Posts Tagged ‘inégalités sociales’

Dominique Méda : « Nous savons aujourd’hui quels sont les métiers vraiment essentiels »

mars 28, 2020

L’épidémie de Covid-19 met en évidence les inégalités sociales et de genre dans le monde du travail. Nombre de professions indispensables sont insuffisamment rémunérées et protégées.

La suite sur : https://www.politis.fr/articles/2020/03/dominique-meda-nous-savons-aujourdhui-quels-sont-les-metiers-vraiment-essentiels-41567/

Il y a assez pour tout le monde ! Arrêtez les mensonges et les économies

décembre 24, 2019

par Marc Vandepitte, Écrivain et enseignant (PTB) et Guido Deckers, Ancien éducateur au syndicat (PTB)

« Il n’y a pas d’argent » est le refrain que nous entendons depuis presque quarante ans maintenant. C’était la raison (excuse) pour nous imposer des efforts d’austérité Mais ce mantra est basé sur un mensonge grossier auquel de moins en moins de gens croient.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/il-y-a-assez-pour-tout-le-monde-arretez-les-mensonges-et-les-economies/article-opinion-1231801.html

https://www.lalibre.be/belgique/societe/la-belgique-revee-de-christine-mahy-on-doit-reflechir-ensemble-a-ce-qui-doit-faire-partie-de-la-caisse-commune-solidaire-5e00fbdad8ad58130de9793a

Droits sociaux : de quel droit les a-t-on oubliés ?

décembre 20, 2019

par Philippe Lamberts – Co-Président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen

Dix ans se sont écoulés depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, cinq ans depuis que Jean-Claude Juncker promettait un « triple-A social » pour l’Union européenne et la nouvelle Commission von der Leyen manque à son tour d’ambition en matière de droits sociaux : le volet social est-il voué à rester le parent pauvre de l’intégration européenne ?

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/droits-sociaux-de-quel-droit-les-a-t-on-oublies/article-opinion-1231231.html

Adresse à celles et ceux qui prennent les usagers en otage, gênent le commerce et gâchent la magie de Noël

décembre 16, 2019

Sur la nécessité d’aller plus loin.

par Serge Quadruppani

Nous ne le lisons pas que dans les résultats des sondages du Figaro, nous le vérifions dans la rue à chaque manifestation du mouvement en cours : il a la sympathie d’une bonne part de la population.

On l’a constaté par exemple à Paris, que ce soit quand « On est là » résonnait sous la canopée des Halles et qu’on ne rencontrait que des visages hilares et des sourires approbateurs, ou dans la manif des cheminots des Gares du Nord et de l’Est qui allait rejoindre les Invalides, sous les applaudissements aussi bien des ouvriers des chantiers que des employées de chez Dior (et même d’un flic à la fenêtre d’un commissariat !). Pour qu’il soit si généralement approuvé par ceux-là même qui ne manifestent pas, il faut bien que les motivations du mouvement soient partagées par beaucoup.

La suite sur : https://lundi.am/Adresse-a-celles-et-ceux-qui-prennent-les-usagers-en-otage-genent-le-commerce

Lutte contre la pauvreté : patienter un siècle encore ?

décembre 13, 2019

par Yves Martens

Les mesures du taux de pauvreté semblent parfois aussi peu convaincantes que celles des mesures prises pour la combattre. Il n’empêche, des chiffres répétés depuis plus de 10 ans selon la même méthode permettent tout de même de tirer des conclusions. Dont la plus terrible : la pauvreté s’accroît dans une société toujours plus riche…

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/lutte-contre-la-pauvrete-patienter-un-siecle-encore/

La Macronie : un régime politique violent

décembre 9, 2019

Depuis plus d’un an, les gilets jaunes et divers corps de métiers sont en lutte. Face à eux, Macron et sa bande de technocrates et de repentis de droite et du PS ne proposent aucune issue politique. Pire, le régime macronien continue coûte que coûte sa fuite en avant dans l’ultra-libéralisme. Si bien que le pays est bloqué.

La suite sur : http://www.despasperdus.com/index.php?post/2019/12/08/Macron

Violence de la répression contre le mouvement social : la Justice première responsable.

Vincent Lindon : « Aux oubliés de la start-up nation, il ne reste que la rue »

décembre 3, 2019

« Qu’est devenu l’État puissant et protecteur d’antan ? Qu’est-il arrivé aux services publics, jadis objets de fierté, aujourd’hui, ruinés, reniés, raillés ? »

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/20750

et : https://yetiblog.org/archives/20746

Bon à savoir

C’est un hold-up !

La précarité tue, le capitalisme tue, le macronisme tue

novembre 19, 2019

par Frédéric Lordon

De France Télécom à Lubrizol, en passant par l’AP-HP, l’éducation nationale, la SNCF, La Poste, Lidl, et finalement Anas, étudiant lyonnais, le capitalisme tue. En direct ou en différé. Le plus souvent en différé, parfait moyen d’effacer les traces. Ce qui fut jadis une obscure directive européenne ouvrant les services publics à la concurrence deviendra dix ans plus tard un carnage à France Télécom. Mais qui pour rétablir le lien des causes et des effets ? Qui, dans quinze ou vingt ans pour rapporter un supplément « inexplicable » de cancers rouennais à l’explosion d’une bombe chimique en pleine ville ? En réalité qui pour seulement se souvenir et en parler ? Et qui pour mettre en relation le destin d’un étudiant poussé à bout de désespoir avec les Grandes Orientations de Politique Economique ?

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/la-precarite-tue-le-capitalisme-tue-le-macronisme-tue/

« des vitres brisées, des portes de ministère enfoncées les scandalisent ; des suicidés, des éborgnés, des mutilés les indiffèrent. Telle est la tranche d’humanité qui se fait appeler « élite » et revendique le titre à gouverner les autres. »

http://www.leparisien.fr/amp/economie/fiscalite-le-jackpot-des-personnes-aisees-cette-etude-de-l-insee-qui-risque-de-facher-l-elysee-19-11-2019-8197215.php

Vie et mort du mirage néolibéral chilien

novembre 1, 2019

Au Chili, le printemps a réveillé certains démons cachés derrière le mirage d’un pays modèle.

Une opinion de Julien Vanhulst, sociologue belgo-chilien, professeur de l’École de Sociologie à l’Universidad Católica del Maule.

Un grand mouvement social, qui n’a d’autre leader que les personnes elles-mêmes, rallie l’ensemble de la population et grandit chaque jour davantage. Dans la rue, on assiste à un mélange de joie pour l’unité retrouvée, de colère face à la dette historique des gouvernements et des élites, de tristesse et d’impuissance face aux conséquences de la répression brutale et de doutes sur ce qui se passera demain. Ceux qui cherchent à comprendre et qui sont sensibles à ce qui est en train de se passer sous leurs yeux ont la tête pleine de questions face aux absurdités et aux incohérences du modèle chilien, comme si le Chili s’était réveillé d’un long sommeil induit. Tout le Chili? Certainement pas, beaucoup se retrouvent dans les réponses des élites et soutiennent la criminalisation du mouvement, mais une grande majorité marche dans les rues pour demander un changement et construire un (meilleur) avenir pour tous.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/vie-et-mort-du-mirage-neoliberal-chilien-5db97137f20d5a264d36f91d

Combat de pauvres

octobre 21, 2019

En Belgique, 1 personne sur 5 est pauvre ou risque de le devenir. 20% de la population. 2,3 millions de personnes. En Wallonie, c’est 1 personne sur 4. A Bruxelles, 1 personne sur 3. Nos pays n’ont jamais été aussi riches, mais les écarts entre les plus riches et les plus pauvres n’en finit plus de se creuser.

En écho à la journée mondiale de lutte contre la pauvreté, «Regards» vous propose quelques extraits choisis de «Combat de pauvres», une pièce de théâtre de la Compagnie Art&tça, qui nous invite à regarder la pauvreté en face et à la prendre pour ce qu’elle est: le résultat des politiques antisociales, des politiques d’austérité menées en Belgique et ailleurs depuis de trop nombreuses années. Car en réalité, il n’y a pas de pauvres: il n’y a que des femmes, des hommes, des enfants qui ont été appauvris par des choix politiques qu’il nous appartient de contester.