Posts Tagged ‘syndicats’

Un leurre, un com-promis , les Français vont-ils être vendus par les syndicats ?

janvier 12, 2020

Après cinq semaines de grève et de manifestations, le Premier ministre français Edouard Philippe a fait un pas vers un compromis samedi en retirant sous condition de son projet de réforme des retraites la mesure incitant les Français à travailler jusqu’à 64 ans, unanimement rejetée par les syndicats.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/europe/le-gouvernement-francais-renonce-a-la-mesure-la-plus-contestee-de-sa-reforme-des-retraites/article-news-1238001.html

Pour certains, pas de problèmes de retraite : http://lescenobitestranquilles.fr/2020/01/la-bourse-ou-la-vie/

https://www.legrandsoir.info/judas-berger.html

« Les caisses de grève donnent confiance aux grévistes et effrayent leurs adversaires. »

janvier 10, 2020

Une histoire politique des caisses de grève. Entretien avec Gabriel Rosenman

Par Mickaël Correia

Les caisses de grève foisonnent à travers le pays depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites. Plus qu’un outil de soutien financier, elles sont une manifestation et un indicateur de la solidarité de la population envers les grévistes. Depuis leur genèse au début du XIXe siècle, les caisses de grève ont connu des heures de gloire et des périodes d’éclipse au sein du répertoire d’action syndical, tout en voyant leur forme s’adapter aux mutations aussi bien technologiques que politiques. Entretien avec Gabriel Rosenman, ancien cheminot et militant à SUD-Rail qui réalise une thèse de science politique sur l’histoire et l’actualité des caisses de grève.

La suite sur : https://www.jefklak.org/les-caisses-de-greve-donnent-confiance-aux-grevistes-et-effrayent-leurs-adversaires/

« Mais le succès de tous ces appels à dons soulève en creux une question importante : pourquoi les structures syndicales nationales ne mettent-elles pas en place une caisse nationale interprofessionnelle alimentée par leurs propres fonds ? Il suffirait pourtant d’une petite partie de leurs colossales ressources pour décupler le montant des caisses existantes, ce qui constituerait à la fois un encouragement déterminant pour les grévistes et un signal extrêmement fort envoyé au gouvernement. »

Bonne question.

Bras de fer social sur les retraites : les points de vue croisés de Stéphane Sirot, Jean-Pierre Page et Benoît Foucambert

janvier 1, 2020

C’est un mouvement social historique, d’une puissance et d’une endurance record – dépassant désormais celle de décembre 1995 – qui s’est levé pour défendre les retraites des travailleurs face à la contre réforme lancée avec brutalité par un régime Macron aux ordres de l’Union Européenne et du MEDEF.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/bras-de-fer-social-sur-les-retraites-les-points-de-vue-croises-de-stephane-sirot-jean-pierre-page-et-benoit-foucambert.html

https://www.legrandsoir.info/decryptage-du-discours-de-macron-le-31-decembre.html

« Les directions syndicales font toujours tout pour noyer la colère de leur base… jusqu’au moment où les limites du supportable sont dépassées ! »

décembre 21, 2019

Grèves : des directions syndicales bousculées par leur base.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/21039

Division…. par La Belette

août 14, 2019

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41990

Elections : une double lecture syndicale

juin 8, 2019

par Gui Heyrman et Paul Lootens

Bien lire les résultats des élections pour ne pas laisser la droite nous diviser.

« Un dimanche jaune au Nord et un dimanche rouge au Sud », telle est l’interprétation que Bart De Wever a voulu nous vendre le soir des élections. Cette interprétation des résultats avait bien entendu un but politique précis : sortir à nouveau du frigo le ‘communautaire’. Alors que ce le communautaire n’a été à aucun moment un thème de campagne.

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/elections-une-double-lecture-syndicale/

« Qu’est-ce qui est le plus important : la vie ou le salaire ? Y aura-t-il encore de l’emploi sur une planète morte ? »

février 26, 2019

Il n’y a pas d’emploi sur une planète morte. Le dérèglement climatique et la destruction de l’environnement surdéterminent désormais toutes les luttes syndicales. Inversement, les syndicats doivent intégrer comme une seule et même lutte l’écologie et la justice sociale, et peser de toutes leurs forces pour réaliser la transition sociétale exigée par le mouvement climatique.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/environnement/qu-est-ce-qui-est-le-plus-important-la-vie-ou-le-salaire-y-aura-t-il-encore-de-l-emploi-sur-une-planete-morte/article-opinion-1097889.html

« La grève générale un geste coûteux pour les caisses des syndicats. » Ceci expliquerait-il leur non-appel à une grève générale ? J’espère que non !