Posts Tagged ‘triangle de Gonesse’

Face aux bulldozers, que vaut la terre

octobre 4, 2019

Grand retour du projet EuropaCity : 300 hectares de terres fertiles à détruire

juillet 26, 2018

Après une enquête publique sur la zone d’aménagement du Triangle de Gonesse menée entre janvier et février dernier, le commissaire-enquêteur vient de relancer le projet en remettant au préfet du Val d’Oise un rapport exprimant un avis favorable. Celui-ci avait été mis à l’arrêt par le tribunal de Cergy-Pontoise en mars dernier. La justice avait en effet annulé l’arrêté préfectoral autorisant l’urbanisation des terres fertiles du triangle de Gonesse. Un coup dur pour les opposants dont la détermination ne faiblit pas pour autant.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/grand-retour-du-projet-europacity/

Ces ultimes terres agricoles qui résistent encore à la bétonisation du « grand Paris »

mai 13, 2017

par Ian Dalipagic, Jérôme Fourcade, Samy Archimède

Ils cultivent du blé, du colza, du thym, vivent au rythme des saisons, se plient aux caprices de la nature. Mais leur horizon, c’est les avions, l’autoroute et Leroy-Merlin. Au nord-est de Paris, 700 hectares ont miraculeusement échappé à un demi-siècle de bétonisation. Dernier projet en date : EuropaCity. Ce gigantesque centre commercial et de loisirs signera-t-il la fin du grenier à blé parisien ? Le Collectif pour le Triangle de Gonesse refuse de s’y résoudre et organise le 21 mai un grand rassemblement à l’endroit où les travaux sont censés débuter dans quelques mois.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Ces-ultimes-terres-agricoles-qui-resistent-encore-a-la-betonisation-du-grand

Les cartons d’Europa City

mars 29, 2015

par Yann Fiévet

Les lecteurs distraits des publi-reportages plus ou moins bien maquillés que diffusent de plus en plus abondamment les médias les moins regardants commencent à être familiers du nouveau mastodonte baptisé Europa City. Ici, nous supposerons que le lecteur ne se contente pas de promotion mercantile ou de gonflette publicitaire pour leur préférer une présentation critique des « grands projets structurants » dont on ne sait jamais vraiment ce qu’ils structurent. En l’occurrence, il s’agirait de construire, au mieux en 2020, dans le « Triangle de Gonesse », coincé entre les aéroports du Bourget et de Roissy-Charles-De-Gaulle, un complexe mêlant activités commerciales et activités de loisirs. Dans la partie la plus modeste du Val d’Oise et aux confins du département le plus pauvre de France, la Seine-Saint-Denis, ce « machin » à deux têtes offrirait la myriade des plus grandes « enseignes du commerce de luxe européen », des hôtels de grande capacité destinés à retenir les visiteurs instables par définition, des salles de spectacles et de sport surdimensionnées, une piste de ski d’intérieur permettant de cultiver l’exotisme qu‘il ne serait donc plus nécessaire d’aller chercher au loin. Il paraît même que ce projet, déclaré d’envergure nationale en son temps par Nicolas Sarkozy soi-même, préfigurerait « la ville de demain ». Bref, nous sommes préparés, sur papier glacé pour le moment, à toutes les outrances.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article28202