Posts Tagged ‘racisme d’État’

Intervention de Georges Gumpel au procès en appel de Pierre-Alain Mannoni

septembre 26, 2020

par Georges Gumpel

Pour Pierre-Alain Mannoni.

Pierre-Alain Mannoni passe pour la cinquième fois depuis février 2017 devant la justice …

Cette fois, c’est ici (à Lyon), devant la Cour d’appel, dans ce même temple de la justice ou avait été jugé et condamné en 1987 Klaus Barbie pour crimes contre L’Humanité.

Un lieu chargé d’histoire :
Hier pour juger le bourreau des Résistants lyonnais et des innocents comme l’étaient les Enfantsd’Izieu, Simone Lagrange et tant d’autres.
Aujourd’hui, pour juger une énième fois un Homme dont le seul crime est d’affirmer son humanité.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article8071

Il faudrait aussi cesser d’appeler la France : le pays des droits de l’Homme » !

Qu’est-ce que racisme d’Etat ?

mai 11, 2018

par Saïd Bouamama

Avant d’aborder la question du « racisme d’État » rappelons que cette expression fait partie du vocabulaire que certains voudraient interdire.

D’autres termes subissent le même procès en sorcellerie comme « islamophobie », « blanc », « privilège », etc. En fait dès qu’un terme ou une expression semble investit par un groupe dominé pour rendre compte de son expérience et de sa situation, il est l’objet d’attaques visant à le délégitimer. Cette fois-ci cependant un seuil de gravité est franchi puisqu’un ministre de l’Éducation Nationale a tenté de porter plainte contre un syndicat pour usage de l’expression « racisme d’Etat ». Selon lui l’Etat français a été diffamé par l’utilisation de cette expression.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/quest-ce-que-le-racisme-detat/

Nier le racisme d’État, c’est le laisser prospérer

mars 5, 2018

par Mérôme Jardin

« Le racisme d’État n’existe pas », nous disent Jean-Michel Blanquer, la Licra, le Printemps républicain, SOS Racisme, Raphaël Enthoven, etc. Pourtant…

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article6239

Le racisme d’État n’existe pas ? : la preuve

décembre 15, 2017

par le Bureau national de l’UJFP

Un jour. C’est le temps qu’a tenu la journaliste et militante décoloniale Rokhaya Diallo au Conseil national du numérique. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, a en effet annoncé la « recomposition » du Conseil, le gouvernement ayant déclaré la journaliste persona non grata. La présence de Rokhaya Diallo troublerait la « sérénité » dont a besoin le CNN pour mener à bien sa mission.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article6062 et sur : https://marwen-belkaid.com/2017/12/15/leviction-de-rokhaya-diallo-la-france-rance-et-lhypocrisie/

« Tant que nous continuerons à accorder aux gens une valeur différente selon la couleur de leur peau, nous souffrirons de ce que Socrate appelle le mensonge dans les profondeurs de l’âme ». (Jan Hofmeyer)