Posts Tagged ‘vie’

#Maltraitance ça suffit !

juillet 4, 2022

Par Claude Semal

Il y a une trentaine d’années, la lecture de l’étude de Simone de Beauvoir sur «La Vieillesse» m’avait profondément marqué.
Elle y racontait sobrement comment, inexorablement, notre univers rétrécit avec le grand âge, aussi bien socialement que physiquement, parce que le monde du travail s’éloigne, parce que les amis meurent, parce que tous nos sens s’usent progressivement. On entend moins bien, on voit moins bien, on se déplace moins souvent, moins loin, et avec plus de difficultés.
A soixante-huit ans, j’entre dans ce «troisième âge» que les plus chanceux d’entre nous espèrent pourtant vivre comme une «chance» : délivrés de la contrainte du travail, en relative bonne santé, nous réorientons nos vies vers des activités choisies, du repos, des loisirs ou de l’entraide – pour peu que nous ayons évidemment les moyens matériels de subvenir à nos besoins essentiels ou futiles (ce qui n’est pas, loin de là, le cas de tout le monde).
Mais nous savons tous que derrière, il y aura souvent aussi ce «quatrième âge», où nous deviendrons peu à peu dépendants des autres pour assurer nos actes les plus quotidiens : nous déplacer, nous laver, nous habiller, nous nourrir.
Or si, dans les sociétés agricoles traditionnelles, les «vieux» restaient généralement associés à la vie des fermes, des familles et des villages, il n’en va plus du tout de même dans les sociétés urbaines et industrialisées.
Il faut bien les «parquer» quelque part.
Cette réalité sociologique a engendré un véritable nouveau «marché», celui des homes et des EHPAD, où la vieillesse est avant tout considérée sous l’angle de sa seule «rentabilité». De restrictions budgétaires en compressions du personnel, ces institutions s’éloignent ainsi souvent de leur supposé statut de «villégiature médicalisée», celui qui est annoncé par leurs noms bucoliques, champêtres, sanctifiés et fleuris, pour basculer dans un univers de plus en plus inhumain et carcéral.
Contre cette maltraitance institutionnelle, il y a visiblement là un combat générationnel à mener collectivement.
Or c’est la génération de Mai ‘68, celle qui a connu les communautés, les manifs et les grandes utopies collectives, qui arrive aujourd’hui aux portes de ces eaux tourmentées.
A l’image de ces combats passés, puisse-t-telle, comme le Gang des Vieux et des Vieilles en Colère, s’auto-organiser pour affirmer notre droit à vieillir dans la dignité, la solidarité… et, si possible, la gaîté !
Du début… à la fin, reprenons donc nos vies en main.

Etre noire en France, par Aya Cissoko

février 19, 2021

Recueilli par Béatrice Bouniol

À la suite de la mobilisation contre le racisme après la mort de George Floyd, aux États-Unis mais aussi dans de nombreux pays occidentaux, « La Croix » a voulu faire entendre au plus près l’expérience d’être noir en France. Dans un texte percutant, Aya Cissoko, championne du monde de boxe et écrivaine, raconte les effets de la couleur de peau sur une vie.

La suite sur : https://www.la-croix.com/France/Etre-noire-France-Aya-Cissoko-2021-02-18-1201141330

Dissimule ta vie !

février 1, 2021

La quasi-totalité du réchauffement climatique due à l’Homme

janvier 19, 2021

Les processus naturels sont « négligeables » en la matière. La planète a gagné plus de 1°C depuis le milieu du XIXe siècle, provoquant déjà une multiplication d’événements météo extrêmes à travers le monde, des canicules aux inondations en passant par les ouragans.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-quasi-totalite-du-rechauffement-climatique-due-a-l-homme-600607d97b50a652f7ee3604

par virginie Roussel
Notre vie sur terre est liée à la mer: un documentaire scientifique, magnétique et bouleversant
Un documentaire à découvrir ce mardi à 22h40 sur Arte.

https://www.lalibre.be/culture/medias-tele/notre-vie-sur-terre-est-liee-a-la-mer-un-documentaire-scientifique-magnetique-et-bouleversant-6005c80a9978e227df9b2017

Nous sommes des terroristes environnementaux

Pedro Correa: « Cette vague de burn out, ce sont autant de militants en puissance pour changer la société »

octobre 24, 2020

par aurélie Wehrlin

Il avait fait le tour des réseaux sociaux en Belgique il y a à peine un an, à la faveur d’un discours prodigué devant des étudiants ingénieurs de l’UCLouvain fraîchement diplomés. Une parole captée à la dérobée qui a fait le tour du monde, notamment pendant le confinement, qui invitait chacun d’entre nous à décider de son destin. Un discours moins utopique qu’il n’y paraît, développé et consigné dans un livre enthousiasmant en librairie depuis quelques jours. Rencontre (téléphonique) avec Pedro Correa.

La suite sur : https://weekend.levif.be/lifestyle/beaute/bien-etre/pedro-correa-cette-vague-de-burn-out-ce-sont-autant-de-militants-en-puissance-pour-changer-la-societe/article-longread-1348569.html

Témoignage : « J’ai 84 ans, bien dans ma tête, merci… et je suis en rage ! »

octobre 17, 2020

par Pierrick Tillet

Un mail-témoignage reçu d’une lectrice de 84 ans « en rage contre cette psychose ».

Bonjour Pierrick,

Je suis tous les jours tes chroniques avec un réel plaisir, mais aussi
de la rage envers ces horreurs qui semblent gouverner, mais qui ne
pensent qu’à contenter les plus riches.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/27486

Soigner par la philosophie

septembre 22, 2020

par Sandrine Warsztacki

Dès l’Antiquité, les Grecs considéraient la philosophie comme une médecine de l’âme. Comment cette discipline, souvent vue comme absconse, peut-elle nous aider à mieux vivre voire à panser nos plaies ?

La suite sur : https://enmarche.be/culture/lectures/soigner-par-la-philosophie.htm

Notre siècle se vante d’être celui d’une vie intense, mais il n’offre qu’une vie agitée, fébrile, qui saccage l’existence

juin 14, 2020

L’injonction moderne, c’est d’être surmené. Mais nos agendas sont remplis de rendez-vous inutiles, et le vocabulaire regorge de mots qui servent d’étiquette noble à beaucoup de choses creuses. Une opinion de Jean de Codt, citoyen.

Un petit clocher de cocagne, la nuit, le jour, dans ma campagne, un chien roupillant à poings fermés à mes pieds, au coin du feu, sur les genoux un livre qui s’ouvre de lui-même aux pages que j’aime. Elle est belle, cette chanson de Jeanne Moreau. Elle rappelle que nous ne sommes pas forcément des esclaves volontaires. Qu’il faut laisser la place aux temps morts, car ils font partie du temps vivant.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/eloge-du-temps-perdu-5ee39da57b50a66a595d36e7

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Je voudrais mourir vivante »

mai 11, 2020

Quelle vie protège-t-on aujourd’hui ? La vie biologique. Mais la vie, c’est plus que la vie. Et je voudrais mourir vivante. Une chronique de Myriam Tonus.

En temps de crise, plus moyen de se mettre la tête dans le sable : il s’agit d’affronter les faits dans leur brutalité… et d’essayer de faire du sens avec cela. Tout remonte à la surface, alors : la générosité la plus grande et l’égoïsme le plus bas, le courage et la panique, questions de vie et questions de mort. Autant dire que le sens de la nuance, de la critique et du recul a tendance à se faire rare.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/je-voudrais-mourir-vivante-5eb819837b50a67d2e4ff39c?cx_testId=1&cx_testVariant=cx_1&cx_artPos=2#cxrecs_s

Comment vivre sans espérance d’avenir ?

mars 10, 2020

Quelles belles personnes, que d’émotion.