans la mesure où il est censé incarner et défendre les valeurs de la République. Tout cela est absolument faux !

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35492

Lavage complet !

août 8, 2017

par Panagiotis Grigoriou

Synchronies, canicule, comme tempêtes passagères. Temps actuel. Les medias évoquent pêle-mêle, la ruée vers les plages, les incendies du moment (l’île de Cythère brûle depuis près d’une semaine), l’autosatisfaction débordante du gouvernement, voire enfin, la visite officielle (déjà annoncée) en Grèce et en septembre du président Macron.

La suite sur : http://www.greekcrisis.fr/2017/08/Fr0630.html

Y a le feu à l’austérité

août 7, 2017

par Mickael Correia

Les incendies de la région de Pedrógão Grande, au Portugal, ont secoué tout un pays pourtant régulièrement en proie aux ravages du feu. C’est toute une politique d’austérité et de rentabilité à tous crins qui est montrée du doigt.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Y-a-le-feu-a-l-austerite

Peeters entame discrètement les travaux pour privatiser les entreprises publiques

juillet 29, 2017

Le vice-Premier et ministre de l’Economie Kris Peeters va enjoindre son parti le cd&V à entamer le débat sur le privatisation en vue de diminuer la dette publique.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/peeters-entame-discretement-les-travaux-pour-privatiser-les-entreprises-publiques-597c3e6ecd70d65d250e307c

« Une vente totale des avoirs publics rapporterait 26 milliards d’euros, mais la solution semble politiquement improbable. »

La fraude fiscale s’élevant entre 20 et 30 milliards, …. voilà une piste, mais bon avec la droite faut pas rêver.

LES PAUVRES SONT EN TROP – Monique Pinçon-Charlot

juillet 26, 2017

Après un tour de cirque, un gouvernement wallon ni éthique ni social

juillet 26, 2017

par Frédéric Gillot

« Après des semaines de crise politique, voici maintenant que nous arrive un nouveau gouvernement. Evidemment, il annonce qu’il lavera plus blanc que blanc. Mais quid de l’éthique et de la gouvernance ? »

La suite sur : http://ptb.be/articles/apres-un-tour-de-cirque-un-gouvernement-wallon-ni-ethique-ni-social

A droite toute ! Souvenons-nous en dans deux ans.

La ministre de Block partisane d’une médecine à deux vitesse ?

juillet 19, 2017

parSofie Merckx et Dirk Van Duppen

« La ministre De Block fait effectuer un audit sur les maisons médicales par des lobbyistes de la privatisation des soins de santé »

Depuis deux ans, la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) a les maisons médicales dans son collimateur. Elle vient ainsi de lancer une nouvelle attaque, en confiant un audit des maisons médicales –  » pour voir si chaque euro est bien utilisé  » – à un bureau d’audit commercial international, KPMG. Un bureau connu pour ses positions en faveur d’une privatisation des soins de santé et d’une médecine à deux vitesses.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/belgique/la-ministre-de-block-fait-effectuer-un-audit-sur-les-maisons-medicales-par-des-lobbyistes-de-la-privatisation-des-soins-de-sante/article-opinion-695193.html

« Le Pr Jan De Maeseneer, président du département de Médecine générale et des Soins de santé primaires à l’Université de Gand, déclare à ce sujet : « Ceux qui, aujourd’hui ou demain, ont ou auront besoin d’être soignés – en principe, nous tous – doivent savoir qu’il n’existe pas une seule preuve scientifique pour montrer que la privatisation mène à des soins de santé plus accessibles, de meilleure qualité, plus durables et plus avantageux en termes de coût. On ne connaît nulle part dans le monde d’expérience réussie en termes de durabilité et de cout-efficacité. Et nulle part dans le monde on ne connaît d’expérience réussie où une privatisation dans les soins de santé a été menée avec succès. » (Apache, 20/06/2017)  »

« La stratégie de De Block n’est pas sortie de nulle part. En novembre 2016, la ministre a en effet nommé en toute discrétion Bart Vermeulen au poste de chef de cabinet adjoint, responsable de l’ensemble des soins de santé. Vermeulen est un ancien cadre de Pharma.be, la machine de lobbying de l’industrie pharmaceutique. « 

Grèce : la violence imbécile des créanciers

juin 3, 2017

par Michel Husson

Le 18 mai 2017, le Parlement grec a voté à une courte majorité (les députés de Syriza et ANEL : soit 153 députés sur 300) un nouveau train de mesures d’austérité qui couvre la période 2018-2021. En réalité, il s’agit de la transposition d’un volumineux document de 941 pages préparé par les créanciers et de la mise en musique de « l’accord » conclu avec la Commission européenne le 2 mai. Le document préparatoire, le Draft Preliminary Agreement |1| (que le site Keep Talking Greece a fait fuiter) donne un aperçu de l’étendue des champs couverts. La Grèce n’est plus une démocratie : ce sont les créanciers qui rédigent les lois.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Grece-la-violence-imbecile-des

http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0620.html#deb