Posts Tagged ‘temps de travail’

Face au travail « infaisable », une pression d’en bas pour contrer la pression venue d’en haut…

avril 6, 2017

par Benjamin Pestieau

Ça n’a pas fait toujours la Une des médias, mais, depuis la mi-mars, plusieurs entreprises ont connu pas mal d’agitation sociale. Les travailleurs n’en peuvent plus de l’augmentation grandissante de la pression au travail. Mais ils résistent.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/face-au-travail-infaisable-une-pression-d-en-bas-pour-contrer-la-pression-venue-d-en-haut

Publicités

« Travailler moins pour travailler tous et vivre mieux »

novembre 11, 2016

par Joëlle Delvaux

Le slogan ne date pas d’hier. Mais la revendication d’une réduction collective du temps de travail qu’il traduit revient aujourd’hui au-devant de la scène, portée par des organisations syndicales, mouvements citoyens et partis de gauche. Regards sur le temps de travail, hier et aujourd’hui, pour baliser le terrain.

La suite sur : http://enmarche.be/societe/travail/travailler-moins-pour-travailler-tous-et-vivre-mieux.htm

Le gouvernement cherche de l’argent partout… sauf là où il est

octobre 15, 2016

Raoul Hedebouw (PTB) sur le budget 2017: “Plutôt que de s’attaquer aux malades, aux salaires et aux pensions, c’est aux grandes fortunes qu’il fallait s’en prendre. Pas après-demain, mais aujourd’hui”.

La suite sur : http://ptb.be/articles/le-gouvernement-cherche-de-l-argent-partout-sauf-la-ou-il-est

Emplois poubelle pour prospectus jetables

octobre 10, 2016

par Julien Brygo, Olivier Cyran

L’extrait que nous vous présentons ici, en exclusivité, est tiré du livre de Julien Brygo et Olivier Cyran, Boulots de merde ! Du cireur au trader, enquête sur l’utilité et la nuisance sociales des métiers (Éditions La Découverte). Disponible, depuis peu, dans toutes les bonnes librairies.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Emplois-poubelle-pour-prospectus

La réduction du temps de travail : essai d’abécédaire

août 14, 2016

par Erik Rydberg

Retour de flamme (petit point d’actu). On ne mettra pas sur le compte du hasard que des projets de loi en France socialiste et en Belgique libérale (lois dites El Khomri et Peeters, respectivement, du nom de leur agent ministériel), se soient fait jour quasi de concert. Elles sont parfaitement en phase avec la ligne politique patronale « compétitive » de l’Union européenne, dont la préoccupation majeure, pour ne pas dire obsessionnelle, est de « réformer le marché du travail ». Faire travailler plus pour moins. Affrontement séculaire que celui-là. Car, en face, le monde du travail est entré en résistance.

La suite sur : http://www.investigaction.net/la-reduction-du-temps-de-travail-essai-dabecedaire/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nombre accablant de malades de longue durée : il est l’heure de réduire le temps de travail

mai 10, 2016

Le mouvement social l’avait dénoncé, les médecins du peuple du PTB l’avaient annoncé, c’est aujourd’hui démontré : l’austérité rend malade. On découvre en effet dans la presse ce matin les chiffres accablants du nombre de malades de longue durée en Belgique. En dix ans, depuis 2006 donc, le nombre de malades de longue durée a augmenté de 64 %. La preuve qu’il est plus que temps de réduire la pression sur les travailleurs.

La suite sur : http://ptb.be/articles/nombre-accablant-de-malades-de-longue-duree-il-est-l-heure-de-reduire-le-temps-de-travail

Le temps de travail « élastique » : travailler jusqu’à 45, 48, 50 heures par semaine… ?

avril 8, 2016

par Alice Bernard    

L’annualisation du temps de travail signe-t-elle l’arrêt de mort de la semaine des 38 heures ? On pourra travailler jusqu’à 45 heures. « 48 heures », renchérit le libéral Alexander De Croo. « 50 heures », peut-on lire dans la presse. C’est la surenchère pour la « semaine de travail élastique », néfaste pour notre vie familiale, notre santé et notre portefeuille.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/le-temps-de-travail-elastique-travailler-jusqu-45-48-50-heures-par-semaine

 

Contrat « zéro heure » de Peeters : la précarité et le retour des femmes au foyer

mars 3, 2016

par Claudia Chin  

Comment faire quand on apprend son horaire de travail à peine 24 heures à l’avance ? Organiser sa vie de famille, aller chercher les enfants à l’école, déposer le plus petit à la crèche… l’impact sur le quotidien est énorme. Et pourtant, c’est bien ce que notre gouvernement réserve aux travailleurs à temps partiels. Et ce n’est pas tout…

La suite sur : http://solidaire.org/articles/contrat-zero-heure-de-peeters-la-precarite-et-le-retour-des-femmes-au-foyer

Acquis sociaux : la bête noire des patrons du CAC 40

mars 24, 2015

Vous le savez, c’est dans tous les journaux tous les ans en début d’année, la crise n’est pas crise pour tout le monde. Pendant que le chômage augmente et que la pauvreté s’étend, les salaires des patrons et les bénéfices des actionnaires ne cessent d’augmenter dans des proportions faramineuses.

A visionner sur : http://lesbrindherbes.org/2015/03/24/a-visionner-acquis-sociaux-la-bete-noire-des-patrons-du-cac/

Infos en vrac

octobre 31, 2014

Bugey, jusqu’en 2022 ?

Les réacteurs nucléaires de la centrale de Bugey (Ain, à 30km à l’est de Lyon) sont les plus vieux en fonctionnement après ceux de Fessenheim.
Alors que le rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire, ASN, rendu public le 20 juin 2014 signale de nombreux indices de vieillissement des bâtiments, celle-ci a quand même annoncé la prolongation de l’autorisation de fonctionnement du réacteur n°5 jusqu’en 2022. Le réacteur aura alors 43 ans … alors qu’il a été conçu pour une durée de vie de 25 à 30 ans.
Dans le rapport de l’ASN, il est signalé que l’enceinte de confinement présente un taux de fuite qui augmente de manière sensible et nécessitera un contrôle en 2016 (il n’est pas réparable).
L’année 2013 a totalisé 71 incidents dont 12 de niveau 1. Le premier semestre de 2014 en totalise 28 dont 7 de niveau 1.
A noter que cette autorisation intervient avec 3 ans de retard … et que donc le réacteur n°5 a fonctionné pendant ce temps hors réglementation.

Sortir du nucléaire Bugey, 28 impasse des Bonnes, 01360 Loyettes
(Source : Silence n° 428)

Ventes d’armes en hausse

Avec, 40 000 emplois directs et 10 000 indirects, l’industrie d’armement en France se porte bien : elle a augmenté son chiffre d’affaires de 43% en 2013 par rapport à 2012.
Qui a dit que le gouvernement ne fait rien pour créer des emplois ?
En 2013, par exemple, la France a vendu à la Turquie des « agents chimiques antiémeutes, des explosifs, du matériel de protection » à trois reprises … au moment où des manifestations contre le gouvernement ont été violemment réprimées.
En 2014, les affaires s’annoncent bien puisque la France a annoncé, le 3 septembre, être entrain de finaliser un accord avec l’Arabie Saoudite portant sur la livraison d’armes pour un montant de 3 milliards d’euros, ces armes étant livrées … au Liban !

(Source : Silence n°428)
Le commerce de la mort se porte bien ! Abject

Rejet d’une motion contre le nucléaire israélien.

Présentée le 25 septembre 2014 à la conférence générale annuelle de l’AIEA, Agence internationale de l’énergie atomique, par 18 Etats arabes, une motion en faveur d’un Proche-Orient sans armes nucléaires demandant qu’Israël supprime son stock d’armes nucléaires, n’a pas été adopté.
Les Etats-Unis ont fait pression, estimant une telle mesure « contre-productive ».
45 Etats ont voté pour, 58 ont voté contre (dont les pays européens), les autres se sont abstenus.
Nul doute que maintenant l’AIEA va arrêter ses demandes de contrôle à l’Iran, puisque vouloir contrôler l’arme nucléaire est contre-productif.

(Source : Silence n°428)

Réduction du temps de travail. Göteborg expérimente

La mairie de Göteborg (Suède, 520 000 habitants), sous l’impulsion du premier adjoint Mats Pilhem, membre du parti de gauche, a négocié avec le personnel municipal pour mener une expérimentation grandeur nature sur la réduction du temps de travail.
Alors qu’une partie de la ville continuera à être gérée par des employés travaillant 35h par semaine, une autre partie sera gérée par des salariés n’oeuvrant plus que 30h par semaine, les salaires étant inchangés.
Objectif : voir si la réduction du temps de travail n’améliore pas suffisamment la productivité pour compenser le temps moindre passé au travail.
Cette expérience intervient après qu’une usine d’automobile ait mis en place une semaine de 30h qui s’est avérée tout aussi productive que la semaine de 35h précédente.

(Source : Silence n°428)

Consommation à outrance.

La sortie du nouveau téléphone par Apple, le 19 septembre 2014, a battu des records de vente : neuf millions d’exemplaires vendus dans le monde en seulement trois jours.
En France, tous les magasins ont été dévalisés.
Comment est-il possible qu’autant de personnes ressentent le besoin de jeter leur actuel téléphone pour un nouveau gadget qui coûte quand même entre 700 et 1 000€ selon les modèles ?
Force de la publicité . Besoin d’exposition sociale ?
Toujours est-il qu’un gaspillage à cette échelle est insensé !

(Source : Silence n°428 )

Con-so(t)-mmateurs.