Posts Tagged ‘travailleur’

Métro – boulot – caveau : c’est NON

décembre 9, 2021

Plus de 9 travailleurs sur 10 ne veulent pas travailler jusqu’à l’âge de 67 ans. Et plus de 7 personnes sur 10 ne veulent pas non plus travailler jusqu’à 65 ans. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude réalisée par Securex. « Ces chiffres n’ont rien d’étonnant, déclare Kim De Witte, spécialiste Pension du PTB. Chaque sondage montre que la population s’oppose à la politique d’allongement des carrières. Même ceux qui y étaient favorables revoient aujourd’hui leur jugement. »

La suite sur : https://www.ptb.be/l_allongement_des_carri_res_ne_convainc_plus_du_tout

Un travailleur sur 10 est malade de longue durée : impossible de parler d’un problème individuel

octobre 29, 2021

Le nombre de malades de longue durée n’a jamais été aussi élevé, en Belgique. Pour Elisa Munoz Gomez, médecin généraliste dans la région de La Louvière, cela traduit un profond problème de société. « Trop de personnes sont au bout du rouleau ».

Pendant des années, Daniel a travaillé dur comme agent de sécurité : de longs shifts de travail, des heures supplémentaires de plus en plus nombreuses, la nécessité de remplacer régulièrement des collègues malades… Il a toujours continué à se démener. Jusqu’à il y a deux mois. Soudain, il n’y arrivait plus. C’est avec difficulté qu’il s’est levé de son lit. J’ai alors posé le diagnostic de burn-out.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/un-travailleur-sur-10-est-malade-de-longue-duree-impossible-de-parler-d-un-probleme-individuel-carte-blanche/article-opinion-1485163.html

Mettre en cause le néo-libéralisme, vous n’y pensez pas ! Les travailleurs sont pressés comme des citrons, servent de variable d’ajustement pour un patronat sans scrupule et, en plus sont culpabilisés.

« Les gouvernements de notre pays proposent des « coachs » de réintégration, des bureaux d’intérim pour malades, une intervention rapide du VDAB (équivalent en Flandre du Forem ou d’Actiris, NdlT)… Tout tourne encore et toujours autour des « malades », en tant que principaux responsables. Mais on est aussi indulgent pour les entreprises qu’on est sévère avec les malades de longue durée. »

3 raisons de se battre pour une véritable augmentation de salaire au lieu d’une prime

mars 22, 2021

La journée de grève nationale du 29 mars se prépare. De plus en plus de délégations et de secteurs annoncent des grèves et des piquets. La pression sur les patrons augmente. Sur le gouvernement aussi, puisqu’il s’obstine à vouloir maintenir le blocage de la hausse des salaires à 0,4 %. La Vivaldi essaie de s’en tirer en amadouant les syndicats avec une prime unique.

La suite sur : https://www.ptb.be/3_raisons_de_se_battre_pour_une_v_ritable_augmentation_de_salaire_au_lieu_d_une_prime

Joseph Ponthus : « L’usine te bouffe le temps, le corps et l’esprit »

février 24, 2021

par Emilien Bernard

Entretien avec l’auteur d’À la ligne, pépite noire décrivant trois années passées dans l’enfer quotidien des abattoirs et conserveries de poisson. Il y est question de temps volé par le capitalisme, de travail à la chaîne, des différentes facettes du monstre-usine et de littérature qui rue dans les brancards.

La suite sur : https://cqfd-journal.org/Joseph-Ponthus-L-usine-te-bouffe

https://maitron.fr/spip.php?article214613

https://actualitte.com/article/99048/vie-litteraire/mort-de-l-ecrivain-joseph-ponthus-emporte-par-un-cancer

« Les ministres qui ont été mis en quarantaine n’ont pas perdu le moindre euro de salaire. Les travailleurs, eux, perdent 30 % de salaire s’ils sont en quarantaine. Je vous demande ce que vous comptez y faire, M. le Premier ministre, et vous ne répondez rien.

octobre 19, 2020

https://www.ptb.be/deuxi_me_vague_o_sont_les_tests_promis

« De la servitude volontaire »

octobre 18, 2020

Est-ce encore utile de surveiller les salariés ?

Une opinion de Caroline Diard,professeur associé en Management des RH et Droit, EDC Paris Business School, enseignant-chercheur (vacataire), ICN Business School.

La question du contrôle au travail est soulevée par l’utilisation de plus en plus massive d’outils de surveillance et de technologies de contrôle en situation de télétravail. L’intention d’achat de ces outils a ainsi été multipliée par plus de 50 entre janvier et avril 2020 aux États-Unis.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/est-ce-encore-utile-de-surveiller-les-salaries-5f89a2327b50a66bd8b98039

 » les salariés tendent de plus en plus à organiser leur propre contrôle. »

« Celui qui ne dispose pas des 2/3 de la journée pour lui est un esclave. » (F. Nietzsche)

1,5 milliard de ristourne fiscale, record pour GSK : le PTB veut mettre fin à ces cadeaux aux multinationales

septembre 9, 2020

En plus de profits records, GSK a pu bénéficier, en 2019, d’une ristourne fiscale record : la firme pharmaceutique a pu déduire 1,545 milliard d’euros pour revenus de brevets en 2019. « Cela revient à un cadeau fiscal de plus de 450 millions d’euros, explique Marco Van Hees, spécialiste fiscalité et député fédéral PTB. C’est d’autant plus indécent que, dans le même temps, GSK veut licencier plusieurs centaines de travailleurs en Belgique. » Le parti de gauche veut la suppression de cette niche fiscale et l’interdiction pour les grandes entreprises qui font des bénéfices de licencier.

La suite sur : https://www.ptb.be/1_5_milliard_de_ristourne_fiscale_record_pour_gsk_le_ptb_veut_mettre_fin_ces_cadeaux_aux_multinationales

Sans aucune gêne : le chantage patronal chez Derichebourg Aéronautics Services, FO s’incline

mai 8, 2020

par Pépé Balanyà

La direction de Derichebourg Aéronautics Services laisse le choix à ses salariés : un PSE ou…un PSE ! En effet, s’ils n’acceptent pas un accord visant à casser leurs acquis, la direction met en place un PSE visant 700 salariés dés juin. S’ils l’acceptent, le PSE est… maintenu, mais repoussé à septembre avec possibilité qu’il touche moins de salarié. Un chantage pour faire payer la crise aux travailleurs.

La suite sur : https://www.revolutionpermanente.fr/Scandale-Derichebourg-Aero-annonce-des-centaines-de-suppressions-d-emplois

Bergame, le massacre que le patronat n’a pas voulu éviter

avril 21, 2020

par Alba Sideta

Le secteur de l’Italie le plus ravagé par le COVID 19 est un grand pôle industriel. Il n’a jamais été déclaré zone rouge du fait des pressions des entrepreneurs. Le coût en vies humaines a été catastrophique.

La suite sur : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=28658

Covid 19 : crimes et profits du patronat italien

Profiteurs de « guerre » ?

avril 1, 2020