Posts Tagged ‘Soudan’

Expulsion vers le Soudan : l’Etat belge condamné

octobre 9, 2017

par J.-C. M.

Cette fois, c’est du solide. Si vendredi, une avocate avait réussi à obtenir, in extremis, que deux migrants soudanais, qui faisaient partie de ceux identifiés par des émissaires du ministère de l’Intérieur soudanais invité à Bruxelles par le gouvernement belge, ne soient pas expulsés vers Khartoum, c’était parce que sa requête en extrême urgence introduite devant le Conseil du contentieux des étrangers était suspensive.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/expulsions-vers-le-soudan-l-etat-belge-condamne-59db74ffcd70be70bce46f2b

Publicités

Comment la France a livré des opposants politiques à la dictature soudanaise

octobre 3, 2017

par Tomas Statius, Pierre Gautheron

Accueil d’agents sur le territoire français, visites en centre de rétention… Depuis 2014, la police française collabore étroitement avec la dictature soudanaise, favorisant ainsi le renvoi à Khartoum d’opposants politiques réfugiés en France.

La suite sur : https://www.streetpress.com/sujet/1506702391-la-france-livre-opposants-politiques-dictature-soudan

S’il y a des « procédures », peut importe le risque pour les refoulés vers un régime dictatorial ?

septembre 25, 2017

« Le Soudan n’est pas un pays sûr, mais il y a des procédures » (D. Reynders)

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), soutient « la politique européenne et belge en matière de migration », a-t-il affirmé lundi matin sur La Première, alors qu’il était interrogé sur la polémique concernant la présence en Belgique d’une mission soudanaise d’identification des migrants interpellés à Bruxelles au parc Maximilien.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/reynders-le-soudan-n-est-pas-un-pays-sur-mais-il-y-a-des-procedures-59c8aeeccd70a8c26d25cc2d

Et pourtant : En 2009 et 2010, la CPI a délivré un mandat d’arrêt contre le président Omar el-Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. http://howldb.com/p/quelle-est-cette-delegation-soudanaise-venue-identifier-des-migrants-du-parc-maximilien-1ue4mg

Renvoyés vers le régime soudanais : http://www.levif.be/actualite/belgique/fin-de-la-mission-soudanaise-au-parc-maximilien-43-retours-prevus/article-normal-730807.html

Girouette : Théo Francken et la dictature soudanaise

septembre 21, 2017

Dans sa dernière interview accordée à « La Libre », le secrétaire d’Etat à la Migration, Theo Francken (N-VA), nous expliquait toute la difficulté qui consiste à identifier les illégaux présents sur le territoire belge.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/quand-theo-francken-ne-voulait-pas-negocier-avec-la-dictature-soudanaise-59c380dfcd7025797cb0bc16

http://www.lalibre.be/galerie/le-dubus-53182ad335704b2d2766d026#photo735

Francken fait le grand #nettoyage avec ses amis soudanais : http://solidaire.org/articles/francken-fait-le-grand-nettoyage-avec-ses-amis-soudanais

http://www.levif.be/actualite/belgique/pourquoi-notre-pays-doit-immediatement-cesser-la-mission-d-identification-soudanaise/article-opinion-726799.html

Mutilations sexuelles

décembre 1, 2016

Circoncision : quand les bébés éthiopiens et soudanais servent de cobayes aux rabbins israéliens : http://europalestine.com/spip.php?article12465

Famine au Sud Soudan

mai 10, 2014

http://www.lalibre.be/actu/international/le-soudan-du-sud-au-bord-de-la-famine-selon-l-onu-536e2cdc35704f05d68fd134

« Le World Food Report de la FAO affirme que l’agriculture mondiale dans l’état actuel de ses forces de productions peut nourrir tous les humains.
Il n’existe aucune fatalité. Un humain qui meurt de faim aujourd’hui est assassiné.
Le massacre quotidien de la faim se poursuit dans une normalité glacée. Toutes les 5 secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim. Toutes les 4 minutes quelqu’un devient aveugle par manque de vitamines A.
L’ordre du monde économique, social et politique érigé par le capitalisme prédateur est meurtrier. »
(Source « L’empire de la honte » de Jean Ziegler)

Dépenses mondiales en armement : 1 750 milliards de dollars

Dépenses mondiale en publicité : 500 milliards de dollars

Espionnage à l’américaine. George Clooney s’y met !

août 4, 2013

Non ce n’est pas le titre du dernier film de George Clooney, mais la réalité.

Lire la suite sur : http://www.lekiosqueauxcanards.com/darfour-espionnage-a-l-americaine.-georges-clooney-s-y-met

Abjection de l’Etat israélien.

décembre 14, 2012

La révélation qu’Israël stérilise les femmes éthiopiennes ne fait que s’ajouter à une page déjà honteuse de maltraitance faite aux femmes et aux communautés pauvres », écrit le quotidien israélien Haaretz dans son édition du 12 décembre 2012, qui évoque la situation de femmes reconnues comme juives par Israel et littéralement « importées » d’Ethiopie.

Ci-dessous la traduction de l’article publié par Efrat Yardai dans Haaretz, à l’intention des ONG concernées, de nos dirigeants politiques et de tous ceux qui luttent contre la « déligitimisation » de l’Etat d’Israël… qui n’a de toute évidence pas besoin de nous pour ça !

« On a peine à le croire, mais en Israël, en 2012, des femmes éthiopiennes sont soumises de force au Depo-Provera, un contraceptif par piqûre. Cette injection n’est pas un moyen contraceptif couramment prescrit. Il est considéré comme un recours de dernière intention et il est habituellement réservé aux femmes placées en institution ou souffrant de handicap.

Et pourtant, selon une enquête récemment diffusée par le programme documentaire « Vacuum documentary » hébergé par Gal Gabay, et montrée sur la Télévision éducative israélienne, ce traitement est aussi imposé à un grand nombre d’immigrantes éthiopiennes.

Ce n’est ni le premier ni le seul cas où l’Etat s’est immiscé dans la vie de gens qui n’ont que des moyens limités résistance. En d’autres occasions, le système qui a produit cette politique est tellement sophistiqué qu’il est difficile de trouver le responsable, le signataire ou le rédacteur de cet ordre.

Mais l’enquête télévisée conduite par la chercheuse Sava Reuven, a découvert que plus de quarante femmes éthipienes ont reçu cette injection.

Le Depo-Provera a une histoire infâme. Selon un rapport de I’organisation sha L’Isha, l’injection était pratiquée sur des femmes entre 1967 et 1978, au titre d’une expérience dans l’état de Georgie aux Etats-Unis sur 13.000 femmes pauvres, dont la moitié était des femmes noires. La plupart d’entre elles n’avaient pas conscience que cette injection faisait partie d’une expérience faite sur leur corps. Certaines sont tombées malades et quelques unes sont mêmes mortes au cours de l’expérience.

Il y a bien des exemples dans le monde d’efforts faits pour réduire les taux de naissances des populations pauvres, sans ressources ni capacité de résistance. Dans les années 1960, les Etats-Unis s’inquiétaient de l’augmentation de la population de Porto Rico. En 1965, on s’aperçut que 34% des mères portoricaines âgées de 20 à 49 ans, étaient stérilisées.

Les injections infligées aux femmes éthiopiennes font partie de l’attitude globale des israéliens à l’égard de ce groupe d’immigrants. Entre 1980 et 1990, des milliers de juifs éthiopiens ont passé des mois ou des années dans des camps de transit en Ethiopie et au Soudan. Des centaines d’entre eux sont morts sur la route d’Israël simplement parce qu’un pays qui est supposé être un abri sûr pour les juifs a décidé que ce n’était pas le moment, qu’ils ne pouvaient pas tous être absorbés, ou bien qu’ils n’étaient pas assez juifs – qui a jamais entendu parler de Juifs noirs ?

Dans les camps de transit, aujourd’hui, de futurs immigrants entrent dans un épouvantable embrouillamini bureaucratique, qui les plonge dans l’angoisse, et les amènent à se demander s’ils ont eu raison de venir en Israël. Comme dans le passé, ceux qui arrivent ici attendent longtemps avant d’être délivrés de la main de fer des institutions d’Etat. Ils continuent à être « traités » dans des centres d’intégration où on envoie les enfants dans des pensions religieuses et où on les inclut dans des structures d’éducation spéciale, tandis que leurs parents restent dans des ghettos et que les femmes continuent à recevoir des injections. On nous dit qu’on n’a pas le choix. Cette politique répressive, raciste et paternaliste se poursuit sans encombre – politique supposée respecter au mieux l’intérêt des immigrants, qui ne savent pas ce qui est le mieux pour eux.

Cette politique de contrôle absolu de leur vie, qui commence quand ils sont encore en Ethiopie, est exceptionnelle pour les immigrants de ce pays et ne leur permet pas de s’adapter à Israël. Au soi-disant motif qu’ils ont besoin d’être préparés à un pays moderne, ils subissent des lavages de cerveau et sont formés pour rester dépendants des organismes d’intégration.

L’American Jewish Joint Distribution Committee a déclaré que les revendications émises par ces femmes au cours de l’enquête n’étaient que des absurdités. Ce qui m’a rappelé d’autres femmes qui disaient des absurdités, telles les mères d’enfants yéménites kidnappées ou les Marocaines qui avaient subi un « traitement » contre la teigne. Jusqu’à aujourd’hui, leurs mots sont rejetés puisque ce sont des « absurdités ». Si on avait essayé de me stériliser ou de m’enlever mes enfants, je crois que je dirai aussi des absurdités.  »

 

Source : http://www.haaretz.com/opinion/isra…

http://www.europalestine.com/spip.php?article7900

Et c’est avec cet « Etat » que l’Europe a rehaussé sa collaboration, c’est là-bas que l’on veut organiser la coupe de l’Euro-espoir.

 

Temps présent : Sur les traces des pharaons noirs.

mars 5, 2010

TV5 Monde – 23h45 – vendredi 5/3

Le Genevois Charles Bonnet est une sommité dans le monde de l’archéologie européenne. Depuis plus de quarante ans, il explore sans relâche le nord du Soudan, à la recherche de vestiges datant de l’Antiquité. Ses travaux ont permis de démontrer l’importance de la civilisation nubienne, celle des fameux « pharaons noirs », et du site de Kerma, capitale du fabuleux royaume nubien qui, pendant plus de mille ans, est resté indépendant face à son puissant voisin égyptien.