Posts Tagged ‘privatisations’

Au nom du pluralisme, taisez-vous !

avril 7, 2020

Une déclaration d’Acrimed qui invite les économistes à gages, les chroniqueurs et les éditocrates qui depuis trente ans chantent les louanges du libéralisme, à se taire au nom du pluralisme comme de la décence la plus élémentaire.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/au-nom-du-pluralisme-taisez-vous.html

« Les connards qui nous gouvernent »

mars 20, 2020

par Frédéric Lordon

Bien sûr ça n’est pas moi qui le dis — ça non. C’est Claude Askolovitch. Plus exactement, Claude Askolovitch rapporte les propos d’un « ami pneumologue ». En même temps, on sent qu’il les endosse un peu. Ça n’est pas exactement lui qui le dit mais un peu comme si quand même. En tout cas, tous les papiers de la respectabilité sont dûment tamponnés : un journaliste de France Inter et d’Arte, on pourra difficilement plus en règle. Et donc tout d’un coup, sans crier gare, le voilà qui parle, ou laisse parler, de nos gouvernants comme de « connards ».

La suite sur : https://blog.mondediplo.net/les-connards-qui-nous-gouvernent

La Macronie : un régime politique violent

décembre 9, 2019

Depuis plus d’un an, les gilets jaunes et divers corps de métiers sont en lutte. Face à eux, Macron et sa bande de technocrates et de repentis de droite et du PS ne proposent aucune issue politique. Pire, le régime macronien continue coûte que coûte sa fuite en avant dans l’ultra-libéralisme. Si bien que le pays est bloqué.

La suite sur : http://www.despasperdus.com/index.php?post/2019/12/08/Macron

Violence de la répression contre le mouvement social : la Justice première responsable.

Enodia : seul le PTB demande des mesures à la hauteur de la gravité de la situation

octobre 9, 2019

La majorité du Conseil d’Administration (CA) d’Enodia refuse de prendre la mesure de la gravité de la situation. « Aucune décision fondamentale n’a été prise aujourd’hui : les privatisations ne sont pas remises en question, la légalité des ventes n’est pas clairement contestée et il y a un refus de licencier Stéphane Moreau pour faute grave », constate Damien Robert, admistrateur d’Enodia pour le PTB. « Pour ces raisons, rajoute l’administrateur PTB, nous ne soutenons pas le communiqué qui a été signé par les administrateurs du PS, du MR et d’Ecolo. »

La suite sur : https://www.ptb.be/enodia_seul_le_ptb_demande_des_mesures_la_hauteur_de_la_gravit_de_la_situation

https://www.ptb.be/ca_d_enodia_voici_les_6_points_que_le_ptb_va_mettre_sur_la_table

Le bal des faux-culs

mai 23, 2019

par Rachel Knaebel

Pour profiter des privatisations brésiliennes, le Medef et Bercy accueillent le gouvernement de Bolsonaro.

D’un côté, Emmanuel Macron reçoit le chef autochtone Raoni et l’assure du soutien de la France pour préserver l’Amazonie. De l’autre, le ministère de l’Économie et des Finances et le grand patronat français accueillent une délégation de ministre, gouverneurs et gros industriels brésiliens pour discuter des « opportunités » économiques offertes par les privatisations et les projets industriels au Brésil et… en Amazonie.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Medef-Bercy-Macron-Raoni-Bolsonaro-Forum-France-Bresil-Privatisation

Colère populaire contre grands actionnaires

décembre 12, 2018

par Nicolas Sersiron

Ils sont encore capables de boucler leurs fins de mois, alors certains croient que leur capital culturel et financier les différencient des gilets jaunes. Pourtant c’est une révolte de fond contre l’ultralibéralisme. Elle rejoint tous ceux qui mènent depuis longtemps le combat pour que la vie de tous les terriens restent possible : humains, animaux, végétaux, insectes, bactéries, etc.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Colere-populaire-contre-grands-actionnaires

Sauvetage de la Grèce : une arnaque à plus de 3 milliards d’euros !

novembre 14, 2018

par Pascal Franchet , Anouk Renaud

La France, une des principales puissances économiques, est aussi l’un des principaux États créanciers de la planète, avec des créances bilatérales (c’est-à-dire sur des États tiers) de plus de 41 746 millions d’euros au 31 décembre 2016, soit 14,5 % de l’encours total des créances du Club de Paris (ce club sans aucun statut juridique regroupe les 21 principaux États créanciers et est hébergé à Bercy). De même, la France joue un rôle non négligeable dans les orientations du FMI et de la Banque mondiale, en raison du poids démesuré accordé aux pays riches dans ces institutions.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Sauvetage-de-la-Grece-une-arnaque-a-plus-de-3-milliards-d-euros

Cadre naturel

juillet 17, 2017

par Panagiotis Grigoriou

Horizon et éloignement à perte de vue. Cadre dit naturel. Regard enfin dégagé, les îles bien connues des touristes, ou sinon, la montagne du pays dit “d’en haut”. Notre liberté en somme toute relative, se traduirait parfois par la capacité à prendre de la hauteur, en se délivrant, si ce n’est qu’exceptionnellement du “répétitisme” premier de la “gouvernance” actuelle.

La suite sur : http://www.greekcrisis.fr/2017/07/Fr0627.html

Mais pour Juncker, tout va bien : http://www.lalibre.be/economie/conjoncture/dette-juncker-rend-hommage-aux-grecs-pour-leur-enorme-effort-5967cd7acd70d65d24be2eca

Pornographie politique

mai 22, 2016

par Panagiotis Grigoriou

La police veille, le totalitarisme triomphe, la grammaire de la vie est ailleurs. Entre le jeudi 19 et le dimanche 22 mai, les “députés” SYRIZA/ANEL se penchent sur le nouveau texte, dit de la “poly-loi” cadre, dont la longueur dépasse les… 7500 pages, s’agissant (entre autres) de transférer le contrôle des recettes perçues par l’État Grec à l’étranger (Troïka), en plus de la privatisation partielle ou totale de pratiquement toutes les régies publiques (ports, aéroports, chemins de fer, eau potable, électricité…). Sans oublier enfin, le transfert de l’ensemble les biens de l’État (et à de rares exceptions près), dont les gisements (futurs) d’hydrocarbures, à une superstructure contrôlée par les dits “créanciers” et cela, pour une durée de 99 ans.

La suite sur : http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0515.html#deb

Aoûtiens

août 12, 2015

par Panagiotis Grigoriou

Été grec aux apparences trompeuses. Dans les îles, les très fidèles aoûtiens des lieux peuvent toujours se détendre en lisant “Le Monde”, supposons simplement que notre monde tourne encore joyeusement. Les Grecs quant à eux, sont aussi et enfin… en vacances ; cependant, leurs séjours s’avèrent forcement écourtés, à l’image de leur destinée si peu visible en ce moment. Sur les plages, la colère et l’amertume cumulées bronzent alors ensemble au soleil. Le pays brûle et se consume au fil de ses météoroïdes SYRIZA compris… en ce sixième été sous la Troïka, et sous le troisième mémorandum du genre.

La suite sur : http://www.greekcrisis.fr/2015/08/Fr0456.html

Et aussi : http://www.lecourrier.ch/131868/syriza_vaincu_les_creanciers_lachent_du_lest

Et encore : http://www.legrandsoir.info/la-crise-grecque-determinera-a-jamais-l-avenir-de-l-ue.html