Posts Tagged ‘terrain’

Racisme « ordinaire »

juillet 28, 2013

par Claude-Marie Vadrot

Depuis plusieurs semaines, des élus encouragés par Christian Estrosi, le député-maire de Nice, s’insurgent contre les occupations de terrains, publics ou privés, par des gens du voyage. En mettant en avant les « somptueuses » voitures et les « luxueuses » caravanes des occupants.

La suite à lire sur : http://www.politis.fr/Gens-du-voyage-montee-du-racisme,23289.html

Pour la légalisation des habitats légers de type cabanes, yourthes, tipis, roulottes et autre casbahs.

novembre 8, 2012

Le droit au logement est un droit fondamental. Aujourd’hui comme chacun sait, il est largement remis en question. Les loyers atteignent des sommets, les garanties à fournir sont énormes, acquérir une maison ou une parcelle de terrain constructible est totalement inabordable pour la plupart d’entre nous tant les prix sont exorbitants, et obtenir un prêt demande une grande sécurité professionnelle et financière, d’autant qu’il s’agit alors de crédits s’étalant parfois jusqu’à 30 ans !

Bref, se loger devient un vrai parcours du combattant, et nombreux sont ceux qui n’ont plus la force d’assumer échec sur échec, s’essuyer refus sur refus…

Les seules solutions proposées par nos dirigeants sont les suivantes : construire des logements sociaux et des foyers d’accueil. Cela laisse perplexe, vivre les uns sur les autres dans du béton, subir une proximité forcée, dans des appartements « copiés-collés » sans personnalité, dans tous les cas, cela n’est pas humainement viable à long terme. Les effets néfaste de la ghéttoïsation et du rejet sont trés bien connus.

Quinto Sol se range dans la lignée des associations et groupes déjà existants qui militent pour le droit au logement, surtout au logement de son choix, et encourage l’habitat alternatif. Il existe toutes sortes de façons de construire sa maison, et d’innombrables formes et matériaux : yourtes, maisons en torchis, ou en sacs de sable, cabanes, perchées ou non, mobilhomes et caravanes, roulottes, il y en a des dizaines.

Evidemment, construire sa maison comprend d’acquérir un terrain. Nous connaissons les terrains viabilisés (eau et électricité) et les terrains constructibles, dont les prix sont compris entre 50 000 et 500 000 euros, et qui sont inabordables dans 90 % des cas, mais il y a aussi les TERRAINS NON CONSTRUCTIBLES. Leur prix vari entre 3000 et 50 000 euros, ce qui rend l’achat plus accessible, et les crédits beaucoup moins longs, voir inexistants.

Malheureusement, on ne peut encore souvent pas y construire sa maison, en n’importe quels materiaux soit-elle. Ces terrains sont réservés soit à l’agriculture, soit aux loisirs (cela dépend beaucoup des municipalités, mais dans certaines régions il y en a qui sont trés ouvertes). Donc aucune construction n’est autorisée, ni aucune installation type cabane, logement mobile type caravane ou mobilhome, sauf une, qui bénéficie d’un vide juridique, LA YOURTE. En effet, la yourte, habitat traditionnel mongol (le véritable nom mongol est la « GHER », « yourte » étant le terme employé par les russes lors de leur occupation de la Mongolie), est soumise aux règles du camping, étant apparentée à la tente, et il est, juridiquement parlant, permis de vivre dans sa tente tout au long de l’année. Une tente n’étant pas une construction, on peut faire sa yourte sur son terrain non constructible, tant qu’elle ne dépasse pas 30M². Mais il est tout à fait possible d’en poser 2, 3, et même de les faire communiquer entre elles ! Une yourte peut être achetée sur certains sites internet (bientôt des liens !) entre 3000 et 6000 euros selon le nombre de mètres carrés, ou, fabriquée par ses propres moyens, cette dernière solution revenant encore moins cher (bientôt, des plans de constructions, des conseils, des adresses !).

En conclusion, sur un terrain non constructible, la juridiction devrait s’adapter, revoir à la baisse ses bénéfices énormes et honteux issus du bâtiment et des constructions, au profit de cette solution simple et efficace face aux problèmes écologiques, économiques, sociaux et éthiques, que pose le logement aujourd’hui dans notre société.

Le droit de choisir son type de logement, celui qui convient à ce que nous sommes, un qui nous ressemble, d’autant plus s’il s’agit d’un logement propre, en accord avec l’environnement, est une liberté individuelle, que nous devons acquérir, et conserver.

Source : http://quinto-sol.blog4ever.com/blog/lire-article-335440-1367521-droit_au_logement.html

Des Coteaux très convoités.

août 31, 2011

Par Valentine Defraigne  

La multinationale Vranken-Pommery et la coopérative « Vin de Liège » veulent ramener les vignes sur les Coteaux. La Ville ne cache pas son enthousiasme pour le Crémant prévu par Vranken. Les riverains, inquiets, se positionnent à l’encontre de ce dernier.

Lire son article sur : http://www.lesoir.be/regions/liege/2011-08-31/des-coteaux-tres-convoites-859801.php

http://www.vignes.be/a_o_c__belges.htm

http://www.vignes.be/nouvdvign.htm

 

 

Heinz et Fred.

mai 3, 2009

ARTE – 23h35 – dimanche 3/5     documentaire

Sur un immense terrain qui tient à la fois de la décharge et du royaume enchanté, un homme et son fils restaurent de vieilles machines.

Le terrain de Heinz et Fred est parsemé de nombreuses remises où s’entassent comme dans une décharge tracteurs, grues, pelleteuses, avions et bateaux d’un autre âge. En longs plans-séquences, la caméra suit le père et le fils dans leur patient travail de rénovation d’un câble ou d’un morceau de tôle. Levés chaque matin à 6 heures, ils se tiennent jusqu’au soir à ce travail de restauration que personne ne leur a commandé et qui n’a aucune visée pratique. Après une journée de dur labeur, ils se couchent tôt, en prévision du lendemain où ils auront encore fort à faire… Tourné en HD, conçu comme un conte, le documentaire nous donne à voir au plus près l’étrange passion de cette petite communauté, aux antipodes d’un monde obsédé par la norme et le rendement.

Rediffusions :
14.05.2009 à 03:00
www.arte.tv