Posts Tagged ‘société’

« Aucune femme en burka (ou en hijab ou en burkini) ne m’a jamais fait le moindre mal. Mais j’ai été viré (sans explications) par un homme en costume. Un homme en costume m’a vendu abusivement des investissements et une assurance retraite, me faisant perdre des milliers d’euros. Un homme en costume nous a précipités dans une guerre désastreuse et illégale. Des hommes en costume dirigent les banques et ont fait sombrer l’économie mondiale. D’autres hommes en costume en ont profité pour augmenter la misère de millions de personnes par des politiques d’austérité. Si on commence à dire aux gens la façon dont ils doivent s’habiller, alors peut être qu’on devrait commencer par interdire les costumes. » Henry Stewart, Londres

juillet 19, 2017

« Hier encore on a fermé une usine, alors qu’en face on construit une prison »

juillet 19, 2017

par Les Lucioles du Doc

Sorti il y a presque quinze ans, en 2003, La raison du plus fort aurait pu avoir été réalisée aujourd’hui. On ne ressort pas indemne de ce film documentaire dont le propos pourrait être résumé par la première phrase du synopsis : « Au lieu de combattre la pauvreté, on combat les pauvres. » Posant sa caméra de Bruxelles à Marseille, en passant par Amiens et Lyon, le réalisateur Patric Jean nous emmène d’une fermeture d’usine à une prison en passant par un tribunal et des quartiers populaires. C’est le cheminement d’un cercle infernal qui est dépeint à travers ce film que nous vous proposons en accès libre. Chronique par l’association Les Lucioles du Doc.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Hier-encore-on-a-ferme-une-usine-jetant-sur-les-routes-des-milliers-de

Je suis un vieux con… Et j’assume !

juillet 18, 2017

par Patrick Mignard

Ça ne surprendra pas celles et ceux qui me connaissent, les autres n’en ont rien à foutre et, d’un certain point de vue, ils/elles ont raison. Ce constat s’impose à moi après des années de militance, d’engagements, de luttes pour et contre, de soutiens, de manifestations, de pétitions, d’occupations, de réunions publiques… pour des causes à propos desquelles je m’interroge aujourd’hui « à quoi ça a servi ? ». Je finis par me demander si le monde que je vois est le même que celui de la plupart de mes contemporains. Comme ils persistent et signent dans leurs attitudes, leurs croyances, leur confiance dans les autorités, j’en conclus que, peut-être, ma vue baisse et que mon intellect faiblit. Bref, je deviens un vieux con !

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35147

Collomb Oh! ….par La Belette

juillet 16, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35139

Lettre de Damien Carême maire de Grande-Synthe au président de la République

juillet 15, 2017

Damien Carême, maire de Grande-Synthe (Nord), interpelle le président de la République, Emmanuel Macron, par une lettre ouverte diffusée le 11 juillet. Il dénonce le fait que « ne prévaut qu’une politique de fermeté et d’intransigeance contre les réfugiés, secondée d’un mépris total envers les associations ? »

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35122

La morale, la veste et l’oxymore

juillet 11, 2017

par Evelyne Pieiller

Depuis quelque temps, l’oxymore est devenu à la mode. Ce n’est pas si fréquent pour une figure de rhétorique. Rappelons qu’il s’agit d’une alliance inattendue entre deux termes qui s’excluent ordinairement. On le connaissait chez Pierre Corneille — cette obscure clarté qui tombe des étoiles —, chez Gérard de Nerval — le soleil noir de la mélancolie… Il était alors saisissant et poétique. Il est aujourd’hui un habitué des « éléments de langage » chers aux politiques, et repris par les analystes et journalistes.

La suite sur : http://blog.mondediplo.net/2017-07-10-La-morale-la-veste-et-l-oxymore

Bouamama : « Il y a une France des dominés et une France des dominants »

juillet 5, 2017

par Alex Anfruns

Faire barrage à l’extrême droite. Bien. Et après ? Dans un contexte marqué par la confusion idéologique, Emmanuel Macron a pris le devant de la scène, s’est accroché au podium et a étalé ses idées fétiches : « société civile », « présidence jupitérienne », « esprit de conquête »… On a le droit de s’interroger sur ce langage prétentieux. Car pendant ce temps-là les dérives liées à l’état d’urgence, les tentatives d’attentats déjoués, les attaques islamophobes, l’exclusion des jeunes ou encore le fléau du sexisme vont toujours bon train. Quelle place pour « les gens qui ne sont rien » ? Pour se faire une idée, nous avons interviewé le sociologue Saïd Bouamama, spécialiste de l’aspect structurel des discriminations en France et auteur de nombreux ouvrages de référence.

La suite sur : http://www.investigaction.net/fr/bouamama-il-y-a-une-france-des-domines-et-une-france-des-dominants/

Même les C…. entrent dans « la légende »

juillet 5, 2017

http://www.levif.be/actualite/insolite/72-hot-dogs-en-10-minutes-jaws-entre-dans-la-legende/article-normal-688171.html

Le Brésil risque de subir l’une des plus grandes régressions écologiques et sociales de son histoire

juin 29, 2017

par Laurent Delcourt

Les grands propriétaires terriens ont toujours été très influents au Brésil. Mais leurs tentatives de détruire la forêt amazonienne au profit de l’agro-business et de rétablir une forme de travail forcé pour les plus pauvres avaient été jugulées pendant dix années de gouvernement de gauche. La destitution, il y a un an, de la présidente Dilma Roussef a libéré leurs ardeurs. Les députés « ruralistes » sont en train de démanteler toutes les lois et institutions préservant l’environnement et défendant les droits des plus pauvres, avec la complicité du président conservateur Michel Temer. En parallèle, les assassinats de militants sans-terre se multiplient dans les campagnes, en toute impunité. Une quasi « situation de guerre civile » larvée, analysée par Laurent Delcourt, chercheur au Cetri.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Le-Bresil-risque-de-subir-la-plus-grande-regression-ecologique-et-sociale

Faire front contre les violences policières

juin 28, 2017

Par le Collectif des universitaires contre les violences policières réunissant une centaine d’enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales.

Dénonçant la répression des mouvements sociaux, des chercheurs ont décidé de fonder un collectif. Ils publient ici leur manifeste : Faire front contre les violences policières.

Enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales, nous observons avec inquiétude l’augmentation de la fréquence et de la gravité des violences policières en France. Nombre d’entre nous, spécialistes des questions de sécurité, de police ou de justice, des mouvements sociaux ou des quartiers populaires, ont pu enquêter sur une réalité souvent trop peu visible dans les médias. La multiplication des arrestations arbitraires et détentions abusives lors de récentes manifestations, tant d’étudiants et de lycéens que de collègues auxquels les policiers ont pu signifier leur haine des travailleurs intellectuels, parfois doublée de propos racistes, sexistes et homophobes, nous amène à nous engager collectivement.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article5722