Posts Tagged ‘Tchétchénie’

Tchétchénie : chasse aux homos

août 5, 2019

par L. DC.

« Réglez ça vous même ou l’État s’en chargera »: un clip glaçant dénonce les purges contre les homosexuels en Tchétchénie

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/asie/reglez-ca-vous-meme-ou-l-etat-s-en-chargera-un-clip-glacant-denonce-les-purges-contre-les-homosexuels-en-tchetchenie-video-5d47c7759978e254e24e6163

Sans un bruit : le court-métrage qui dénonce l’horreur Tchétchène

mai 31, 2017

Le 1e avril, le journal russe indépendant Novaïa Gazeta avait alerté sur l’opération de répression des autorités tchétchènes contre des homosexuels et contre toutes personnes soupçonnées de l’être. L’information selon laquelle une centaine de personnes avaient été arrêtées, torturées et détenues dans des prisons secrètes, a rapidement fait le tour du monde et a été largement relayée par les ONGs et par de nombreux médias. Maxime Grandjean a voulu alerter, lui aussi, mais d’une manière différente. En réalisant dans la foulée son court métrage « Sans un bruit« , il a voulu lutter, refuser, nous appeler à tout faire pour que ce qui se passe en Tchétchénie ne soit pas seulement une information perdue dans le flot d’informations. Et il nous amène à nous poser cette effroyable question: « et si ça nous arrivait? ».

Lire la suite sur : https://mrmondialisation.org/le-court-metrage-qui-denonce-lhorreur-tchetchene/

Les renvoyer en Tchétchénie où ils risquent leur vie !

juillet 2, 2012

Y a pas  à dire, les brodequins de Guéant sont parfaits pour Vals !

– »

SOUS HOLLANDE AUSSI, ON CACHE DES ENFANTS !

Fin de semaine dernière, coup de téléphone de Brest : on nous informe que des parents d’élèves d’une école de la ville aidés  par les membres de l’association Casss-Papiers cachent une famille Tchétchène qui a été informée de sa prochaine expulsion vers la Pologne, étape vers un retour en Tchétchénie.  Or la famille Bagueiv y est très menacée

 

. Le père et une sœur de M. Bagueiv ont été assassinés en mai 1997, deux de ses frères ont disparu. Lui-même a été kidnappé par la police qui a exigé qu’il donne des informations sous peine de mort.

La dépêche de l’APF ci-dessous dit la suite.

 

BREST, 19 juin 2012 (AFP) – Une famille russe d’origine tchétchène, avec trois enfants, est cachée depuis samedi dans le Finistère par un réseau de bénévoles, pour échapper à la rétention administrative et à l’expulsion.

Au début du week-end, les membres de Casss-papiers (collectif action, soutien et de solidarité avec les sans-papiers) une association brestoise créée en 2001 qui s’oppose à l’expulsion d’immigrés, ont appris par leur réseau que la famille Bagueiv et ses trois enfants devaient être interpellés.

Depuis, l’association et les parents d’élèves du groupe scolaire des enfants tiennent tête à la décision administrative qui devait placer lundi la famille russe et les enfants dans au centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot en Seine-et-Marne.

« Nous sommes en infraction, mais c’est dans un but humanitaire. On ne peut pas laisser faire ça », affirme la présidente de l’association des parents d’élèves de l’école Anne Bussière, décidée à venir en aide aux ressortissants russes.

« S’ils sont repris, ils seront envoyés en Pologne (pays par lequel la famille est arrivée en France en janvier 2012). De là, ils seront expulsés vers la Tchétchénie », s’inquiète le porte-parole de Casss-papiers Olivier Cuzon. Avant d’évoquer les risques encourus par le père de famille pour son engagement politique dans son pays d’origine.

Depuis le week-end dernier, des bénévoles de Casss-Papiers et des parents d’élèves mobilisés pour cette cause, hébergent discrètement, le père d’un côté, la mère de famille Diana et ses trois enfants d’un autre, dans des lieux tenus secrets.

Marie, une mère de quatre enfants, a reçu Diana dans son petit appartement à deux pas du centre de Brest, en attendant qu’une stratégie se mette en place. Le père qui a trouvé refuge ailleurs n’a pas donné signe de vie depuis samedi. Discrétion oblige.

Dimanche, un volontaire a mis un confortable appartement à Brest à disposition de la mère et de ses trois enfants. Bien mieux que l’EtapHôtel de Plougastel à quelques kilomètres de Brest, où la famille était logée par les services de l’Etat.

Mardi, Marie a lavé le linge sale et l’a repassé. Un autre volontaire du réseau est venu récupérer les vêtements. Diana et ses trois enfants doivent être relogés avant la fin de la semaine dans un autre lieu, en toute discrétion.

« Pour moi, c’est normal, on n’a pas le droit de traiter les gens comme ça. Ca me rappelle les heures noires de notre histoire », s’indigne Marie, qui vient d’une famille de résistants.

Dimanche soir, une centaine de personnes ont manifesté pour soutenir la famille devant l’école des enfants.

Ainsi, on en est là, sept semaines après l’élection de François Hollande : des parents d’élèves, des enseignants, des gens comme tout le monde, dont un bon nombre sans doute ont voté pour le président « normal »  cachent une famille pour la faire échapper à la police de Monsieur Valls !  Sous Sarkozy, le fait n’était pas si rare. En 2006, à Brest déjà, Patimat et sa mère avaient été cachées 105 jours pour n’être pas expulsées vers le Daghestan.  On ne pensait pas que de tels événements  devraient se répéter sous Hollande ! »-

RESF INFO

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article20371

http://www.dailymotion.com/video/x51b5n_parachutiste_music?search_algo=1

D’anciennes gloires du foot en Tchétchénie. Sans doute, juste pour l’amour du foot !!!!

mai 17, 2011

Maradona, Boghossian, Barthez et autres anciens internationaux se sont retrouvés mercredi dernier pour un match de gala à Grozny, à l’invitation du régime tchétchène, soupçonné de crimes de guerre.