Posts Tagged ‘quartiers populaires’

Quartiers Populaires et institution policière : une humiliation raciste et sexiste atmosphérique

février 23, 2017

par Saïd Bouamama

Après la mort d’Adama Traoré en juillet dernier lors d’une « interpellation » par des gendarmes, les violences, les insultes racistes et le viol de Théo le 2 février par quatre policiers, a une nouvelle fois soulevé la colère des quartiers populaires en général, de leurs composantes issues de l’immigration en particulier. Alors que nous étions encore tous sous le coup de l’émotion et de la colère, le projet de loi assouplissant les règles de légitime défense des policiers était définitivement adopté par les sénateurs et les députés.

La suite sur : http://www.investigaction.net/quartiers-populaires-et-institution-policiere-une-humiliation-raciste-et-sexiste-atmospherique/

« Police « républicaine » et quartiers populaires : l’état d’exception permanent », par Olivier Le Cour Grandmaison

février 17, 2017

« Les origines coloniales des pratiques actuelles des forces de l’ordre ne font aucun doute et ceux qui trouvent que « bamboula » est une expression acceptable en font la démonstration exemplaire », explique Olivier Le Cour Grandmaison, sur Mediapart.

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article12671

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33783

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33801

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33806

Le régime de l’arbitraire : http://blog.monolecte.fr/post/2017/02/17/le-regime-de-larbitraire

Adresse aux intellectuels, journalistes, romanciers et à toutes celles et tous ceux qui croient connaître les jeunes des quartiers populaires

février 12, 2015

par Laurence De Cock

Ceci est un texte collectif qui émane du collectif Aggiornamento. La mouture initiale est de Hayat el Kaaouachi. Il a été ensuite soumis à signatures de façon plus large.

Contact : hypotheses.aggio(at)gmail.com

Mesdames, Messieurs,

Ceci est une invitation. Une proposition des plus honnêtes.

Entre vous et nous, les désaccords peuvent être nombreux, radicalement ancrés dans des conceptions bien différentes de la France et de la République. Ce qui vous inquiète et vous hérisse nous interroge parfois sans nous faire douter de la légitimité de notre travail, de nos combats, de la société dans laquelle nous vivons. Nous n’avons pas votre rapport pathologique à la jeunesse de France. Nous refusons d’en faire avec vous un portrait caricatural qui rassure vos postures sociales. Votre vue vacillante et triste de notre pays, nous la refusons, préférant œuvrer au quotidien à l’éducation de tous pour des lendemains qui chantent.

La suite sur : http://blogs.mediapart.fr/edition/aggiornamento-histoire-geo/article/110215/adresse-aux-intellectuels-journalistes-romanciers-et-toutes-celles-et-tou