Posts Tagged ‘union européenne’

14.04 | Lobby Tour Armement « Politiques migratoires européennes »

avril 4, 2018

«Quand le business des armes met l’Union européenne sous influence». Le samedi 14 avril 2018 à 13h30, Agir pour la Paix vous invite à un Lobby Tour de l’armement en lien avec les politiques migratoires européennes.

La suite sur : http://agirpourlapaix.be/14-04-lobby-tour-armement-politiques-migratoires-europeennes/

Publicités

Entre 2006 et 2015 l’industrie manufacturière française a perdu 530 000 salariés

février 28, 2018

par BA

Loin des belles promesses des européistes, la triste réalité du monde réel européen : selon l’Insee, entre 2006 et 2015, l’industrie manufacturière française a perdu 27 300 établissements employeurs (-18 %) et 530 000 salariés (-16 %) .

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37164

« Ce n’est rien »

février 21, 2018

Soupçons de lobbying de Barroso à Bruxelles: « Ce n’est rien! », assure Juncker.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/international/soupcons-de-lobbying-de-barroso-a-bruxelles-ce-n-est-rien-assure-juncker-5a8d861dcd70f0681dd46b8e

Erdogan met à prix la tête du Belge Bahar Kimyongur. Que fait l’Europe?

février 14, 2018

Une opinion de Selma Benkhelifa et Olivier Stein, avocats

Erdogan propose maintenant une prime pour la capture d’un citoyen belge. L’Europe ne peut plus fermer les yeux devant la dérive totalitaire de ce régime turque qui fait régner de plus en plus la terreur hors de ses frontières.

La suite sur : http://www.lalibre.be/debats/opinions/erdogan-met-a-prix-la-tete-du-belge-bahar-kimyongur-que-fait-l-europe-opinion-5a83fd53cd70fdabba00f099

Et : https://www.investigaction.net/fr/la-tete-de-bahar-kimyongur-est-mise-a-prix/

La Parlement européen a été unanime pour dénoncer l’attaque des Kurdes par la Turquie à Afrin, ainsi que les atteintes majeures aux droits de l’homme et à la démocratie par le régime d’Erdogan en Turquie.

février 8, 2018

Mise à part en paroles, ils vont faire quoi ?

Le blues du lanceur d’alerte

janvier 31, 2018

par Denis Robert

Depuis la fin des années 1980, journalistes, juges et avocats se relaient pour dénoncer comptes offshore et paradis fiscaux. Et pourtant…

La suite sur : https://www.nouveau-magazine-litteraire.com/idees/blues-du-lanceur-alerte

« L’Europe est en guerre contre un ennemi qu’elle s’invente »

janvier 27, 2018

par Sébastien Navarro

Créé il y a une dizaine d’années, le réseau Migreurop regroupe 45 associations situées en Europe, Afrique et au Proche-Orient. Aux manettes du projet, des chercheurs et des militants essaient de sensibiliser le populo sur la question de l’enfermement des étrangers et des politiques migratoires aux frontières de l’Union européenne (UE), notamment avec l’externalisation des contrôles dans des pays comme la Turquie ou le Maroc. Olivier Clochard, président du réseau, dresse ici une cartographie de cette « Europe en guerre contre un ennemi qu’elle s’invente ».

La suite sur : http://cqfd-journal.org/L-Europe-est-en-guerre-contre-un

LIBERTÉ POUR TOUS AVEC OU SANS PAPIERS : http://bibliothequefahrenheit.blogspot.be/2018/01/liberte-pour-tous-avec-ou-sans-papiers.html

Justice pour la Grèce

janvier 26, 2018

Notre priorité est-elle l’argent ou l’entraide ?

Le peuple grec continue d’être écrasé sous la pression des clauses d’austérité. Les hôpitaux peuvent à peine dispenser les soins de base, avec une infirmière pour 40 patients [1]. Les salaires continuent de dégringoler. Les retraites ont été plusieurs fois réduites depuis 2010 [2]. Le chômage a plus que doublé [3].

Et l’argent du plan de sauvetage était censé « aider » la Grèce à sortir de cette situation ? Les pays de la zone euro en ont tiré des milliards d’euros d’intérêts [4].

Mais les ministres des finances européens ont le pouvoir de changer de cap. Ils viennent de se réunir à Bruxelles, et leur prochain rendez-vous est dans moins d’un mois. Si nous leur montrons que les Européens ne veulent pas profiter du désespoir de la Grèce, ils ne pourront plus agir à leur guise et en notre nom.

Il ne s’agit pas d’argent – Il s’agit de savoir quel genre de peuple nous voulons être. Si nous sommes plus de 100 000 à signer la pétition, nous serons en mesure de faire parvenir notre message avant que les ministres prennent une décision. Ensemble, rappelons-leur : l’Europe doit d’abord être solidaire, pas lucrative !
Signez la pétition pour exiger que l’argent soit rétrocédé à la Grèce

La Banque Centrale Européenne a commencé à acheter des bons du trésor grecs en 2010, quand le pays a eu besoin d’un premier prêt. Si la BCE n’achetait pas les titres, la Grèce aurait été obligée de faire baisser leur prix. Mais la BCE a empêché la Grèce de le faire, par une condition incluse dans le plan d’aide. Chaque année, ces bons surévalués génèrent des profits colossaux, auparavant reversés à la Grèce [5].

Ça a changé en 2015, quand les Grecs ont voté contre les coupes budgétaires qui affectent leur vie quotidienne. Pour punir ce vote, la zone euro a décidé d’empocher les profits engendrés par les bons, au lieu de les reverser à la Grèce comme convenu au départ [6].
Signez pour montrer aux ministres des finances que nous soutenons la Grèce

Après des années d’austérité, douze augmentations successives des impôts et autant de réductions drastiques des services publics, le peuple grec n’en peut plus et ne peut plus être exploité. Les pays de la zone euro vont sûrement discuter des intérêts provenant des bons grecs dans moins d’un mois, et plus que jamais, le peuple grec a besoin de nous pour les soutenir.

Si nous laissons les élites politiques décider eux-mêmes, ils oublieront notre principe le plus élémentaire : la solidarité. Les citoyens européens ne veulent pas être des vautours qui tirent profit de la détresse de leur voisin.

Unis, nous pouvons agir pour que ces intérêts soient rétrocédés à la Grèce, et exiger que la reprise économique d’un pays prenne en compte la vie et la dignité des gens. Ensemble, nous avons le pouvoir de montrer au peuple grec que nous les soutenons. Et aux gouvernements que nous attendons de la solidarité, pas de l’exploitation.

Bien à vous,

Mika Leandro (Bordeaux), David Schwartz (Bruxelles), Virginia Lopez Calvo (Madrid), Joerg Rohwedder (Lübeck) et toute l’équipe WeMove.EU

PS : L’UNICEF a déclaré que la moitié des enfants grecs vivait dans la pauvreté. Plus d’1,5 million de Grecs vivent dans des conditions de pauvreté extrêmes [7]. Avons-nous vraiment le droit de faire du profit sur le dos de la dette grecque ? Signez la pétition

Références:

[1] http://www.liberation.fr/planete/2017/06/14/dans-les-hopitaux-grecs-des-malades-renoncent-a-se-soigner_1576853

[2] http://fr.euronews.com/2017/04/04/grece-les-retraites-en-colere-contre-la-12eme-baisse-de-leurs-pensions

[3] https://www.francetvinfo.fr/monde/grece/grece-le-taux-de-chomage-a-depasse-la-barre-des-25_153761.html

[4] http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/10/26/comment-la-bce-a-gagne-7-8-milliards-d-euros-grace-a-la-dette-grecque_5206484_3234.html

[5] https://www.reuters.com/article/us-ecb-greece/ecb-to-swap-greek-bonds-to-avoid-forced-losses-sources-idUSTRE81F1EK20120216

[6] https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2015/08/27/depuis-cinq-ans-le-malheur-des-grecs-fait-les-benefices-de-l-allemagne

[7] http://grece-aube.fr/2017/04/02/remy-3/

WeMove.EU est un mouvement ouvert à toutes celles et ceux militant pour une meilleure Union européenne, attachée à la justice sociale et économique, à la gestion durable de l’environnement, et à l’implication des citoyens dans les processus démocratiques.

Migrants

janvier 24, 2018

Comment peut-on encore espérer un acte fort de l’Union européenne pour la reconnaissance de l’Etat palestinien. Faut être bien naïf

janvier 24, 2018

Mahmoud Abbas à Bruxelles : l’Union européenne oublie le droit : http://www.france-palestine.org/Mahmoud-Abbas-a-Bruxelles-l-Union-europeenne-oublie-le-droit

La lâcheté dans toute sa splendeur.