Posts Tagged ‘Valérie Rey-Robert’

Valérie Rey-Robert : « Le problème, c’est la manière dont les hommes deviennent des hommes »

avril 25, 2020

Ainsi, le fémi­nisme serait à la mode, au point d’être deve­nu « cool » ? Ce serait là le signe, nous dit Valérie Rey-Robert, mili­tante et essayiste à qui l’on doit deux ouvrages parus aux édi­tions Libertalia, qu’il aurait per­du sa radi­ca­li­té. Et c’est pré­ci­sé­ment de radi­ca­li­té dont il est ques­tion dans sa der­nière publi­ca­tion, Le Sexisme, une affaire d’hommes, puisque Rey-Robert entend remon­ter à la source : com­ment se per­pé­tue cette « guerre » menée contre les femmes au nom d’un sys­tème idéo­lo­gique struc­tu­ré, arti­cu­lé, connu sous le nom de « patriar­cat » ? Tandis que le confi­ne­ment se double d’une aug­men­ta­tion des vio­lences domes­tiques, nous reve­nons avec elle sur la réflexion qu’elle porte, comme blo­gueuse ini­tia­le­ment, depuis près de 15 ans.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/valerie-rey-robert-le-probleme-cest-la-maniere-dont-les-hommes-deviennent-des-hommes/

« Not All Men » : vraiment ? — par Valérie Rey-Robert

mars 24, 2020

Un an après la paru­tion de son pre­mier livre, Une culture du viol à la fran­çaise, Valérie Rey-Robert, ani­ma­trice du blog Crêpe Georgette, sort aux édi­tions Libertalia son second essai : Le Sexisme, une affaire d’hommes. Il s’a­git là d’un « pari », ain­si qu’elle le for­mule : se dire que la vio­lence mas­cu­line n’est pas iné­luc­table. La vio­lence des hommes sur les femmes et des hommes entre eux. Chiffres à l’ap­pui, ils causent en effet davan­tage d’ac­ci­dents mor­tels sur la route, tuent et frappent davan­tage, meurent vio­lem­ment et se sui­cident davan­tage, rem­plissent les pri­sons à plus de 95 %, sont les prin­ci­paux res­pon­sables d’actes ter­ro­ristes et, bien sûr, repré­sentent l’im­mense majo­ri­té des per­sonnes res­pon­sables d’in­frac­tions et de crimes sexuels. Certain que la lutte contre le sexisme ne peut plus être l’af­faire des seules femmes, ce livre s’a­dresse volon­tiers aux hommes, à tous les hommes, et convie à repen­ser la viri­li­té comme sys­tème col­lec­tif. Nous en publions quelques pages, consa­crées au fameux mot d’ordre de défense mas­cu­line, « Not All Men » (« Pas tous les hommes ») : ne le pre­nez pas per­son­nel­le­ment et édu­quez-vous, demande ain­si l’au­trice.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/not-all-men-vraiment-par-valerie-rey-robert/