Posts Tagged ‘ségrégation’

Baldwin, le Noir et la Palestine

février 27, 2018

par Sylvain Mercadier

Il n’existe « aucun espoir d’établir la paix » au Moyen-Orient « sans résoudre la question palestinienne », lançait l’essayiste et romancier afro-américain James Baldwin, né à Harlem au début des années 1920. C’est une lecture croisée que l’auteur propose dans les présentes lignes : l’Amérique suprématiste qu’a connue Baldwin et la Palestine sous occupation israélienne — si les contextes diffèrent, les processus de ségrégation mentale et spatiale à l’œuvre résonnent tragiquement.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/baldwin-noir-palestine/

Publicités

« Notre société a produit ce qu’elle rejette aujourd’hui comme une monstruosité infâme »

janvier 16, 2015

Par Didier Fassin, professeur de sciences sociales à l’Institute for Advanced Study de Princeton (New Jersey)

Après le temps de la sidération, le temps de la communion et le temps du recueillement autour des victimes des assassinats des 7, 8 et 9 janvier, devra venir le temps de la réflexion sur ces événements tragiques. Or l’émotion légitime et l’apparent consensus qui en a résulté tendent à délimiter l’espace du pensable et a fortiori du dicible. Un périmètre de sécurité idéologique impose ce qu’il est acceptable d’interroger et ce qui ne saurait l’être.

La suite sur : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/01/15/notre-societe-a-produit-ce-qu-elle-rejette-aujourd-hui-comme-une-monstruosite-infame_4557235_3232.html

Tommie Smith, le poing noir de l’Amérique

août 24, 2014

par Annick Cojean

Combien de temps faut-il pour apprécier un acte, un geste, un discours, à sa juste mesure ? Quelle est la bonne distance pour ne pas faire d’erreur, juger de sa sincérité et de son importance, du courage requis et de sa gravité, de l’engagement qu’il implique et de sa vraie portée ?

La suite sur : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/08/22/tommie-smith-le-poing-noir-de-l-amerique_4475557_3222.html

Mieux que la Bourse, les hommes

février 23, 2014

par François Ruffin

La générosité, ça paie.
La mesquinerie, ça se paie.
C’est vrai pour les Roms. Et pour la petite Julie. La preuve par les harkis : eux avaient combattu pour la France, parlaient français pour beaucoup, saluaient le drapeau, bref, étaient prêts à « s’intégrer », pleinement « assimilables ».
Et pourtant, vingt ans après, on a abouti à un désastre dans la seconde génération : chômage record, délinquance, voitures brûlées. Et pourquoi ?
Parce qu’ils étaient « inassimilables » ? Non, à cause de notre pingrerie. Pour n’avoir pas mis le paquet, amplement, généreusement, largement, dès leur arrivée.
Va-t-on, éternellement, répéter cette histoire ?

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/mieux-que-la-bourse-les-hommes.html

Les espions du Mississippi. Des traitres dans les missions pour les droits civiques

janvier 17, 2014

DES TRAÎTRES DANS LE MOUVEMENT POUR LES DROITS CIVIQUES

Comment, dans les années 1950 et 1960, l’État du Mississippi, main dans la main avec le Ku Klux Klan, mit tout en oeuvre pour empêcher l’abolition de la ségrégation.

A voir sur : http://www.arte.tv/guide/fr/045884-000/les-espions-du-mississippi?autoplay=1

Pourquoi nous ne pouvons pas attendre.

août 31, 2013

par Martin Luther King

Lettre aux Blancs modérés à propos de la légitime impatience des Noirs

A lire sur : http://lmsi.net/Pourquoi-nous-ne-pouvons-pas

« On peut abattre le rêveur mais pas son rêve. »

août 28, 2013

par Karin Tshidimba

50 ans déjà, 50 ans à peine que le Révérend King exprimait son rêve à haute voix. Le rêve d’une Amérique qui ne mépriserait plus une partie de ses enfants, les estimant incapables de prendre part à la vie publique (droit de vote) ou indignes de vivre en harmonie avec leurs “frères blancs” (lois ségrégationnistes, assorties de nombreuses interdictions).

Lire la suite sur : http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/king-on-peut-abattre-le-reveur-mais-pas-son-reve-521d9bdc35707ef67adbb077

Ségrégation en Israël : Les femmes aussi.

juillet 31, 2013

Des juifs orthodoxes de Beit Shamesh, ville à une trentaine de km à l’Ouest de Jérusalem, ont brisé à coups de marteau les vitres de trois bus pour se venger d’une passagère qui a refusé, ce mercredi, d’aller à l’arrière du bus.

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article8513

Gros racistes contre petits racistes.

juillet 1, 2013

par Jonathan Cook

Il a suffi d’un seul incident raciste, quoique minime comparé aux décennies de discrimination massive et institutionnalisée menée par Israël contre ses citoyens Arabes Palestiniens, pour qu’une crise d’introspection inhabituelle soit déclenchée dans les milieux politiques israéliens.

Lire la suite sur : http://www.legrandsoir.info/gros-racistes-contre-petits-racistes-comment-l-apartheid-israelien-se-joue-la-comedie.html

Détroit, laboratoire du monde d’après le néolibéralisme.

juin 4, 2013

par Sophie Chapelle

La ville de Détroit, symbole du capitalisme et de l’industrie automobile, n’est plus que l’ombre d’elle-même. En cinq ans, ses habitants ont subi une brutale décroissance forcée : un taux de chômage exorbitant, un exode urbain sans précédent, des services publics délabrés. Pourtant, derrière les scènes de désolation, une société post-industrielle est en train de naître, grâce à l’expansion d’une agriculture urbaine et à l’émergence de solidarités de quartier. Basta ! a rencontré celles et ceux qui bâtissent une nouvelle cité sur les ruines de la Babylone déchue.

La suite à lire sur : http://www.bastamag.net/article3073.html