Posts Tagged ‘livre’

L’histoire non dite de l’occupation israélienne

juin 24, 2017

par Fida Jiryis

Ayelet Waldeman et Michael Chabon se sont associés à l’ONG israélienne Breaking the Silence pour demander à 26 écrivains de témoigner à propos du conflit israélo-palestinien. L’ouvrage qui en résulte, Un royaume d’olives et de cendres (Robert Laffont, mai 2017) dresse un état des lieux de la guerre qui déchire deux peuples, des tensions historiques, géopolitiques et économiques et d’une politique israélienne toujours plus invasive.

Nous remercions les éditions Robert Laffont de nous avoir autorisés à publier la nouvelle de Fida Jiryis.

Palestinienne d’origine galiléenne, vivant à Ramallah, Fida Jiryis est écrivaine, éditrice, et membre de la SAWA Community Organization pour les droits des femmes. Elle a écrit des nouvelles et des articles, entre autres, dans This Week in Palestine, Al-Ayyam et Al-Quds al-Arabi. Elle est l’auteure de Hayatuna Elsagheera (« Notre petite vie », publié en 2001 et non traduit en français) ainsi que de Al-Khawaja (« Le Gentleman », publié en 2011 et également non traduit), deux recueils de nouvelles écrites en arabe sur la vie de villages de Galilée.

La suite sur : https://plateforme-palestine.org/L-histoire-non-dite-de-l-occupation-israelienne

les traces de la Nakba, photographier l’absence

mai 24, 2017

Quelles traces reste-t-il en Israël de la « Nakba », l’expulsion forcée des Palestiniens par les forces sionistes entre 1947 et 1949 ? Pour son livre Les Absents (2016), le photographe français Bruno Fert est parti à la recherche de ces vestiges.

La suite sur : http://www.plateforme-palestine.org/Video-les-traces-de-la-Nakba-photographier-l-absence

Pour propager l’amour des livres, l’écrivain et blogueur Pierre Martial lance l’opération “Lire partout!”

mai 24, 2017

C’est assis sur un banc-sculpture en forme de livre, square Gabriel Pierné, à Paris, et entouré d’impressionnantes piles de livres, que l’écrivain et blogueur Pierre Martial, inlassable défenseur des livres, a publiquement lancé l’opération “Lire Partout!“.

La suite sur : http://www.pierremartial.com/Pour-propager-l-amour-des-livres-l-ecrivain-et-blogueur-Pierre-Martial-lance-l-operation-Lire-partout_a302.html

Eben-Emael. After Work Jazz au Moulin du Broukay le vendredi 9 juin dès 18h30 et présentation du livre de Marc Garcet

mai 19, 2017

Plus d’infos sur : http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2017/05/19/eben-emael-after-work-jazz-au-moulin-du-broukay-ce-vendredi-225237.html

Jamais trop tôt pour avoir envie de changer le monde

mai 8, 2017

Jamais trop tôt. Voilà le nom de la collection dédiée aux jeunes publics chez l’éditeur La Ville Brûle. Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour lutter contre les stéréotypes et qu’il n’est jamais trop tôt pour avoir envie de changer le monde, cette maison d’édition a eu la bonne idée de créer une collection pour sensibiliser au plus tôt et déconstruire les idées reçues de notre société dans l’imaginaire des plus jeunes. Dans cette collection, un « premier manuel de pensée critique » a vu le jour : Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ? Un livre capital créé à huit mains, l’éditrice Marianne Zuzula, l’illustrateur Etienne Lécroart, et les deux sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/jamais-trop-tot-pour-avoir-envie-de-changer-le-monde/

Chômage, précarité : Halte aux idées reçues !

avril 29, 2017

Pour la première fois, 25 organisations qui luttent concrètement et quotidiennement contre le chômage et la précarité se sont réunies collectivement pour dénoncer et briser la banalisation du chômage et de la précarité…

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34463

L’envers du décor cool et souriant des startups : une employée raconte

avril 18, 2017

pay Ivan Du Roy

Des entrepreneurs et « managers » jeunes, dynamiques et branchés, une économie « collaborative » à la pointe de « l’innovation », des open space « cool » et bienveillants, un business qui va changer la France, voir le monde… Les images véhiculées par le milieu des startups se veulent en rupture avec le monde de l’entreprise classique et sa hiérarchie pesante. Travailler au sein d’une startup serait bien plus sympa qu’intégrer une boîte traditionnelle. Pour certains candidats à l’élection présidentielle, tel Emmanuel Macron, c’est le nouveau modèle d’entreprise à soutenir. Mathilde Ramadier en a fait l’expérience et la raconte dans un livre, « Bienvenue dans le nouveau monde, comment j’ai survécu à la coolitude des startups » (éd. Premier Parallèle). Edifiant.

La suite sur : https://www.bastamag.net/L-envers-du-decor-cool-et-souriant-des-startups-une-salariee-raconte

Luis Sepúlveda : « Je ne peux pas imaginer la littérature autrement que comme un acte de résistance »

mars 4, 2017

Entretien Marie-Anne Georges

Luis Sepúlveda a l’engagement chevillé au corps. Même s’il déclare « détester ce mot » car, selon lui, « on s’engage et se désengage avec la même facilité ». Il parle pour les autres, car l’auteur chilien, né en 1949, est toujours resté fidèle à ses convictions. Il a milité au sein des Jeunesses communistes, il a rêvé avec Allende à un changement de société, il a connu la prison sous Pinochet, il a été libéré grâce à Amnesty International, il a bourlingué à travers le monde pour finalement s’établir à Hambourg puis à Gijón. Luis Sepúlveda est naturalisé Allemand. « La dictature de Pinochet m’a dépossédé de ma nationalité chilienne en 1986 et j’attends toujours que le Chili me la rende avec les excuses de l’Etat », assène-t-il. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont le best-seller mondial « Le vieux qui lisait des romans d’amour ». Son dernier roman, « La fin de l’histoire » (traduit de l’espagnol – chilien – par David Fauquemberg, Métailié Noir, 208 pp., env. 17 €), vient de paraître en français. Il y convoque Belmonte, déjà héros de « Un nom de Torero », un privé acculé par les services secrets russes à reprendre du service.

La suite sur : http://www.lalibre.be/culture/livres-bd/luis-sepulveda-je-ne-peux-pas-imaginer-la-litterature-autrement-que-comme-un-acte-de-resistance-58b98480cd704dd7c0b60880

Ordure de livre ….. par La Belette

février 25, 2017

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33872

« Ton nom de Palestine » présenté par Olivia Elias le jeudi 2 mars !

février 25, 2017

Je vous parle d’un peuple qui tambourine

sans relâche aux portes de l’avenir

d’un pays relégué aux marges de l’histoire

Dans ce pays les petites Salma ont pour Nidal

les yeux de Chimène et rêvent d’épousailles

Ils grandiront auront des enfants

qui auront des enfants jusqu’à ce qu’une balle

en plein cœur interrompe le fil du récit

A quoi rêvent les enfants de Gaza ?

(…)

Poésie et musique palestinienne à la librairie Résistances, jeudi prochain 2 mars, avec Olivia Elias qui présentera son nouveau livre « Ton Nom de Palestine », accompagnée à l’oud par Nadhir Bouabid !

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article12620