Posts Tagged ‘ULB’

Une campagne de publicité sexiste crée la polémique à l’ULB

septembre 25, 2017

par Maïli Bernaerts

Ce lundi matin, les étudiants de l’Université Libre de Bruxelles ont découvert avec stupeur la campagne d’affichage du site de rencontre Rich Meet Beautiful. Celle-ci s’adresse directement aux étudiantes et leur propose “d’améliorer leur style de vie en sortant avec un sugar daddy”.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/une-campagne-de-publicite-sexiste-cree-la-polemique-a-l-ulb-59c90213cd70129e418c9d22

https://www.rtl.be/tv/rtltvi/replay/22-09-2017-face-cachee-les-sugar-babes

Publicités

Robe, jupe et décolleté !!!

mai 27, 2017

Les étudiants de la faculté de Médecine ont reçu un email concernant le code vestimentaire à respecter lors de la proclamation des résultats.

La suite sur : http://www.lesoir.be/1511900/article/actualite/enseignement/2017-05-27/l-ulb-s-excuse-apres-un-email-juge-sexiste

Les étudiants mettent McKinsey à la porte de l’ULB

mars 20, 2017

par Caroline De Bock

Le 27 janvier dernier, dans un communiqué de presse commun, l’Université libre de Bruxelles (ULB) et McKinsey annonçaient la fin de leurs négociations. Les étudiants, les professeurs et les syndicats se sont unis pour refuser la venue de la multinationale de la consultance sur le campus.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/les-etudiants-mettent-mckinsey-la-porte-de-l-ulb

ULB – Shimon Perez : un comportement 2 poids 2 mesures.

février 28, 2013

par Nabil Boukili

Shimon Peres, président de l’État d’Israël est à l’honneur ce mardi 5 mars lors d’une « soirée académique » suivie d’un « walking dinner » avec la participation d’Hervé Hasquin, Pieter De Crem et de… Didier Vivier, recteur de l’ULB. Si l’on ne devait pas en attendre plus de la part de « Crembo », la participation des autorités académiques à cet évènement est tristement révélateur.

La suite à lire sur : http://www.ptb.be/nieuws/artikel/ulb-shimon-peres-un-comportement-2-poids-2-mesures.html

Et aussi : http://www.ptb.be/nieuws/artikel/contre-toute-association-de-lulb-avec-shimon-peres-et-letat-israelien.html

Encore Caroline Fourest.

février 8, 2013


COMMUNIQUE DE PRESSE de Nordine Saïdi, porte-parole du parti belge ÉGALITÉ, inculpé à la suite d’une plainte de la journaliste Caroline Fourest et appel à soutien.

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Caroline Fourest n’a visiblement pas digéré le chahut auquel elle a eu droit lors de sa visite le 7 février 2012 à l’ULB (Université Libre de Bruxelles). En effet, tout le monde aura entendu parler de l’affaire « Burqa bla bla » ; ce chahut s’est fait entendre jusque dans certains partis.

Une véritable chasse aux responsables du chahut s’est ouverte depuis. Pour Caroline Fourest, le professeur Souhail Chichah en porte la responsabilité académique parce qu’il était membre du personnel de l’ULB. Mais pour ce qui est de la responsabilité politique, elle revient, – toujours selon elle -, au parti ÉGALITÉ et à son porte-parole, Nordine Saïdi. Ce dernier a en effet participé de manière active à ce chahut, destiné à dénoncer les propos islamophobes de Madame Fourest. Suite à la « Burqa bla bla », Souhail Chicha a perdu son emploi à l’université. La vengeance se tourne maintenant contre Nordine Saïd.

Lire la suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article8049

Le boycottd’Israël : une opinion délictueuse ?

juillet 13, 2012

 » – Lors de sa séance du 21 mai 2012, le conseil d’administration de l’ULB a reconnu le “ comité BDS-ULB “ en tant que cercle étudiant. Cette reconnaissance avait été précédée d’une consultation du service juridique de l’ULB et d’un débat sérieux et argumenté au sein du CA. Cette décision a immédiatement provoqué un concert de protestations, en général furieuses, d’institutions ou de personnalités liées à Israël, incriminant l’appui apporté à l’antisémitisme qu’elle exprimerait, et ce au nom de ce que le co-président du “ parlement juif européen “, Joël Rubinfeld, appelle “ le caractère génocidaire de l’idéologie qui inspire la campagne BDS “ (La Libre Belgique, 10/05/2012).

La suite à lire sur : http://www.lesoir.be/debats/cartes_blanches/2012-07-13/le-boycott-d-israel-une-opinion-delictueuse-926603.php

Un très bon article  : http://spartakiste.blogspot.be/2012/07/se-pencher-sur-lantisemitisme.html

A propos d’antisémitisme : http://europalestine.com/spip.php?article7462 et http://www.rue89.com/2012/06/23/critique-envers-israel-je-me-retrouve-sur-la-liste-des-juifs-honteux-233264

Le « Cercle BDS » reconnu par l’Université Libre de Bruxelles (ULB)

mai 22, 2012

Le « Cercle BDS », après avoir longtemps attendu, a enfin été officiellement reconnu par le Conseil d’administration de l’ULB, à l’occasion d’un vote. Ceci ouvre droit, bien entendu, à la mise à disposition de salles pour l’organisation de débats sur la question des sanctions contre l’occupant israélien, et notamment de l’application de la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Ce cercle a pour objet la sensibilisation et la mise en débat des mesures à prendre pour résoudre le « conflit israélo-palestinien ».

Entre 55-60 % des membres présents du CA se sont prononcés en faveur de sa reconnaissance, indique le Cercle dans un communiqué.

Ce dernier précise que son existence au sein de l’université n’entrait en contradiction ni avec les statuts de l’ULB, ni avec les lois belges. La cellule juridique de l’ULB avait elle-même précisé qu’il s’agissait d’une « question politique ».

« Nous refusions que pour des raisons politiques, le cercle ne soit pas reconnu, et la liberté d’expression menacée pour les étudiants sur le campus.

Les débats ont essentiellement tourné autour de la question du boycott académique mais également du rôle, des missions de l’Université.

L’université serait-elle absente de tous les débats de société ? L’ULB est un acteur politique de poids dans la société. Certes, elle doit faire des liens avec un maximum d’universités. Mais ne se doit-elle pas également de prendre position et éventuellement de questionner ses liens académiques avec des institutions dans certains contextes politiques ? Le débat était très intéressant. Dans le passé, l’ULB a déjà opéré le boycott académique à l’époque concernant certaines universités autrichiennes présumées être liées au gouvernement d’extrême droite. Ainsi donc, elle n’est pas neutre. L’ULB a aussi, rappelons-le, remis le prix honoris causa à la militante Angela Davis il y a moins d’une semaine. Cette militante s’est également battue pour les droits égaux aux Etats Unis.

Si nous ne demandions pas à l’ULB de soutenir le boycott académique revendiqué par BDS, nous revendiquions que l’ULB laisse les gens s’exprimer et défendre les étudiants du cercle, et ainsi mettre en pratique la liberté d’expression qu’elle se targue de défendre depuis si longtemps. Le cercle BDS, les étudiants administrateurs, ainsi que tous les étudiants, chercheurs et professeurs qui ont soutenu ce droit à la reconnaissance, peuvent se féliciter. »

Les délégués Priorité Etudiante du CA

comite.boycott@live.com

ULB BDS

http://www.europalestine.com/spip.php?article7271

Lors d’un débat sur le racisme, l’extrême-droite s’invite à l’ULB.

mai 18, 2012

Victime d’un strict cordon sanitaire politique et médiatique, les partis, mouvements et personnalités d’extrême droite sont obligés d’user de subterfuges pour agir publiquement. Pour des raisons de sécurité, ils avancent alors le plus souvent «masqués». En mettant de côté leur identité. Il y a quelques jours, un responsable d’un mouvement «identitaire» prenait ainsi la parole à l’Université libre de Bruxelles.  

La suite à lire sur : http://resistances.be/ed_ulb.html

http://resistances.be/racorg.html

ULB : De la « burqa pride » à l’inquisition ?

avril 9, 2012

Par Didier Lestrade  

Comme un certain nombre de personnalités, j’ai signé le texte que m’a proposée Kaoutar Boustani sur l’affaire Caroline Fourest à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) du 7 février dernier. Cette tribune a déjà été publiée dans la presse belge et il mérite une diffisiion plus large.

La suite à lire sur : http://www.minorites.org/index.php/2-la-revue/1295-ulb-de-la-burqa-pride-a-linquisition.html

Fourest chahutée à Bruxelles : atteinte à la démocratie, oui mais par qui ?

mars 1, 2012

Par Grégoire Lalieu   

Mardi 07 février à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), Caroline Fourest devait participer à une conférence sur l’extrême droite. En vain. Une « Burqa Pride » est venue interrompre l’office, déchaînant une véritable hystérie médiatique et politique. Blessé, l’Esprit des Lumières a quitté l’arène, jurant qu’on ne l’y reprendrait plus. Et laissant dans sa fuite une inscription sur le mur du temple : « L’Alma m’a tuer ». Pour le tribunal d’inquisition, le coupable était tout désigné. Erreur judiciaire ?    

Etonnant ! La Belgique a certainement frissonné en découvrant les titres de la presse ce mercredi 08 février. Il y était question d’attentats, de mouvements islamistes et de talibans… Notre plat pays avait-il essuyé son 11 septembre ? Un groupe de kamikazes fanatiques avait-il frappé une station de métro, le quartier de l’Otan ou le Manneken-pis ? Heureusement, rien de tout cela.
 
Ce que nous apprenaient les médias, vidéo de téléphone portable à l’appui, c’est que la veille, à l’ULB, un groupe de chahuteurs avaient empêché la tenue d’un débat aux cris de « burqa bla-bla ». Ils n’auraient pas supporté que l’essayiste Caroline Fourest s’exprime librement sur le thème de l’extrême droite. Ce retour à l’obscurantisme, inadmissible dans les enceintes de l’université, a soulevé un tsunami de protestations à gauche comme à droite, emportant tout sur son passage, même l’exactitude des faits.
 
La suite à lire sur : http://michelcollon.info/Fourest-chahutee-a-Bruxelles.html