Posts Tagged ‘violences policières’

Quelle justice pour le quai de Valmy ?

novembre 1, 2017

Les réquisitions entendues vendredi dernier sont si choquantes qu’elles parlent d’elles-mêmes, et pour ainsi dire se condamnent elles-mêmes. Je n’en dirai donc rien. A la place je voudrais plutôt poser la question suivante : de quoi le procès du quai de Valmy est-il le procès ? Ou plutôt de quoi devrait-il l’être, de quoi aurait-il dû l’être ?

La suite sur : https://blog.mondediplo.net/2017-09-29-Quelle-justice-pour-le-quai-de-Valmy

Publicités

La nature qui se défend

octobre 31, 2017

Ce reportage a été tourné entre deux temps historiques, à savoir, le saccage de la dernière zone humide d’importance du bassin du Tescou (Tarn, 81) et la mort de Rémi Fraisse, tué par l’explosion d’une grenade F1 tirée par un gendarme, lors du festival organisé sur la zone le 25 et 26 octobre 2014, qui surviendrait trois semaines plus tard.

La suite sur : https://lundi.am/LA-NATURE-QUI-SE-DEFEND

La répression qui vient

octobre 24, 2017

« Nous voulons cesser ce genre d’incompréhension. Notre but n’est jamais d’agir avec surprise, mais avec un maximum de pédagogie, pour faire baisser le niveau de violence. »

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35994

« Mais si t’es vraiment trop gêné d’être payé à ne rien faire, tu peux toujours te recycler chez tes p’tits frères, j’crois qu’on engage dans la police, parachutiste » (Maxime Le Forestier)

Aide aux réfugiés : le témoignage alarmant de Laurent Caffier

octobre 19, 2017

par Maïa Courtois

Laurent Caffier, « passeur solidaire » dans le Nord, est en attente de son procès pour avoir aidé des Iraniens à rejoindre l’Angleterre. Il raconte la violence de son arrestation, les menaces de l’extrême droite, et la conviction qu’il a agi par nécessité.

La suite sur : https://www.politis.fr/articles/2017/05/aide-aux-refugies-le-temoignage-alarmant-de-laurent-caffier-36975/

Des morts sans sépulture : commémoration du 17 octobre 1962

octobre 13, 2017

Par le Collectif citoyen « 17 octobre 1961 » d’Argenteuil pour la 56ème commémoration.

Mardi 17 Octobre 2017 à Argenteuil.

A 19h, Hommage aux morts sur le Pont d’Argenteuil.

A 20h, Projection du film « Les balles du 14 Juillet 1953 »
de Daniel Kupferstein à la Maison des jeunes, 3 rue des Gobelins.

Un jour d’octobre 1961, la Seine a rougi d’un crime d’État.

Depuis, dans le silence et l’obscurité de ce même État, des femmes et des hommes meurtris par leur dignité arrachée se souviennent. Chaque 17 du dixième mois de chaque année, ils se retrouvent sur un pont qui enjambe la mémoire de l’eau.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article5914

Le LIVRE de J-L Einaudi sur le 17 octobre 1961 à Paris : massacre d’Algériens par la police de Papon : http://bibliothequefahrenheit.blogspot.be/2017/10/la-bataille-de-paris-17-octobre-1961.html

La VIDEO de l’entretien avec J-L Einaudi sur le 17 octobre 1961 à Paris :

Je t’attends à Charonne

Réfugiés à Calais : « C’est comme vivre en enfer »

juillet 27, 2017

par Le Partageux

Le rapport de Human Rights Watch est sous-titré “Abus policiers à Calais contre les migrants enfants et adultes”. Tu n’y trouveras pas plus de “Fuck Macron !” dans la version anglaise que de “Collomb l’enculé” ou bien de “sous-préfet nazi” dans la version en français. C’est du travail d’organisation internationale. Irréprochable.

La suite sur : http://yetiblog.org/index.php?post/2605

A Calais, «les policiers riaient en me frappant»

juin 15, 2017

par Haydée Sabéran

Le défenseur des droits, Jacques Toubon, dénonce les conditions de vie des migrants dans la ville, traqués jour et nuit, sans possibilité de recevoir de l’aide alimentaire. Youssef, Erythréen de 22 ans, témoigne des sévices qu’il subit au quotidien.

La suite sur : http://www.liberation.fr/france/2017/06/14/a-calais-les-policiers-riaient-en-me-frappant_1576829

Requiem for a dream : Taranis News va ralentir les publications jusqu’en septembre

juin 15, 2017

pas Gaspard Glanz

C’est le cri de rage qui aura mis du temps à sortir. Tard dans la nuit, trop spontané, trop brouillon, pas corrigé, peu relu… Aussi vif à écrire que dangereux à publier. La vérité sans filtre. Entourés par des murs il est plus facile d’imaginer avoir la force de les briser, de se libérer du jugement des autres et des conséquences incontrôlés de la parole débridée ; Alors parlons-nous franchement. Dans un récit bordélique. Seule tentative pas réussie mais non avorté de faire le point, de tenter d’expliquer et de « se projeter vers l’avenir ».

La suite sur : http://taranis.news/2017/06/requiem-for-a-dream-taranis-news-va-ralentir-les-publications-jusquen-septembre/

Le travail et la prison

juin 11, 2017

par O. Sarrouy

Naturaliser dans la vie économique le pouvoir légal de punir : nous contraindre, par toute une série de petites soumissions quotidiennes, à accepter ce que, au fond, nous ne désirons pas (le travail, la réussite, l’angoisse de n’être personne, etc.). Un texte d’Olivier Sarrouy, maître de conférences à l’Université de Rennes 2 et Bernard Aspe, directeur de programme au collège international de philosophie.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34846

En réponse à Alternative-Police (CFDT) Communiqué du mensuel CQFD

avril 12, 2017

Notre modeste mensuel de critique sociale est flatté d’avoir attiré l’attention de la CFDT, syndicat toujours à la pointe dans la défense des intérêts des travailleurs.

Alternative-Police s’offusque de notre Une qui stigmatiserait une institution de la République [1].

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Communique-du-mensuel-CQFD