Posts Tagged ‘révolution verte’

La mystification de la révolution verte des années 1960 censée lutter contre la faim dans le monde

février 13, 2021

par Bernard Conte

Le système d’exploitation et de contrainte, capitaliste depuis trois siècles, façonne les structures de la société en vue d’une exploitation et d’une domination accrues des masses. Pour ce faire, il use de ruse pour arriver à ses fins. En effet, la domination du petit nombre sur le grand nombre a besoin d’un « pseudo » consentement de la part de la masse. Pour l’obtenir, le système met en lumière et promeut des causes « humanitaires » qui, tellement « évidentes », logiques, charitables et flatteuses pour la dignité humaine, deviennent rapidement des dogmes, des vérités imposées qu’il est interdit de mettre en doute ou de contester. Il s’agit le plus souvent de « sauver » tout ou partie de l’Humanité. Ces causes humanitaires, véritables « croisades », mobilisent les multiples agents du système : personnel politique, médias, intellectuels, économistes, juristes, experts… Le but réel desdites croisades est de façonner les structures des sociétés destinataires pour les rendre compatibles avec l’évolution planifiée du système d’exploitation. L’exemple de la révolution verte, débutée dans les années 1960 dans le Tiers-Monde, pour « lutter contre la faim dans le monde » apparaît significatif. Elle a contribué à ajuster les structures de la société (particulièrement celles du secteur de l’agriculture traditionnelle), à intégrer ledit secteur dans la mondialisation et à créer des dépendances externes (économiques, technologiques, financières…). Ce façonnage sociétal facilitera le passage au néolibéralisme avec la crise de la dette extérieure du début des années 1980.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-mystification-de-la-revolution-verte-des-annees-1960-censee-lutter-contre-la-faim-dans-le-monde.html

Chroniques d’un Iran interdit.

juin 14, 2011

ARTE – 20h40 – mardi 14/6    suivi d’un débat à 22h05  

 

Alors qu’un vent de liberté souffle sur le monde arabe, que les peuples prennent leur destin en main et font tomber les dictateurs, la jeunesse iranienne attend. C’est pourtant elle qui a été la première à se révolter en juin 2009 contre un pouvoir monolithique, demandant plus de liberté, la fin de la corruption et surtout le respect de son vote. Des slogans que l’on a retrouvés en Tunisie, en Égypte, et aujourd’hui en Libye, au Yémen, en Algérie. Les jeunes Iraniens ont aussi été les premiers à filmer leur révolte avec leurs téléphones portables, à envoyer leurs images sur Internet par Youtube, à témoigner sur Twitter ou Facebook de la répression qu’ils subissaient. Aujourd’hui l’Iran se referme, et Manon Loizeau, après un reportage sur le « printemps iranien » diffusé par France 2 dans Envoyé spécial, et comme la plupart des journalistes occidentaux, ne peut plus s’y rendre. Comment, depuis l' »extérieur », raconter ce qui se passe « à l’intérieur » ? N’ayant jamais cessé de dialoguer à distance avec les gens qu’elle y avait rencontrés, la réalisatrice mêle les vidéos clandestines qu’ils lui ont fait parvenir malgré les risques, des images de Youtube, des témoignages de militants réfugiés en France, et ses propres images, tournées au plus fort de la « révolution verte ».

 

Voix oubliées
« Transmettre les voix de ceux que l’on n’entend pas » : avec cette « obsession », et grâce aux images tournées clandestinement pendant deux ans, avec un téléphone portable et des petites caméras envoyées à des Iraniens qui ont pris le risque de filmer, Manon Loizeau est parvenue à défier la chape de plomb que le régime iranien fait peser sur son peuple. Là-bas, une mère dont le fils étudiant a été tué lors des manifestations de juin 2009, une jeune rappeuse, une coiffeuse, des étudiants… racontent courageusement leur quotidien. Ici, un jeune manifestant arrêté puis violé à plusieurs reprises en prison, aujourd’hui réfugié en France, témoigne à visage découvert de ce qu’il a subi. À travers leurs mots, leur colère, leurs espoirs et leurs épreuves, ces lettres d’Iran donnent un écho vibrant à une révolte muselée, mais bien vivante.

Rediffusions :
16.06.2011 à 10:00

www.arte.tv

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Iran-images-interdites/3940418.html

Cela n’empêche pas les expulsions !  

Le Conseil du Contentieux des Etrangers (CEE) a rejeté la demande de suspension de l’expulsion d’une demandeuse d’asile iranienne. Elle devrait être renvoyée vers Téhéran vers 17h30 à bord d’un avion civil de Turkish Airlines. La Ligue des droits de l’Homme et l’avocat de l’intéressée s’opposent fermement à une telle expulsion.  (Le Soir)