Posts Tagged ‘ressource’

Main-basse sur l’eau

février 14, 2020

Le prometteur marché de l’eau s’annonce comme le prochain casino mondial. Les géants de la finance se battent déjà pour s’emparer de ce nouvel « or bleu ». Enquête glaçante sur la prochaine bulle spéculative.

https://www.lalibre.be/planete/environnement/droit-a-l-eau-ou-marchandisation-de-la-ressource-il-faudra-choisir-5e457c01f20d5a2ae0370258

Rappelons-nous les propos de Peter Brabeck

Les jeux paralympiques : La vitrine dorée d’une politique honteuse envers les handicapés.

septembre 24, 2012

Par Owen Jones  

Les Jeux paralympiques ne sont qu’un écran de fumée, dénonce The Independent. Le gouvernement de David Cameron orchestre en réalité une politique scandaleuse envers les handicapés et les malades graves, traités en parasites de la société.   

A lire sur : http://www.courrierinternational.com/article/2012/09/04/la-vitrine-doree-d-une-politique-honteuse-envers-les-handicapes

Les gros poissons restent à la manoeuvre.

juillet 17, 2011

Par Frank Pope  

L’UE s’apprête à remanier sa politique de la pêche afin d’enrayer la disparition de certains poissons. Mais le poids des lobbies industriels et l’imprévoyance de certains Etats membres rendront la tâche difficile.

Lire son article sur : http://www.presseurop.eu/fr/content/article/776311-les-gros-poissons-restent-la-manoeuvre

 

La guerre de l’eau.

juillet 5, 2011

France 5 – 20h35 – mardi 5/7  

A l’avenir, le destin de l’humanité dépendra de plus en plus de la façon dont l’eau, la ressource la plus importante du globe, sera gérée par les sociétés.

Du lac Nasser, en Egypte, à la mer d’Aral, en Russie, en passant par le Brésil, l’Argentine, la Chine, l’Amérique du Nord et l’Islande, le premier volet de cette série documentaire passe en revue quelques grands projets hydrologiques, destinés à maîtriser l’eau et son approvisionnement. Au travers de cet étonnant tour du monde aquatique, Anders Taylor Larsen souligne la valeur géopolitique de cette indispensable ressource naturelle, qui non seulement dessine et délimite les territoires, mais conditionne aussi la vie des hommes et des écosystèmes sur tous les continents.

La guerre de l’or noir.

février 11, 2011

ARTE – 22h10 – vendredi 11/2          documentaire

Première observation : la production des gisements existants connaît un déclin impressionnant. Il faudrait, pour combler le déficit, trouver 5 millions de barils en plus par jour, l’équivalent de la production de l’Iran ou de l’Irak ! Deuxième constat, tout aussi inquiétant : personne ne connaît exactement l’état des réserves. Les chiffres avancés sont probablement surestimés. Or sans pétrole, tout notre système économique s’effondre : transports, médecine, agro-industrie… Il y a donc urgence à trouver le moyen de mieux exploiter les ressources disponibles et à en découvrir de nouvelles. De laboratoire en laboratoire, de champ pétrolifère en plate-forme de forage, le documentaire fait le point sur les recherches en cours : forages de prospection, méthodes d’extraction plus performantes, étude de la formation des hydrocarbures. Sous la direction de Vladimir Kutcherov, des chercheurs russes affirment en effet que le pétrole n’est pas une énergie fossile, mais se forme en continu dans les profondeurs de la terre. Pour l’instant, les experts occidentaux considèrent cette théorie avec réserve, voire avec hostilité. Et continuent de privilégier la recherche de sites de plus en plus difficiles à exploiter comme l’a montré la catastrophe du golfe du Mexique.

Rediffusions :
12.02.2011 à 09:55
18.02.2011 à 05:00
www.arte.tv

Seule solution : la décroissance volontaire.  

http://fabrice-nicolino.com/index.php

http://www.radio-canada.ca/tv/decouverte/62_sable_bitum/

http://fr.canoe.ca/infos/chroniques/davidsuzuki/archives/2011/02/20110209-223135.html

https://rannemarie.wordpress.com/2011/02/03/de-gucht-er-les-sables-bitumineux/

La face cachée du pétrole.

septembre 1, 2010

ARTE – 20h35 – mercredi 1/9                       documentaire

1/2 : Le partage du monde.   

1. Le partage du monde
Dès ses débuts, l’industrie pétrolière est marquée par la rivalité entre l’Américain Rockefeller et les frères Nobel, installés à Bakou, en mer Caspienne. La Première Guerre mondiale est gagnée en grande partie grâce au pétrole acheminé auprès des forces alliées par la Standard Oil of New Jersey, appartenant à John D. Rockefeller. Des livraisons suspendues en 1916, lorsque le magnat américain apprend le partage du Moyen-Orient (dont il convoite le sous-sol) entre Britanniques et Français. Dès 1928, dix-sept ans avant Yalta, les dirigeants des compagnies pétrolières se partagent le monde au terme d’un accord dont les termes resteront cachés jusqu’en 1952…

Des premiers forages de Rockefeller en 1860 à la récente guerre en Irak, le pétrole aura été le véritable moteur de l’histoire tragique du XXe siècle. Matière première vitale, stratégique, il a été au coeur de tous les calculs politiques. Tant et si bien que l’univers du pétrole est dominé depuis toujours par l’opacité et la désinformation. La face cachée du pétrole lève le voile sur des secrets soigneusement cachés et donne des clés pour comprendre les enjeux autour du pétrole, alors qu’une véritable guerre des ressources est engagée.

Rediffusions :
07.09.2010 à 10:25

2/2 : Les grandes manipulations.   

Le second épisode dissèque ce qui a été soigneusement dissimulé aux opinions publiques. Des témoins directs expliquent notamment comment le choc pétrolier de 1973 ne fut qu’une gigantesque manipulation orchestrée par les compagnies pétrolières qui souhaitaient, en favorisant la hausse des prix du baril, dégager d’importants bénéfices pour favoriser leurs investissements en mer du Nord et en Alaska. Pour la première fois, l’homme au coeur de cette stratégie, Roger Robinson, explique comment l’administration Reagan a utilisé l’arme du pétrole saoudien pour faire chuter les cours mondiaux et provoquer l’effondrement de l’Union soviétique.

Rediffusions :
07.09.2010 à 11:20

www.arte.tv

Les pirates du vivant.

avril 28, 2010

La Une – 23h05 – mercredi 28/4               

Les géants occidentaux de la biotechnologie brevettent des organismes vivants, privant ainsi les pays du Sud de la libre exploitation de leurs ressources.

http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article91

A contre-courant.

mars 16, 2010

ARTE – 20h35 – mardi 16/3       documentaire de V. Silovic

Va-t-on se battre pour l’or bleu ? La pollution et le réchauffement climatique aidant, la question devient lancinante. Intrigué, Vassili Silovic a mené l’enquête, de la Murcie à Bamako en passant par Mexico et le Nord-Pas-de-Calais. Suivant à la trace les habitants, les ingénieurs, les urbanistes et les décideurs locaux, le réalisateur met en lumière des trafics, des détournements et des aberrations dont l’origine remonte parfois à loin. Un exemple ? Lorsqu’ils ont créé Mexico au XVIe siècle, les Espagnols ont ainsi mené de grands travaux pour évacuer l’eau des canaux aztèques vers la mer. Tout ça pour qu’au XXe siècle, des ingénieurs, héritiers de cette tradition de grands ouvrages, aillent chercher de l’eau à 60 km, puis à 130 km de la ville ! Mais loin d’offrir une vision manichéenne, le film se focalise sur des points précis du globe pour montrer comment l’eau se gère au quotidien, sur quel réseau complexe de canalisations et de relations humaines son organisation repose. Sans nier excès et rapports de forces, il montre que ce nécessaire partage incite souvent les hommes à discuter et à négocier. Une enquête aussi limpide que passionnante.

Rediffusions :
25.03.2010 à 10:15

www.arte.tv

Quand le « développement durable » se transforme en néocolonialisme vert.

décembre 29, 2009

Dans l’Etat d’Oaxaca, au Sud du Mexique, des multinationales européennes tentent d’implanter de gigantesques fermes éoliennes pour compenser leurs émissions de CO2. Ces projets estampillés écologiques se font au détriment des populations locales et menacent leurs ressources alimentaires. Betina Cruz Velásquez raconte la résistance à ce néocolonialisme vert. Un exemple des dérives du business vert induit par le marché des droits à polluer.

La suite de l’article : http://www.bastamag.net/spip.php?article803

http://www.bastamag.net/spip.php?article819

Pour l’amour de l’eau.

novembre 18, 2008

ARTE – 21h – mardi 18/11         Documentaire de Irena Salina

Cette semaine, Jacques Chirac rappelait que « l’accès à l’eau est un droit humain universel » lors d’un colloque co-organisé par sa Fondation à l’Unesco. Hommes politiques et experts, responsables d’ONG et d’institutions internationales de développement se sont interrogés sur les moyens d’éviter que l’eau soit un jour ou l’autre synonyme de conflits entre Etats. Mais, la raréfaction de l’« or bleu » aiguise aussi les appétits des multinationales (dont les sociétés Vivendi et Suez) pour s’emparer de l’eau au mépris de l’intérêt collectif. Inédit, le documentaire américain « Pour l’amour de l’eau » offre un constat implacable, fruit d’une enquête planétaire de trois ans. Diffusé sur Arte, mardi 18 novembre prochain à 21h, il sera suivi de la diffusion d’un autre doc, Energies : le futur à contre-courant. Arte est décidément la chaîne du développement durable puisqu’elle diffuse également cette semaine Trois crimes contre la planète, une mini-série sur la piste des mafias dont les activités illégales menacent l’environnement. Un état des lieux accablant, aux allures de polar.
L’eau représente désormais la troisième industrie mondiale après le pétrole et l’électricité, mais son caractère vital et sa raréfaction vont en faire, à court terme, la première ressource potentielle de profits.
Durant trois ans, des Etats-Unis à l’Afrique du Sud, Irena Salina a interrogé scientifiques, militants écologistes, porte-parole d’entreprises ou simples citoyens, et dressé un constat alarmant.