Posts Tagged ‘The Guardian’

Révélations : importation illégale de viande liée à la déforestation de l’Amazonie

juillet 30, 2020

De nouvelles révélations, après une enquête de Disclose, Reporter Brasil, The Bureau of investigative journalism et The Guardian, mettent JBS – le plus gros producteur de viande au monde – dans l’œil du cyclone de la déforestation. Ce géant brésilien n’en est pas malheureusement à son premier scandale environnemental ou sanitaire. Face aux nombreux engagements des entreprises et des Etats pour éviter la déforestation, il serait temps pour tous les groupes français d’arrêter tout simplement de se fournir auprès de cette entreprise.

La suite sur : https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2020/revelations-importation-illegale-de-viande-liee-a-la-deforestation-de-lamazonie/

« Julian Assange se meurt en prison pour avoir rendu publics ces crimes de guerre » : tribune d’Eva Joly dans Le Monde

janvier 24, 2020

par Eva Joly

L’ex-magistrate dénonce le silence des médias sur les conditions de détention du lanceur d’alerte, qui menacent sa santé.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/julian-assange-se-meurt-en-prison-pour-avoir-rendu-publics-ces-crimes-de-guerre-tribune-d-eva-joly-dans-le-monde.html

Des révélations embarrassantes pour la police canadienne: des tireurs d’élite étaient prêts à ouvrir le feu face à la révolte autochtone

décembre 21, 2019

Ce sont des informations pour le moins interpellantes que révèlent ce vendredi The Guardian. Le média britannique, documents à l’appui, affirme que la police canadienne était prête à tirer sur des autochtones qui bloquaient leur région afin que ne puisse s’y construire un gazoduc.

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/amerique/quand-la-police-canadienne-etait-prete-a-faire-appel-a-des-tireurs-d-elite-face-a-la-revolte-autochtone-5dfd4cdff20d5a0c4620be82

Le gouvernement menace de fermer The Guardian après les révélations de Snowden

mars 27, 2014

par Laura Lieu

Selon Paul Johnson, rédacteur en chef adjoint, « Nous avons été accusés de mettre la sécurité nationale en péril ».

La suite sur : http://www.lesoir.be/505801/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2014-03-27/gouvernement-menace-fermer-the-guardian-apres-revelations-snowden

La Naqba et les 60 ans d’Israël.

mai 6, 2008

Le quotidien britannique The Guardian publie dans son édition, du 30 avril un article dont on chercherait en vain l’équivalent dans un grand journal français (ou belge).

Il s’agit de la déclaration de plus de 100 personnalités juives.

« Non, nous ne célébrerons pas l’anniversaire de la création d’Israël!

Au mois de mai certaines organisations célébrerons le soixantième anniversaire de la fondation de l’Etat d’Israël.

Cela peut se comprendre, dans le contexte de siècles de persécutions ayant culminé dans l’Holocauste.

Néanmoins, nous sommes des juifs qui ne célébrerons pas cet anniversaire.

Il est maintenant grand temps de reconnaître le récit de l’Autre, le prix payé par un autre peuple en raison de l’antisémitisme et de la politique génocidaire de Hitler.

Comme l’a souligné Edward Said la Naqba est, aux yeux des Palestiniens, ce que l’Holocauste est à ceux des Juifs.

En avril 1948, 70.000 Palestiniens furent chassés de leurs maison à Lod et à Ramleh, au plus fort de la canicule de l’été, sans eau et sans nourriture.

Des centaines d’entre eux perdirent la vie.

C’est évènement est connu sous le nom de « Marche de la Mort ».

Non, nous n’avons aucun motif de nous réjouir!

Au total ce sont au minimum 750.000 Palestiniens qui devinrent des réfugiés.

Plus de 400 villages furent rayés de la carte.

Mais cela ne mit pas fin à l’épuration ethnique. Des milliers de Palestiniens (citoyens israéliens) furent expulsés dela Galilée en 1956.

Plusieurs milliers de Palestiniens supplémentaires furent expulsés de la Cisjordanie et de la bande de Gaza.

Selon le droit international, et comme le stipule la résolution 194 de l’ONU, les réfugiés de guerre ont le droit de retourner chez eux ou d’obtenir une compensation.

Israël n’a jamais accepté ce droit.

Non, nous ne ferons pas la fête!

Nous ne saurions célébrer l’anniversaire d’un Etat, qui, encore aujourd’hui, pratique l’épuration ethnique, viole le droit international, inflige une punition collective monstrueuse à la population civile de Gaza et continue à dénier aux Palestiniens leurs droits humains et leurs aspirations nationales.

Nous ferons la fête quand les Arabes et les Juifs vivront, en tant qu’égaux, dans un Moyen-Orient en paix.

Liste des signataires sur www.europalestine.com.