Posts Tagged ‘société’

Le véritable assassin de Christchurch est un tueur en série qui sévit depuis des millénaires

mars 19, 2019

par Yannis Youlountas

Non, le crime islamophobe en Nouvelle Zélande n’était pas l’acte isolé d’un raciste de la pire espèce.

LE VÉRITABLE ASSASSIN DE CHRISTCHURCH EST UN TUEUR EN SÉRIE QUI SÉVIT DEPUIS DES MILLÉNAIRES

Depuis la nuit des temps, le pouvoir s’applique à diviser pour mieux régner et à désigner des boucs-émissaires pour détourner l’attention et faire oublier ses propres responsabilités.

Selon les lieux et les époques, catholiques, protestants, athées, juifs, musulmans et bien d’autres sont, à tour de rôle, les ennemis à stopper, à dénoncer, à abattre.

La suite sur : http://blogyy.net/2019/03/17/le-veritable-assassin-de-christchurch-est-un-tueur-en-serie-qui-sevit-depuis-des-millenaires/

Publicités

Ce 24 mars, levons-nous contre le racisme et pour l’égalité

mars 13, 2019

par Luk Vandenhoek

La diversité est un grand atout pour une société, si celle-ci réussit à offrir à chacun des chances et des droits égaux, si l’on fait en sorte que la solidarité l’emporte sur la rivalité. Malheureusement, le racisme crée de nombreux obstacles.

La suite sur : https://www.ptb.be/ce_24_mars_levons_nous_contre_le_racisme_et_pour_l_galit

« Quand le divers rétrécit, c’est l’humanité qui s’appauvrit. »( Rozenn Milin)

« Prendre soin », un job de femmes ?

mars 12, 2019

par Marie-Anaïs Simon

« Qui prend soin des nouveau-nés, s’occupe des enfants et des personnes âgées, opte pour les métiers de service à la personne? Des femmes. Qui, entre une activité professionnelle et des tâches domestiques et familiales, accomplit une double journée de travail? Encore des femmes. Qui entreprend des démarches de réinsertion sociale, fait des courses, accompagne? Toujours des femmes. »

La suite sur : http://www.femmes-plurielles.be/prendre-soin-un-job-de-femmes/

 » Pourquoi est-ce qu’une femme de ménage devrait être moins payée qu’un trader ?  »
D’autant plus que le travail de la femme de ménage est très important et celui du trader néfaste pour la société.

Ceux qui défigurent le monde et ceux qui l’envisagent autrement

mars 12, 2019

par Alina Reyes

Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, le financeur de la campagne de Macron (qui habille gratuitement Brigitte Macron) a détruit le bâtiment historique de La Samaritaine au cœur de Paris, datant des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, pour le remplacer par un de ces trucs en verre qui deviennent de plus en plus laids avec les années, et déparent lamentablement avec les immeubles environnants. Et « pour construire cela, il a fallu piétiner allègrement tous les règlements existants, parce qu’on ne refuse rien à Bernard Arnault », écrit Didier Rykner dans La Tribune de l’art.

La suite sur : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article161427

La vie sous le banquier éborgneur

mars 9, 2019

par Bernard Gensane

Cette vie, c’est, par exemple, le mensonge orwellien. Après la dégradation de très nombreux radars, la ministre Élisabeth Borne déclare : « On a une augmentation de 270 % des excès de vitesse ». C‘est donc avec son doigt mouillé que cette dame a calculé les excès de vitesse puisque les radars ne fonctionnaient pas.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40675

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40671

Capital et domination

février 26, 2019

par Patrick Mignard

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40579

Racisme, confusionisme et matraquage à tous les étages

février 23, 2019

par Pierre Stambul

On vit une époque formidable. Dans bien des pays de cette planète mondialisée, le capitalisme poursuit inlassablement la destruction méthodique de toutes les conquêtes sociales et, novlangue aidant, on appelle ces destructions « réformes » ou « modernisation ». Comme cette casse fait beaucoup de dégâts et de mécontents, il faut trouver des boucs émissaires et des coupables. Ce sera, comme dans bien des époques de l’histoire « l’autre », le migrant, le sans papier, le musulman forcément terroriste. En 1938, à la conférence d’Évian, il y avait eu consensus pour laisser crever les Juifs fuyant le nazisme. On observe aujourd’hui la même bonne conscience pour laisser crever les migrants en Méditerranée.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40549

L’inéluctable destin du néolibéralisme

février 23, 2019

par Yann Fiévet

Les laudateurs du néolibéralisme ne tarissent pas d’éloges à l’encontre de ce mode particulier de gestion de l’économie capitaliste et des sociétés qui le portent. Par l’extension toujours plus large de son périmètre et de la liberté de ses acteurs le Marché est paré de toutes les vertus. Il serait le plus à même de générer la Richesse ;, de répondre au mieux aux besoins des individus et de l’Humanité, de contenir raisonnablement les inégalités socio-économiques. Le quidam moyen qui n’a pas eu le courage de lire les cogitations profondes des théoriciens patentés du néolibéralisme – tels Hayek ou Friedman – mais garde les yeux ouverts sur l’actualité du monde qui l’entoure, peine à croire à ces promesses énoncées voilà soixante ans au moins et savamment entretenues depuis. On lui répond qu’il est trop impatient, que les efforts nécessaires pour parvenir à tous ces bienfaits n’ont pas encore été suffisants, que cela ne serait qu’une question de temps. L’observateur critique reprend alors la parole pour poser une question faussement naïve : pourquoi le temps du néolibéralisme rime-t-il avec toujours plus d’autoritarisme ? Il est peut-être temps de prendre vraiment conscience que le néolibéralisme n’est pas qu’une simple rénovation du libéralisme économique forgé au 19ème siècle. Le vertige alors pourrait nous saisir.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40546

« Sous la douche, le ciel », : chronique d’une lutte pour la dignité des sans-abris et des précaires

février 22, 2019

par les Lucioles du doc

Comment raconter, à l’heure des sanctions contre les chômeurs, des politiques urbaines anti-SDF et des coupes sociales généralisées, la lutte des plus précaires pour leur dignité ? Sans jamais tomber dans la condescendance ou le constat d’impuissance, Sous la douche, le ciel, film documentaire des réalisateurs Effi et Amir, prend le parti de l’humour et d’un regard centré sur l’intime pour questionner frontalement les velléités à la fois excluantes et profondément intrusives du monde actuel. Valorisant la parole et sa dimension politique, le film interroge aussi l’action, et notre capacité à transformer la réalité.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Sous-la-douche-le-ciel-chronique-d-une-lutte-pour-la-dignite-des-sans-abris-et

Ces « abrutis » de Gilets Jaunes posent les bonnes questions

février 20, 2019

par Yves Barraud

En quelques semaines, les Gilets Jaunes en ont fait plus que les partis politiques en plusieurs décennies de débats électoraux présidentiels, législatifs, européens, régionaux, municipaux… Pourtant, depuis l’entame du mouvement, ils sont dénigrés, insultés, méprisés [1] par la caste oligarchique qui domine la France politique, économique, médiatique, artistique, culturelle… ayant tout intérêt à maintenir la situation en l’état, garante de privilèges exorbitants.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40513