Posts Tagged ‘rafles’

Castaner réhabilite la police vichyste

mai 24, 2019

L’Union Juive Française pour la Paix réclame la démission immédiate du ministre de l’intérieur Christophe Castaner, faisant preuve de révisionnisme, comme si la police du régime de Vichy n’avait pas existé.

Niant les faits avérés de milliers de violences policières et des blessures parfois graves qui les accompagnent, habitué à mentir publiquement comme en attestent ses propos concernant l’hôpital de la Salpêtrière, Christophe Castaner surenchérit en faisant cette fois-ci preuve de révisionnisme, réhabilitant la police vichyste comme s’il s’agissait de résistants.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article7200

Poissons volants

mai 10, 2019

par Patrick Mignard

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41203

Rafle du Vel’ d’Hiv: la police française livre 13152 Juifs aux nazis

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41213

Appel à dons de vêtements pour les migrants

octobre 26, 2017

Plus de 300 migrants ont besoin de vêtements chauds aux alentours du parc Maximilien à Bruxelles.

Depuis quelques mois, au moins 300 migrants se sont rassemblés aux alentours de la Gare du Nord et du Parc Maximilien, près de l’Office des étrangers. Il y règne un climat de confusion et de tension : les rafles de la police et les intimidations sont fréquentes.

La suite sur : https://www.oxfamsol.be/fr/appel-dons-de-vetements-pour-les-migrants?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter_Oxfam_2017-10_CAMP_FR&utm_source=YMLP&utm_term=newsoxf_2017-10_maximilien.jpg

Quand la CIMADE dit ses quatre vérités au CRIF.

février 10, 2013

A lire sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article8053

« Pétain reviens, tu as oublié tes chiens ».

août 15, 2010

L’évacuation d’un camp de Roms, samedi 14 août à Montreuil, a été vivement dénoncée par le député villepiniste Jean-Pierre Grand (UMP), qui estime que la « politique de démembrement des camps illégaux » menée par le gouvernement « tournait à l’ignoble ».

Soixante-dix personnes, dont une vingtaine d’enfants, ont été évacuées par la police tôt dans la matinée de samedi. Les seize hommes présents ont été interpellés lors de cette opération, avant d’être relâchés en fin de journée avec obligation de quitter le territoire.

L’association RESF (Réseau éducation sans frontières) affirme que « des rappels à la loi » ont été adressés aux deux personnes interpellées qui étaient venues en aide aux personnes évacuées.

« Peut-on être un député de la République et laisser faire cela sans réagir, quand on découvre que les forces de l’ordre, intervenant très tôt le matin, trient les familles, les hommes d’un côté, les femmes et enfants de l’autre, avec menace de séparer les mères et les enfants ? », s’est insurgé M. Grand, qui avait déjà appelé Nicolas Sarkozy « à revoir sa politique » en matière d’accueil des gens du voyage dans une lettre adressée au président au début du mois d’août.

« RAFLES »

« Tous les Républicains ne pourront que condamner ces méthodes qui rappellent les rafles pendant la guerre », a ajouté le député de l’Hérault, qui appelle à la démission du préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. L’ancien patron du RAID a été nommé en avril à ce poste par Nicolas Sarkozy.

Pour Jean-Pierre Grand, ce genre d’opération « ne règle pas le problème car ces familles, après quelques jours d’errance, se regroupent à nouveau ».

Dans un contexte d’expulsions répétées dans toute la France, des Roms de Montreuil avaient en effet déjà été expulsés d’une maison à l’abandon le 30 juillet.

Le gouvernement a annoncé le démantèlement d’une quarantaine de campements Roms au cours des deux dernières semaines. Ces opérations ont concerné environ 700 adultes et enfants. Il prévoit d’en fermer 300 d’ici fin octobre.

« J’ai donné de fermes instructions aux préfets pour mettre fin à ces situations intolérables », a résumé en fin de semaine le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/14/evacuation-d-un-camp-de-roms-a-montreuil_1398960_3224.html#ens_id=1389596

Brice Hortefeux a été condamné pour injure raciale.

L’ignominie, encore et toujours !

septembre 3, 2009
Trois objets à ce resf.info.
1) D’abord et avant tout le scandale, l’intolérable. Le père de Chama (5 ans et demi) reste en rétention.
2) A Clermont-Ferrand, une famille avec deux enfants (1 an et 4 ans) vit cachée pour échapper à l’expulsion
3) Parce qu’il faut aussi le dire quand on gagne : la famille Santos (Philippins de Nice, parents de Vea, maintenue une bonne partie du mois d’août en rétention à Marseille, libérée par la mobilisation, des manifestations quasi quotidiennes à Nice, des rassemblements à Marseille, etc). Cette famille que les autorités s’entêtaient à expulser, qu’elles ont dû libérer, vient d’être régularisée. Victoire de toutes celles et de tous ceux qui se sont mobilisés. On continue. Les lois doivent changer.
  
En fin de message, les adresses, fax et téléphones à qui faire savoir ce qu’on pense (sans injure et sans diffamation). En privilégiant l’Elysée, parce que c’est là que les décisions se prennent. Les autres sont aux ordres. 
  
  
  
Saint-Denis, le 2 septembre 2009

 

Le père de Chama (5 ans et ½) reste en rétention

à la veille de la rentrée scolaire !

  Lettre ouverte au préfet de Seine Saint-Denis et au ministre de l’Immigration

 Monsieur le Ministre,
 Monsieur le préfet,

 

Le tribunal administratif de Cergy Pontoise a rendu aujourd’hui une décision qui ne peut que vous satisfaire : elle considère comme légale une décision de reconduite à la frontière qui vise à arracher un fils à son père, à briser net la cellule familiale où cet enfant avait retrouvé un environnement familial favorable, à interrompre la scolarité d’un gamin de 5 ans et demi qui s’apprêtait à rentrer au CP avec tous ses copains de l’école maternelle et s’en faisait une joie…

 

Une telle issue provoque l’indignation et l’écoeurement de tous ceux qui se sont mobilisés pour Chama et son papa, bien au-delà de notre réseau, parmi les parents d’élèves et enseignants, la population de Saint-Denis, de nombreuses personnalités et des élus, dont M. Jack Lang, député et ancien ministre.

 

Le cas de M. ABEL GABRIEL est exemplaire : il vit en France depuis 2002 et sa situation était connue de vos services. Il fait partie d’ailleurs de ces parents qui auraient pu être régularisés dès 2006 puisqu’il avait fait à cette date une demande de régularisation au titre de la circulaire Sarkozy. On aurait pu attendre que l’interpellation, puis la garde à vue de ce papa resté seul en charge de son enfant aient donné l’occasion à la Direction des Etrangers de se renseigner, de compléter le dossier et de prendre la mesure d’une situation humaine.

 Au lieu de cela, c’est la logique du chiffre et le stakhanovisme de l’expulsion qui ont prévalu. Et cet épisode désastreux n’est hélas qu’un cas parmi beaucoup d’autres. Si cette procédure est légale, c’est donc bien la procédure qui est aveugle et inhumaine ; c’est donc bien la loi qui est profondément injuste et doit choquer les consciences. Une législation aux relents de plus en plus xénophobes, qui conduit la France à ignorer l’intérêt supérieur de l’enfant et le droit de vivre en famille, à piétiner de fait les engagements qu’elle a pris en signant les conventions internationales.

 C’est le cinquième cas en l’espace d’une semaine en Seine Saint-Denis qui nous voit confrontés au placement en rétention et à la menace d’une reconduite à la frontière frappant un père de famille ou un étranger ayant des charges de famille. Ailleurs en France il en va de même et nombre de familles sont ainsi brisées, nombre d’enfants subissent un traumatisme irréversible en voyant leur père menotté, enfermé et jugé comme un malfaiteur. Quand ils ne se retrouvent pas eux aussi dans ces prisons pour étrangers où l’on aménage maintenant des espaces pour les familles.

 L’indignation et la mobilisation citoyenne ont jusqu’ici empêché beaucoup de ces horreurs. Il doit en être de même pour Joao ABEL GABRIEL et son fils Chama Dieumerci. A deux mois des commémorations de la Convention Internationale des Doits de l’Enfant, vous vous grandiriez en faisant machine arrière, en libérant ce papa et en lui donnant le droit de mener une vie normale parmi nous avec son fils, en inversant enfin la sinistre machine à fabriquer des malheurs individuels et collectifs.

 Pour le Réseau Education Sans Frontières
 Jean Michel DELARBRE (93) 06 89 30 86 15 et Malika CHEMMAH (Saint-Denis) 06 03 69 91 30
  
 
 
RESF-RUSF 63

URGENT : soyons très nombreux à écrire au préfet de la région Auvergne, Patrick Stefanini, pour empêcher l’expulsion de la famille Tang-Zhou vers le Chine et demander sa régularisation. Traqués, Ping et Yu Hua TANG-ZHOU, vivent cachés avec leurs deux petits garçons, Chen (4 ans) et Clément (1 an). (Ci-dessous, modèle de lettre et adresses électroniques).

Monsieur le Préfet,

Je vous demande de délivrer un titre de séjour à monsieur et madame Tang-Zhou.

Depuis le mois de mars, la mobilisation s’est organisée à Clermont-Ferrand et dans le département du Puy-de-Dôme autour de cette famille pour empêcher son expulsion vers la Chine :

  • 1500 personnes ont signé la pétition pour demander leur régularisation,
  • des élus de tous bords sont intervenus pour appeler les autorités ministérielles et préfectorales à la bienveillance,
  • la défenseure des enfants leur apporte son soutien,
  • les enfants et les parents de l’école Nestor Perret, les enseignants, les associations de parents d’élèves, de défense des Droits de l’Homme, le Réseau Education Sans Frontières, les syndicats vous ont écrit pour demander la régularisation de cette famille.

Ping Zhou et Yuhua Tang sont chinois. Ils se sont mariés à Clermont-Ferrand en 2005 et ont eu deux petits garçons : Chen, 4 ans, scolarisé à l’école maternelle Nestor Perret à Clermont-Ferrand et Clément, 1 an.
Madame Zhou a étudié le français à l’université Blaise-Pascal puis a ouvert un commerce de restauration à Clermont-Ferrand en 2008.
Madame Zhou et Monsieur Tang ont investi tout leur argent et leur énergie pour ouvrir ce restaurant et se donner les moyens de vivre dignement en France.
Leurs enfants, nés à Clermont-Ferrand, ne connaissent que la France et Chen parle mieux le français que le chinois.
Madame Zhou et Monsieur Tang ne demandent rien d’autre que de pouvoir rester dans notre ville pour y vivre et élever leurs enfants grâce à leur travail.

Régularisez Mr et Mme Tang-Zhou
Laissez Chen et Clément grandir ici
Leur vie est avec nous

Nom + prénom

Préfecture :
Préfet Patrick Stefanini :
patrick.stefanini@puy-de-dome.pref.gouv.fr
Directeur du cabinet du préfet Bruno Charlot : bruno.charlot@puy-de-dome.pref.gouv.fr
Directeur de la réglementation Fabien Masson : fabien.masson@puy-de-dome.pref.gouv.fr
Brice Hortefeux : brice.hortefeux@interieur.gouv.fr

 
Ministère de la rafle et du drapeau
Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00
Ministre eric.besson@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr
Directeur de cabinet :  christian.decharriere@iminidco.gouv.fr
Directeur adjoint du Cabinet : frank.supplisson@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication laure.frugier@iminidco.gouv.fr
Conseillère en charge des relations avec le monde associatif, social et culturel  laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr
 
 Elysée fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html
GUEANT <claude.gueant@elysee.fr>
LOUVRIER <franck.louvrier@elysee.fr>
Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet@elysee.fr

RENDEZ-VOUS ANTI-RAFLES A PARIS.

avril 7, 2009
La mobilisation citoyenne des délinquants solidaires, c’est à dire celles et ceux qui refusent la répression programmée des hommes et des femmes ayant aidé des personnes en situation « irrégulière », aura lieu dans 70 villes ce mercredi 8 avril. A Paris, le rendez-vous qui est transmis pour les « délinquants-solidaires » est à 13 H Place Saint-Michel.

Plus de 4000 personnes se sont déjà inscrites pour manifester devant ou à proximité des tribunaux contre la criminalisation de la solidarité.

Toutes les infos et tous les points de rassemblement sur : www.delinquants-solidaires.org