Posts Tagged ‘Traité de Lisbonne’

Droits sociaux : de quel droit les a-t-on oubliés ?

décembre 20, 2019

par Philippe Lamberts – Co-Président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen

Dix ans se sont écoulés depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, cinq ans depuis que Jean-Claude Juncker promettait un « triple-A social » pour l’Union européenne et la nouvelle Commission von der Leyen manque à son tour d’ambition en matière de droits sociaux : le volet social est-il voué à rester le parent pauvre de l’intégration européenne ?

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/droits-sociaux-de-quel-droit-les-a-t-on-oublies/article-opinion-1231231.html

La dette belge pourrait être en dessous de 50% du PIB

novembre 14, 2014

par Olivier Bonfond

L’article 123 du traité de Lisbonne confirme l’interdiction pour les Etats membres de l’UE d’emprunter directement à la BCE. Cette disposition a creusé un déficit abyssal dans les caisses des Etats. Rien qu’en Belgique, ce sont 186 milliards d’euros d’intérêts qui auraient pu être économisés sur une période de 20 ans…

La suite sur : http://cadtm.org/La-dette-belge-pourrait-etre-en

Réduction de la dette et justice sociale ne sont pas incompatibles

août 23, 2014

par Olivier Bonfond

La répétition est mère de la sagesse : les Belges n’ont pas vécu au dessus de leurs moyens |1|.

Selon le discours dominant, les pouvoirs publics auraient dépensé sans compter et les Belges auraient profité de manière inconsidérée des soins de santé, des pensions et d’autres avantages sociaux. Cette affirmation, que l’on entend dans presque tous les pays de l’Union européenne, est fausse : les dépenses publiques belges sont restées stables au cours des trente dernières années (autour de 43% du PIB). L’explosion récente de la dette a été avant tout provoquée par cinq facteurs.

La suite sur : http://cadtm.org/Reduction-de-la-dette-et-justice

Traité de Lisbonne, la démocratie peut encore attendre.

novembre 6, 2009

par Louis Cabanes

Le traité de Lisbonne adopté par les derniers réticents tchèques met de l’huile dans les rouages de l’Union Européenne à 27. Souffle démocratique ? Triste illusion.

L’entrée en vigueur du traité de Lisbonne le 1er décembre, deux ans après sa première signature par l’Etat portugais, constitue-il un bol d’air démocratique pour le fonctionnement de l’Union Européenne ?

Si les craintes d’un avenir communautaire avec moins d’Etat-Nation et plus d’Europe ont été en partie dissipées- la crise aidant – il est bien difficile de pouvoir parler d’une nouvelle ère politique pour l’UE à 27.

L’exécutif européen devra s’exécuter

Il y a des signes qui ne trompent pas. Le traité de Lisbonne avait fait de l’instauration d’un Président européen (mandat de 2 ans et demi) et d’un ministre européen des Affaires étrangères le symbole d’un exécutif visible à l’image des démocraties occidentales qu’il incarne. La nomination probable du premier ministre belge Von Rompuy à la tête de l’hydre européen prouve que les Etats membres veulent davantage un modérateur qu’un leader qui ne fasse pas trop d’ombre aux Sarkozy, Merkel, Brown et Berlusconi. Tout comme l’abandon du terme de Ministre des Affaires étrangères pour celui de « haut représentant » bien plus consensuel et révélateur du choix de laisser aux Etats membres la souveraineté de leurs décisions.

La suite de l’article : http://www.bakchich.info/Traite-de-Lisbonne-la-democratie,09182.html

 

Les Irlandais sous pression avant le référendum sur le Traité. par Daniel Roux

septembre 21, 2009

Nous l’avions oublié, le Traité gravant dans le marbre et contre les peuples, la primauté du Marché, de la libre concurrence et du libre échange, n’est toujours pas en vigueur.

Renonçant à l’illusion démocratique, les parlementaires Hollandais et Français ont annulé unilatéralement les résultats des référendums populaires de 2005 et ratifié le Traité rejeté en 2008. Un seul peuple est encore en mesure de s’opposer à sa mise en place, celui d’Irlande.

Les Irlandais et eux seuls, sont clairement invités à revoter mieux le 2 octobre 2009 qu’ils ne l’avaient fait le 12 juin 2008.

Le problème pour nos oligarques européens est que ce vote intervient au pire moment. Les Irlandais subissent de plein fouet à la fois les rigueurs de l’idéologie libérale imposée par la Commission Européenne et la crise économico-financière causée par cette même idéologie. Une douche froide illustrée par le constructeur informatique Dell (1er exportateur irlandais) qui ferme son usine de Limerick pour s’installer en Pologne. « Une décision bonne pour l’entreprise » comme l’annonce l’un de ses dirigeants, mais difficile à digérer pour l’Irlande.

Les douteux mais incontournables instituts de sondages annoncent la victoire du OUI à 53%. Cela ne rassure pas les tenants du OUI, une semaine avant le référendum de 2008, les derniers sondages donnaient 42 % des intentions de vote pour le OUI contre 39 pour le NON mais finalement, le peuple irlandais avait rejeté le Traité à 53,4%, confirmant les votes des peuples Français et Hollandais de 2005.

Barroso sentant le danger, est venu personnellement porter la bonne parole. Fort de sa récente confirmation à la tête de la Commission, tel un missionnaire du 16ème siècle et dans la bonne vieille tradition colonisatrice européenne, le message délicat qu’il délivre serait du genre : « Tu te convertis ou tu crèves ». Message heureusement accompagné de verroteries destinées à amadouer le sauvage gaélique.

La suite : http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/les-irlandais-sous-pression-avant-61857

 http://www.courrierinternational.com/article/2009/09/16/trois-raisons-de-dire-non-au-traite-de-lisbonne

 

Recours contre la signature du Traité de Lisbonne.

juillet 12, 2009

L’association belge « Notre mot à dire » avait déposé une requête en annulation concernant la ratification du Traité de Lisbonne du 13 décembre 2007.

Jeudi 16 juillet 2009, la Cour constitutionnelle belge va prononcer son verdict.

http://notremotadire.be/

http://www.solidariteetprogres.org/article5585.html

http://www.solidariteetprogres.org/article5591.html