Posts Tagged ‘témoignages’

Nous recherchons des exilé.es ayant été sauvé.es en Méditerranée en 2016 et 2017

octobre 20, 2019

par Yannis Youlountas

Nous recherchons de toute urgence des témoignages d’exilé.es (même anonymes) ayant été sauvé.es en mer Méditerranée entre juillet 2016 et août 2017 par le navire de sauvetage iuventa10.

La suite sur : http://blogyy.net/2019/10/20/nous-recherchons-des-exile-es-ayant-ete-sauve-es-en-mediterranee-en-2016-et-2017/

… »On sait ce qui se passe, mais on fait semblant de ne pas savoir. Si j’accepte de vous parler, c’est parce que si toutes les voix s’unissent, on peut sensibiliserles gens. Nous sommes des gouttes mais ces gouttes, toutes ensemble, font un océan.

… »Ecrivez ce que vous avez vu, racontez-le partout. Il le faut. Sur le continent, ils ne se rendent pas compte de ce qui arrive, je ne veux pas dire ce qui arrive à Lampedusa – cette île n’est pas leur but, c’est un lieu de transit, une étape de leur odyssée – ce que je veux dire, c’est ce que vivent vraiment tous ces pauvres gens qui arrivent ici, les atrocités qu’ils ont dû subir, le mépris de leur existence, l’humiliation de leurs rêves et de leurs espoirs. »

(La Loi de la mer – Davide Enia – Albin Michel)

Déflagrations : Dessins d’enfants, guerres d’adultes

novembre 8, 2017

par Olivier Favier

« Dégâts collatéraux », « victimes civiles »… Le regard et la parole des enfants emportés dans la tourmente d’une guerre sont souvent vite oubliés par les adultes. Une exposition, à Strasbourg, répare cette omission en accordant une place centrale au regard des enfants, par leurs dessins, sur certains des conflits les plus violents depuis un siècle. Représentation sans filtre des horreurs produites par l’humanité, leurs dessins ne s’en montrent pas, pour autant, dénués d’espoir. Et interrogent : « Nous sommes censés accompagner et protéger l’enfance, mais où sont nos révoltes devant tant d’humanités blessées ? »

La suite sur : https://www.bastamag.net/Deflagrations-la-violence-et-les-espoirs-du-monde-a-travers-le-regard-des

« Travailler aujourd’hui » : si nous écoutions la parole des salariés ?

octobre 31, 2017

À travers 40 témoignages de travailleurs belges, le livre « Travailler aujourd’hui« , écrit par Nicolas Latteur*, offre la parole à ceux qui sont habituellement réduits au silence. Dans cet ouvrage, le mot est donné à une très grande diversité de salarié.e.s, toutes et tous dans des situations différentes, mais le lecteur est rapidement marqué par la similitude de leurs propos. Dans presque chaque cas, les employé.e.s dénoncent leurs conditions de travail et interrogent le sens et le but de leurs tâches.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/si-nous-ecoutions-la-parole-des-salaries/

L’histoire non dite de l’occupation israélienne

juin 24, 2017

par Fida Jiryis

Ayelet Waldeman et Michael Chabon se sont associés à l’ONG israélienne Breaking the Silence pour demander à 26 écrivains de témoigner à propos du conflit israélo-palestinien. L’ouvrage qui en résulte, Un royaume d’olives et de cendres (Robert Laffont, mai 2017) dresse un état des lieux de la guerre qui déchire deux peuples, des tensions historiques, géopolitiques et économiques et d’une politique israélienne toujours plus invasive.

Nous remercions les éditions Robert Laffont de nous avoir autorisés à publier la nouvelle de Fida Jiryis.

Palestinienne d’origine galiléenne, vivant à Ramallah, Fida Jiryis est écrivaine, éditrice, et membre de la SAWA Community Organization pour les droits des femmes. Elle a écrit des nouvelles et des articles, entre autres, dans This Week in Palestine, Al-Ayyam et Al-Quds al-Arabi. Elle est l’auteure de Hayatuna Elsagheera (« Notre petite vie », publié en 2001 et non traduit en français) ainsi que de Al-Khawaja (« Le Gentleman », publié en 2011 et également non traduit), deux recueils de nouvelles écrites en arabe sur la vie de villages de Galilée.

La suite sur : https://plateforme-palestine.org/L-histoire-non-dite-de-l-occupation-israelienne

Eté 39.

août 12, 2009

ARTE – 20h45 – mercredi 12/8         documentaire de M. Haentjes, N. Kashofer

L’été 1939 est brûlant. On se bouscule sur les plages d’Europe. Les gens veulent vivre et aimer, travailler et s’amuser. Dernière saison en temps de paix, qui s’achève le 1er septembre par l’invasion de la Pologne, l’événement marquant le début de la Seconde Guerre mondiale. Saison d’insouciance ou de peur ? La réponse n’est pas tranchée car les souvenirs de cette période sont aussi variés que les systèmes politiques des pays européens. Si nulle part on ne peut ignorer les indices de la catastrophe qui s’annonce, le comique britannique Denis Norden se rappelle un été de frivolité, durant lequel il n’avait en tête que « les filles et la musique ». Les souvenirs du critique littéraire Marcel Reich-Ranicki, qui vit à l’époque en Pologne et voit nombre de ses compatriotes prendre le chemin de l’exil, sont plus sombres. Écrivains, cinéastes, psychanalystes, chimistes ou comiques racontent tour à tour leur dernier été d’innocence. À l’aide d’archives étonnantes et de nombreux témoignages – interviennent également dans ce film l’écrivain Pierre Daix, la poétesse et résistante Madeleine Riffaud ou le cinéaste Andrzej Wajda -, ce documentaire construit une mosaïque de l’histoire de l’Europe à la veille de la catastrophe.

Rediffusions :
15.08.2009 à 14:00
18.08.2009 à 09:55
www.arte.tv