Posts Tagged ‘Vénézuela’

La démocratie vénézuélienne dit adieu à l’Europe coloniale

juillet 1, 2020

par Thierry Deronne

Onze ans ont passé depuis le coup d’Etat qui renversa le président hondurien Zelaya, premier épisode de la contre-insurrection impériale contre les processus révolutionnaires en Amérique Latine. A partir de là, la médiasphère européenne s’est coupée du monde et a commencé à justifier coups d’Etat et déstabilisations. Le simple fait que l’ALBA ait pu servir un instant de repoussoir en France dit l’ampleur de cette inintelligence du monde. Mais cette ignorance journalistique et sa complicité avec une parenthèse désespérée de Lawfare, de coups d’Etat, de violences, ne dit au fond qu’une chose : la veille peur de l’Autre démocratique, la peur de voir la république des Jacobin(e)s Noirs enraciner partout la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/

« Licence pour tuer »… depuis l’ambassade d’Espagne à Caracas

juin 28, 2020

Au contraire des médias européens, le Wall Street Journal n’use pas de guillemets moqueurs pour parler des invasions ou des tentatives d’assassinat et de coup d’Etat que documente et dénonce depuis des années le gouvernement bolivarien. Dans son édition du 26 juin (1) il explique que Leopoldo López (milliardaire vénézuélien, co-organisateur du putsch de 2002 contre le président Chavez, et des insurrections d’extrême droite à partir de 2014) a étudié pas moins de… six propositions de firmes de mercenaires états-uniennes pour éliminer le président Maduro. Parmi celles-ci, l’une de Blackwater dont les tueurs et les bourreaux se sont rendus tristement célèbres en tant que sous-traitants des guerres de l’OTAN en Afghanistan, en Irak ou en Libye. C’est finalement la firme paramilitaire états-unienne Silvercorp qui a été retenue pour signer le contrat avec son subordonné Juan Guaido en vue de mener l’incursion préalable à un coup d’Etat au Venezuela en mai 2020.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/06/28/licence-pour-tuer-depuis-lambassade-despagne-a-caracas/

Le Venezuela et le journal « Le Monde » : la nausée, par Maurice Lemoine (Mémoire des Luttes)

juin 21, 2020

Dans son édition du 12 juin, se substituant aux présidents Donald Trump (Etats-Unis), Jair Bolsonaro (Brésil) et Iván Duque (Colombie), trop discrédités pour être audibles, le quotidien français Le Monde a offert une tribune à leur « protégé », le « président autoproclamé » du Venezuela, Juan Guaido. Décryptage pour Mémoire des Luttes par l’ex-rédacteur en chef du Monde Diplomatique, auteur de nombreux ouvrages et spécialiste de l’Amérique Latine, Maurice Lemoine.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/06/20/le-venezuela-et-le-journal-le-monde-la-nausee-par-maurice-lemoine-memoire-des-luttes/

Elections, déconfinement, “monde d’après” : les initiatives du président Maduro

juin 15, 2020

par Thierry Deronne

Appuyé depuis plusieurs années par des médiateurs comme l’espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, le gouvernement bolivarien a instauré le dialogue avec une partie importante des leaders de l’opposition vénézuélienne. Il existe en effet au Venezuela une opposition démocratique (qu’occultent ou dénigrent les grands médias). Elle est de plus en plus nombreuse à rejeter le putschisme, la déstabilisation violente et la corruption de Juan Guaido, hologramme médiatique jamais élu président mais autoproclamé comme tel par les Etats-Unis. L’incapacité de ce dernier à faire autre chose que d’exiger “plus de sanctions pour chasser Maduro”, s’emparer d’actifs de l’Etat vénézuélien ou préparer en solitaire la privatisation générale du pays en faveur des amis de Donald Trump lui a fait perdre la majorité de ses alliés au sein de l’Assemblée Nationale, dont la majorité des députés appartient à l’opposition.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/06/14/elections-deconfinement-monde-dapres-les-initiatives-du-president-maduro/

La perspective manquante dans les médias : les liens entre l’Iran et le Venezuela ne concernent pas les États-Unis, par Gregory Shupak (Fair.org)

juin 14, 2020

par Gregory Shupak

L’État états-unien n’étouffe pas seulement des vies en pressant des genoux sur des cous à l’intérieur de son territoire. Il cherche également à asphyxier des pays entiers comme l’Iran et le Venezuela. Lorsque les ennemis de l’empire états-unien défient les injonctions de Washington, les médias privés participent volontiers à l’émergence d’une crise, même lorsque l’enjeu est quelque chose d’apparemment aussi banal qu’un échange de biens. Cela est évident dans la couverture médiatique des livraisons de pétrole iranien au Venezuela, qui a présenté ces livraisons comme un problème à résoudre, plutôt que comme une transaction commerciale qui ne concerne en rien une tierce partie.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/06/14/la-perspective-manquante-dans-les-medias-les-liens-entre-liran-et-le-venezuela-ne-concernent-pas-les-etats-unis-par-gregory-shupak-fair-org/

« La révolte qui a lieu aux États-Unis est la même qui fonde la résistance du peuple vénézuélien »

juin 2, 2020

par Thierry Deronne

Quelle est la situation qui prévaut en ce moment au Venezuela ?

Les problèmes quotidiens dérivés du blocus états-unien et des sabotages, comme le manque d’eau, de gaz, d’électricité, d’essence, ou la guerre des prix d’un secteur prépondérant, qui ont brutalement diminué le pouvoir d’achat, n’ont pas entraîné la révolte populaire qu’espèrent les Etats-Unis.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-revolte-qui-a-lieu-aux-etats-unis-est-la-meme-qui-fonde-la-resistance-du-peuple-venezuelien.html

« Rondon ne s’est pas encore battu »

juin 1, 2020

par Thierry Deronne

Quand je converse avec des politologues de gauche européens, je me rends compte que beaucoup ont du mal à comprendre que la contradiction coloniale est au coeur du présent. Ils pensent que c’est une erreur conceptuelle, quelque chose d’anachronique, que la postmodernité joyeuse – celle qui leur livre le Mac à domicile, a dépassé tout ça, et que Trump ou Bolsonaro sont des accidents racistes de l’Histoire. Sauf que les “anachronismes” et les “fautes de goût” semblent durer plus longtemps que prévu… et que sous le vernis publicitaire de la globalisation capitaliste, l’Histoire profonde n’en finit pas de revenir à la surface.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/05/31/rondon-ne-sest-pas-encore-battu/

Comprendre la guerre de l’essence au Venezuela sans attendre d’être « informé » par les grands médias

mai 25, 2020

Peu à peu la coopération des « deux tiers du monde » rêvée par Simon Bolivar s’incarne. Le blocage états-uniens de ses raffineries et d’importations d’additifs pour la produire sur place avait privé le Venezuela d’essence. Cinq tankers envoyés par l’Iran viennent de briser le blocus états-unien/européen. Menacés par l’administration Trump, escortés par l’armée bolivarienne dès leur arrivée dans les eaux vénézuéliennes, ces navires apportent de l’essence pour deux semaines et des additifs pour poursuivre sur place la production. Cette victoire face à la longue guerre économique – lancée en 2013 et renforcée pendant la pandémie – est un espoir pour tant de nations subissant les « sanctions » – mesures coercitives unilatérales – de l’Occident.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/05/25/comprendre-la-guerre-de-lessence-au-venezuela-sans-attendre-detre-informe-par-les-grands-medias/

Fin des sanctions au Venezuela (Pétition)

mai 21, 2020

En période de coronavirus, les sanctions internationales nord américaine, canadienne et européenne imposées au peuple vénézuélien sont intolérables.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/fin-des-sanctions-au-venezuela-petition.html

Fin des sanctions au Venezuela

Baie des Cochons ou « Opération Mangouste » ? par Maurice Lemoine (Mémoire des Luttes)

mai 19, 2020

Toutes les options sont sur la table » … Phrase mille fois répétée à Washington. Et sur tous les tons. Au micro, devant les caméras : Donald Trump (président), Mike Pence (vice-président), John Bolton (ex-conseiller à la Sécurité nationale), Mike Pompeo (secrétaire d’Etat), Elliott Abrams (envoyé spécial au [sur le] Venezuela). Plus, bien sûr, leur domestique de luxe, Luis Almagro, secrétaire général de l’Organisation des Etat américains (OEA) [1]. Un mantra repris depuis septembre 2018, dès qu’est évoqué le nom du président vénézuélien Nicolás Maduro.
Levons d’emblée une équivoque : du temps de Richard Nixon (1969-1974), le secrétaire d’Etat Henry Kissinger ne s’exprimait pas autrement. Le 27 juin 1970, lors d’une réunion du Conseil national de sécurité, avec une arrogance qui tient presque du rite, c’est lui qui déjà déclarait : « Je ne vois pas pourquoi nous devrions rester tranquilles quand un pays devient communiste à cause de l’irresponsabilité de son propre peuple. » Au Chili, le socialiste Salvador Allende venait d’être élu.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/05/19/baie-des-cochons-ou-operation-mangouste-par-maurice-lemoine-memoire-des-luttes/