Posts Tagged ‘vêtements’

S’habiller écolo ? Pas sur Vinted

janvier 30, 2020

par Alexandre-Reza Kokabi

Lancé en 2013, le site internet de vente d’habits de seconde main Vinted connaît un succès fulgurant. Mais cette plateforme qui recycle des vêtements déjà portés réduit-elle vraiment les conséquences écologiques de la surconsommation textile ?

La suite sur : https://reporterre.net/S-habiller-ecolo-Pas-sur-Vinted

Vinted, quand l’économie circulaire ne tourne pas rond

avril 8, 2019

par Audrey Fisné

Présentée comme un moyen de vider son armoire en donnant une seconde vie aux vêtements, la friperie en ligne encourage surtout à acheter toujours plus.

Vous buvez un verre avec votre belle-sœur, quand vous remarquez son nouveau blouson. «Je l’ai trouvé sur Vinted», vous répond-elle fièrement, avant d’ajouter, sourire en coin: «5 euros, pas plus!»

La suite sur : https://korii.slate.fr/biz/consommation-vinted-vetements-recyclage-ecologie-economie-circulaire-fast-fashion

H&M exploite des usines à sueur en Europe

octobre 2, 2018

« Il m’arrive de rentrer chez moi à 4 heures du matin », raconte l’un des travailleurs. Cette semaine, nous avons pu découvrir les terribles conditions de travail de ceux qui fabriquent les vêtements d’H&M [1].

En Bulgarie par exemple, des travailleurs sont obligés de travailler jusqu’à 12 heures par jour, sept jours sur sept, pour couvrir leurs besoins fondamentaux…. Et ils ne perçoivent même pas le salaire minimum légal : leur revenu mensuel net moyen, heures supplémentaires et charges incluses, s’élève à seulement 259 €, un montant bien inférieur au seuil de pauvreté européen [2]!

Le temps joue contre H&M : en 2013 le géant de la mode s’était engagé à verser des salaires décents à 850 000 travailleurs dans un délai de 5 ans [3]. Mais au lieu de tenir ses promesses, il a tourné le dos à ses travailleurs et tente aujourd’hui de faire oublier cet engagement ! H&M n’a plus que quelques semaines pour faire marche arrière.

Comme le scandale vient d’être révélé au grand jour, H&M subit une forte pression et pourrait bien perdre la face [4]. Pour éviter de voir sa réputation entachée et ses ventes baisser, H&M doit maintenant honorer son engagement à fournir des salaires décents. Si l’on en croit ses résultats de 2017, qui font état d’un bénéfice de plus de 2 milliards d’euros, c’est tout à fait à sa portée [5]!

Les opinions de ses clients intéressent H&M… Surtout lorsqu’elles sont publiques ! Si H&M reçoit des centaines de messages sur ses réseaux sociaux, il devra tenir ses promesses et changer de cap pour enfin verser des salaires décents à ses travailleurs.
Écrivez à H&M !

Si vous n’avez pas de compte Facebook, vous pouvez également utiliser le formulaire de contact de leur site Web.

N‘hésitez pas à écrire un message personnel ou à vous inspirer de ces quelques idées :

Je souhaite que les personnes qui fabriquent les vêtements que j’achète dans vos magasins perçoivent un revenu minimum vital. Merci de tenir votre engagement. #ChangezdeCapHM

Je tiens à ce que les travailleurs qui fabriquent mes vêtements gagnent un salaire décent : merci de vous assurer que vos sous-traitants les rémunèrent de manière juste. #ChangezdeCapHM

Cela peut vous sembler un petit geste, mais repensez à l’impact que des milliers de commentaires Facebook ont eu lors de la précédente campagne. Il y a quelques temps, les membres de la communauté WeMove ont partagé publiquement leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux de C&A, Zara et Mango. Résultat : les trois géants de la mode ont fini par s’engager à mettre en place des processus de production plus écologiques, et ils collaborent désormais avec nos partenaires pour tenir ces engagements. Petit geste, gros impact.

Aujourd’hui, nous nous mobilisons au côté de dizaines d’autres communautés, qui appellent elles aussi H&M à s’engager à verser des salaires décents dans ses chaînes d’approvisionnement partout dans le monde. Nous sommes associés à la Clean Clothes Campaign, un réseau global rassemblant des centaines d’organisations et de syndicats qui comptent sur notre soutien ! En postant des messages sur la page Facebook du groupe H&M, nous sommes déjà parvenus à le faire changer de cap une fois. Nous pouvons répéter ce tour de force !

Écrivez un message public que les dirigeants de H&M ne pourront pas ignorer, sous peine de voir leur réputation entachée, directement sur la page Facebook du groupe – Ensemble, écrivons-leur pour réclamer des salaires décents pour tous les travailleurs de H&M.
Écrivez à H&M !

Merci pour votre soutien,

Mika (Bordeaux), Virginia (Madrid), Marta (Varsovie) et toute l’équipe de WeMove.EU

PS : en signant la pétition pour les travailleurs qui perçoivent des salaires de misère, vous avez montré votre souhait de voir plus de justice dans le secteur de la mode. C’est grâce à des personnes comme vous que les choses peuvent changer, et changent. Ensemble, nous pouvons être force de changement. Écrivez à H&M !

Références :

[1] https://turnaroundhm.org/wage-research-september-2018/ [en anglais]
[2] https://turnaroundhm.org/static/hm-wages-september2018-full-107815e8a7bc3bd4ffbfeca3426f1dcd.pdf [en anglais]
https://ec.europa.eu/eurostat/web/products-datasets/product?code=tessi014 [en anglais]
[3] https://turnaroundhm.org/static/background-hm-roadmap-0f39b2ebc3330eead84a71f1b5b8a8d4.pdf [en anglais]
[4] https://www.independent.co.uk/news/business/news/h-and-m-fair-wages-global-factory-workers-living-wage-employees-pay-bulgaria-turkey-india-cambodia-a8553041.html [en anglais]
[5] http://about.hm.com/content/dam/hmgroup/groupsite/documents/en/Digital%20Annual%20Report/2017/Annual%20Report%202017.pdf [en anglais]

http://www.achact.be/news-info-300.htm

La mode sans dessus-dessous

juin 26, 2018

« La mode passe, le style reste »Aujourd’hui, cette fameuse citation d’Yves Saint-Laurent mériterait d’être ajustée : la mode passe certes, mais les impacts environnementaux et sociaux qu’elle provoque s’inscrivent dans le temps. Alimentant notre dévorante envie de nouveauté, les grandes marques internationales de prêt-à-porter proposent chaque jour d’irrésistibles pièces à des prix défiant toute concurrence. Ce phénomène porte un nom : « fast-fashion ».

la suite sur : http://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie-mode-qqf/

Pour des vêtements « clean »

avril 24, 2018

par Matthieu Cornélis

Cinq ans après la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, la sécurité des travailleurs du textile a été améliorée. Mais leurs conditions de travail restent déplorables : salaires bas, contrats précaires, difficulté de se syndiquer… À l’approche du Mondial de football, Solidarité mondiale relance une campagne pour des vêtements de sport « clean ».

La suite sur : https://enmarche.be/societe/international/pour-des-vetements-clean.htm

Lire aussi : http://www.slate.fr/story/160729/planete-textile-gaspillage

Levi’s : trop sale pour être porté

janvier 10, 2018

1,1 millions de voitures. C’est l’équivalent de la pollution climatique de Levi’s en une seule année. Une grande partie de cette pollution provient du charbon et d’autres combustibles fossiles polluants brûlés pour alimenter ses usines de vêtements en Chine et en Inde.

Et que fait la plus grande marque de jean pour en finir avec cette monstrueuse pollution? Justement, pas grande chose en fait…

La suite sur : https://actions.sumofus.org/a/levi-s-too-dirty-to-wear/?akid=38278.8812595.prPk0F&rd=1&source=fwd&t=12

Black Fridays tous les jours pour les travailleuses d’H&M

janvier 8, 2018

Il y a quatre ans jour pour jour, H&M lançait une promesse qui, si elle est tenue, modifierait radicalement les règles du jeu dans l’industrie de l’habillement. Le 25 novembre 2013, l’enseigne promettait de payer d’ici 2018 un « salaire vital équitable » aux travailleuses et travailleurs des usines qui confectionnent ses vêtements. L’année 2018 approchant à grands pas, achACT est impatient de connaître le jour où chaque travailleuse et chaque travailleur qui fabrique des vêtements pour H&M sera payé un salaire vital.

La suite sur : http://www.achact.be/news-info-286.htm

France: Des internautes appellent au boycott de Carrefour après le reportage de « Cash Investigation » (VIDEO)

novembre 30, 2017

Les actionnaires de Carrefour ont réservé un accueil plutôt glacial à Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation. Une séquence qui a marqué les téléspectateurs au point d’appeler au boycott de l’enseigne.

La suite sur : http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/france-des-internautes-appellent-au-boycott-de-carrefour-apres-le-reportage-de-cash-investigation-video-5a1ffd96cd7095d1cd2cff23

Lorsque ses intér^ts économiques sont en jeu, l’Union européenne reste muette sur les violations des droits de l’Homme.

« Made in Europe », mais à quel prix ?

novembre 9, 2017

La Clean Clothes Campaign publie aujourd’hui un nouveau rapport sur les usines d’habillement en Europe centrale et orientale. Ce rapport dénonce les salaires de pauvreté endémiques et d’autres conditions de travail difficiles dans l’industrie du vêtement et de la chaussure dans cette partie de l’Europe. Par exemple, de nombreuses travailleuses ukrainiennes ne gagnent que 82€ par mois malgré la prestation de nombreuses heures supplémentaires. Or, le salaire vital devrait être cinq fois plus élevé. Parmi les clients des usines, on retrouve des marques telles que Benetton, Esprit, GEOX, Triumph et Vero Moda.

La suite sur : http://www.achact.be/news-info-285.htm

Appel à dons de vêtements pour les migrants

octobre 26, 2017

Plus de 300 migrants ont besoin de vêtements chauds aux alentours du parc Maximilien à Bruxelles.

Depuis quelques mois, au moins 300 migrants se sont rassemblés aux alentours de la Gare du Nord et du Parc Maximilien, près de l’Office des étrangers. Il y règne un climat de confusion et de tension : les rafles de la police et les intimidations sont fréquentes.

La suite sur : https://www.oxfamsol.be/fr/appel-dons-de-vetements-pour-les-migrants?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter_Oxfam_2017-10_CAMP_FR&utm_source=YMLP&utm_term=newsoxf_2017-10_maximilien.jpg