Posts Tagged ‘Tien an Men’

1989 : Tien An Men.

juin 4, 2013
Publicités

Prix Nobel de la Paix 2010 : Liu Xiaobo.

octobre 8, 2010

Liu Xiaobo : « Rester auprès des âmes défuntes » de Tian’an Men.

Le Chinois Liu Xiaobo, 54 ans, est le prix Nobel de la paix 2010. En décembre 2009, ce dissident, participant de la Charte 08 -un texte signé par plusieurs milliers de personnes réclamant la démocratisation de la Chine- est condamné à onze ans de prison.

Lire la suite de l’article et voir la vidéo : http://www.rue89.com/2010/10/08/liu-xiaobo-rester-aupres-des-ames-defuntes-de-tianan-men-170107

TIEN AN MEN : 4 juin 1989….. vous souvenez-vous ?

mai 28, 2009

Nous allons rappeler aux autorités chinoises, mais aussi au grand public, les massacres de Tien an Men en juin 1989, qui ont écrasé le mouvement démocratique, mené notamment par de nombreux étudiants. La répression du mouvement de Tiananmen en juin 1989 a fait des centaines de morts ; des dizaines de manifestants dépérissent toujours dans les prisons chinoises où ils ont été incarcérés à l’issue de procès iniques, et de nombreux autres militants ont été incarcérés par la suite pour avoir évoqué ou remis en question l’action du gouvernement en 1989.

Les événements avaient suscités une formidable mobilisation en Belgique, avec notamment des milliers de voitures arborant des bandelettes reprenant un article de la Déclaration universelle des droits de l’homme en chinois. Nous allons rappeler dignement cet évenement avec une surprise (nous l’espérons en tous cas).

Préparez-vous donc pour une action le 4 juin au matin, avec une chemise blanche et deux sacs en plastique (genre grand magasin). Idéalement, il nous faudrait 150 personnes.

Détails pratiques
   Date : jeudi 4 juin 2009
   Heure : 10:00 – 12:00
   Lieu : Avenue de Tervuren, au croisement avec l’avenue du Putdael (et de l’av. Alfred Madoux) à Woluwé-Saint-Pierre, 1150 Bruxelles

Comment s’y rendre
Depuis une gare : Gare centrale, métro 1B jusqu’à Montgomery. Prendre ensuite le tram 39 ou 44 jusqu’à l’arrêt MADOUX.
En voiture : Le plus simple est de prendre le RING EST et de sortir à Tervueren. Prendre ensuite vers Bruxelles, en descendant l’Avenue de Tervuren jusqu’au croisement avec l’avenue du Putdael.
Pour voir le plan, cliquez ici

Pour plus d’information sur le sujet
   Sur Amnesty.be

Merci de faire circuler cette appel

Nous allons rappeler aux autorités chinoises, mais aussi au grand public, les massacres de Tien an Men en juin 1989, qui ont écrasé le mouvement démocratique, mené notamment par de nombreux étudiants. La répression du mouvement de Tiananmen en juin 1989 a fait des centaines de morts ; des dizaines de manifestants dépérissent toujours dans les prisons chinoises où ils ont été incarcérés à l’issue de procès iniques, et de nombreux autres militants ont été incarcérés par la suite pour avoir évoqué ou remis en question l’action du gouvernement en 1989.

Les événements avaient suscités une formidable mobilisation en Belgique, avec notamment des milliers de voitures arborant des bandelettes reprenant un article de la Déclaration universelle des droits de l’homme en chinois. Nous allons rappeler dignement cet évenement avec une surprise (nous l’espérons en tous cas).

Préparez-vous donc pour une action le 4 juin au matin, avec une chemise blanche et deux sacs en plastique (genre grand magasin). Idéalement, il nous faudrait 150 personnes.

Détails pratiques
   Date : jeudi 4 juin 2009
   Heure : 10:00 – 12:00
   Lieu : Avenue de Tervuren, au croisement avec l’avenue du Putdael (et de l’av. Alfred Madoux) à Woluwé-Saint-Pierre, 1150 Bruxelles

Comment s’y rendre
Depuis une gare : Gare centrale, métro 1B jusqu’à Montgomery. Prendre ensuite le tram 39 ou 44 jusqu’à l’arrêt MADOUX.
En voiture : Le plus simple est de prendre le RING EST et de sortir à Tervueren. Prendre ensuite vers Bruxelles, en descendant l’Avenue de Tervuren jusqu’au croisement avec l’avenue du Putdael.
Pour voir le plan, cliquez ici

Pour plus d’information sur le sujet
   Sur Amnesty.be

Merci de faire circuler cette appel

http://www.dailymotion.com/video/xojle_tien-an-men_life

http://www.youtube.com/watch?v=UzFmw3A3Rok

TIEN AN MEN.

juin 4, 2008

Entre le 4 et le 7 juin 1989, les militaires chinois, juchés sur des chars et des véhicules blindés, équipés de fusils automatiques et de grenades offensives, ont MASSACRE les manifestants place Tien An Men.

TIEN AN MEN    Paroles L. Florence    Musique Calogero

 

Quand les yeux ont tout vu et tout subi

Que même les dieux ont perdu de leur magie

Quand les mots ne vous répondent plus

On courbe le dos

Un jour au bout de la rue…

 

Vous mène là

A Tien An Men

A pas baisser les bras

Seul face à soi-même

On se voit faire le pas

De donner ses chaînes

Parce qu’on n’a plus que ça

P’t-être que Tien An Men

Est plus près que ce qu’on croit

Que nos guerres quotidiennes

Valent aussi la peine

Mais on ne les voit pas.

 

Quand les gestes fléchissent sous le plus fort

Qu’il ne vous reste

Plus qu’à se rendre d’accord

Quand plus rien

N’est à perdre ou à prendre

On ne vous retient

Un jour la fin des méandres…

 

Vous mène  là

A Tien An Men

A pas baisser les bras

Seul face à soi-même

On se voit faire le pas

De donner ses chaînes

Parce qu’on n’a plus que ça

Peut-être que Tien An Men

Est plus près que ce qu’on croit

Que nos petits combats

Valent aussi la peine

Mais on ne les voit pas.

 

Parce qu’on a encore ça dans les veines

Et pas d’autres choix

Un jour le destin vous emmène

A Tien An Men.

 

www.daylimotion.com/Video/x2pugh_calogero-tien-an-men_music

 

Et moi, et moi, et moi!

avril 20, 2008

Ils étaient moins nombreux que dans la chanson de Dutronc mais 5.000 Chinois ont manifesté à Paris pour dénoncer les médias qui nous manipulent et racontent de vilains mensonges sur la Chine.
Ils ont pu constater qu’en France la liberté de manifester est effective et c’est très bien.

Maintenant, imaginons, que 5.000 Français décident de manifester Place Tien An Men pour expliquer aux Chinois que les droits de l’homme doivent être respectés partout dans le monde….. vous devinez sans peine la fin de l’histoire.

Ecrire contre l’oubli.

mars 29, 2008

A tous ceux, qui comme moi, voudraient croire qu’un geste sera fait pour manifester en faveur du Tibet, des dissidents et pour le respect des droits de l’homme dans toutes les régions du monde y compris ici en Europe, je recopie un texte extrait du livre : « Ecrire contre l’oubli » publié pour les 30 ans d’Amnesty international .

A la page 80, adressée à Li Peng, Premier ministre, République Populaire de Chine.

Il faisait beau.

C’était le printemps, place Tien An Men, à Pékin.

Et Wang Xizhe, du fond de sa cellule,

rêvait.

ENFIN LA DEMOCRATIE !

C’était le printemps,

La Chine chantait, place de la Porte

de la Paix céleste…

LE REVE BRISE.

Des hommes casqués, des hommes armés

face à leurs frères.

Les uns chantaient.

Les autres tiraient…

C’était le printemps

Pace Tien An Men.

Et Wang Xizhe, du fond de sa cellule,

ne rêvait plus…

L’hiver de nouveau…

L’hiver depuis longtemps.

ET POUR LONGTEMPS.

Wang Xizhe est toujours en prison.

Pour délit d’opinion.

La prison pour quelques mots.

Il les avait écrits en 68.

Prison, un an.

Il les avait récrits en 74.

Prison, deux ans.

Il avait récidivé en 81.

Verdict, quatorze ans.

WANG XIZHE EST ENFERME DEPUIS 81

pour avoir osé écrire le mot « liberté ».

Sa femme…, il ne peut la voir que deux

fois par an, pendant quarante-cinq minutes,

en présence

d’un gardien.

SON ENFANT…IL LE CONNAIT A PEINE.

WANG XIZHE A ESPERE UN JOUR DE printemps 89.

Il devait nous entendre alors du fond de

sa cellule.

Il n’entend plus que le silence.

Le nôtre.

Nous étions tous, pourtant, en 89 des

Wang Xizhe.

Ce printemps… c’était le nôtre.

Nous étions prêts à mourir pour Pékin.

Et nous vivons. Fort bien.

Quand au printemps!

Les saisons passent.

Comme les images, fugaces.

L’homme révolté, debout devant

le char…superbe scène. On la diffuse, on

rediffuse.

Et  on s’enflamme.  Bon pour l’audience.

PUIS ON OUBLIE!

L’homme humilié, à genoux devant son

bourreau…Scène pathétique. On la

diffuse.

On rediffuse.

Et on proteste. Bon pour l’audience.

Puis on oublie.

L’homme enfermé. A double tour…

Pas de caméra. Donc pas d’image.

Donc pas d’audience.

Noublions pas.

Il s’appelle WANG XIZHE.

Depuis cette époque, rien n’a vraiment changé.  N’oublions pas.

.

La Chine et la liberté de parole!

mars 8, 2008

« Est-il possible que le gouvernement, hôte des J.O. de 2008, soit à l’aise en autorisant des athlètes du monde entier à fouler un sol souillé de sang et participer aux J.O.? »

C’est Ding Zilin qui pose la question dans une lettre ouverte, cela alors que la pression monte sur Pékin pour respecter les libertés et droits de l’homme, un engagement pris par la Chine lors de son acte de candidature.

Ding Zilin est pour la dissidence « la conscience de la Chine ». Son fils de 17 ans a été tué d’une balle dans le dos dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, lorsque l’armée est intervenue pour mettre un terme aux manifestations pacifiques en faveur de la démocratie.

« Alors que nous approchons du 19e anniversaire du 4 juin et que les splendides J.O. vont se tenir à Pékin, les gens vont dire : « voici un gouvernement qui a envoyés les tanks dans sa capitale pour tuer d’innombrables étudiants et civils innocents; un gouvernement qui depuis 18 longues années a refusé de se confronter aux conséquences de cette tragédie et qui a sans cesse refusé le dialogue avec les familles des victimes.

Yang Jiechi, ministre des affaires étrangères, a indiqué, après un entretien avec les ministres des affaires étrangères britanniques, : »les gens en Chine jouissent d’une grande liberté de parole, nul ne sera arrêté parce qu’il a dit que les droits de l’homme étaient plus importants que les J.O., c’est impossible. »

Deux dissidents, Hu Jia et Yang Chunlin ont été arrêtés pour avoir établi un lien entre les J.O. et les droits de l’homme!